Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les requêtes de Gbagbo et des 350 jeunes pour son inscription sur la liste électorale rejetées ? Les révélations de Katinan qui accusent un superviseur de la CEI
 

Côte d'Ivoire : Les requêtes de Gbagbo et des 350 jeunes pour son inscription sur la liste électorale rejetées ? Les révélations de Katinan qui accusent un superviseur de la CEI

 
 
 
 5172 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 27 juin 2023 - 20:06

Koné Katinan ce mardi devant la presse au siège du PPA-CI à Cocody (Ph KOACI)



Le porte-parole du Parti des peuples Africains – Côte d’Ivoire (PPA-CI), Justin Koné Katinan était devant la presse ce mardi 27 juin 2023 pour animer une conférence de presse.


La question de l’exclusion de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, de la liste électorale provisoire 2023 était au centre de ce rendez-vous avec les journalistes ce jour au siège du PPA-CI, comme sur place constaté par KOACI.


Le Parti de Gbagbo qui a annoncé par la voix de son porte-parole qu’il se donnerait tous les moyens légaux pour que le nom de son leader, radié de la liste électorale suite à une condamnation à 20 ans de prison par la justice ivoirienne en 2020 dans l’affaire du casse de la BCEAO, soit réinscrit, était une fois devant la presse pour donner l’évolution de la question de l’inscription de l’ex-président sur la liste électorale.


Même si Laurent Gbagbo et des jeunes qui lui sont proches ont fait des recours devant des commissions électorales locales (CEL) de Cocody pour que le nom du natif de Mama soit réinscrit sur le listing électoral, la sortie de Katinan de ce jour, indique que les nouvelles ne sont pas bonnes pour Gbagbo.


En effet, l’ancien ministre du budget de Gbagbo et porte-parole du PPA-CI révèle à travers sa conférence de presse que des informations provenant de sources dignes de foi font état de ce qu’un certain Sourou Koné, premier vice-président et superviseur de la circonscription électorale de Cocody dont relève Laurent Gbagbo, aurait pris sur lui en dehors de tout débat au sein de la commission centrale, de rejeter la réclamation formulée les 350 jeunes du PPA-CI et de Laurent Gbagbo.


Pour le PPA-CI, cette décision de M. Sourou Koné pose un problème moral, politique et juridique. Katinan explique que le sieur Sourou Koné, ancien membre de la direction du RDR et actuel membre du RHDP représente le président de la République au sein de la CEI. Il continue pour dire que pour l’écrasante majorité de l’opinion publique, Laurent Gbagbo est perçu comme le plus grand adversaire politique du chef de l’Etat Alassane Ouattara.


 

Selon lui, ne serait-ce que pour sauver les apparences, M. Sourou Koné ne peut prendre de façon unilatérale, une telle décision qui apporte un grand vent au moulin de ceux qui pensent que c’est le chef de l’Etat Alassane Ouattara, qui ayant peur d’affronter son plus grand adversaire, se cache derrière la CEI pour l’éliminer avant le début de la compétition.


« La décision de M. Sourou Koné accentue la présomption de caporalisation de la CEI par le chef de l’Etat et son régime. Toute chose qui enlève la couche de neutralité que cette commission peine à se couvrir », a déclaré Katinan.


Un problème d’ordre politique, parce que l’exclusion de Laurent Gbagbo est le sujet qui rend délétère l’atmosphère politique du pays, a affirmé le natif d'Arikokaha.


« Une telle question qui a un impact direct sur la paix sociale ne peut être tranchée de façon péremptoire par M. Sourou Koné. La prudence veut que cette question soit débattue par la commission centrale dans l’entièreté de sa formation afin que tous les commissaires puissent émettre leurs avis », a fait savoir Koné Katinan.


Koné Katinan précise que l’exclusion de Gbagbo de la liste électorale pose un problème de droit, car dira-t-il, dans l’exposé des motifs de sa décision unilatérale, Sourou Koné prétend que la CEI n’aurait pas été saisie par le ministère de la justice de la décision de la cour Africaine des droits de l’homme et des peuples qui fait injonction à l’Etat de Côte d’Ivoire d’inscrire Laurent Gbagbo sur la liste électorale.


Le PPA-CI rappelle au sieur Sourou Koné que les nombreuses irrégularités flagrantes relevées sur la liste électorale et le tango observé ces derniers jours par rapport au décret à appliquer pour délimiter les circonscriptions électorales, prouvent à souhait que la CEI reste un appendice du pouvoir RHDP.


 

Enfin, le parti de Gbagbo qui entend défendre avec ténacité ses intérêts et en appelle à la responsabilité du président de la CEI, Kuibiert Coulibaly quant à la décision à haut risque que s’apprête à prendre le sieur Sourou Koné.


Pour rappel, les résultats du contentieux électoral devront être connus les prochains jours à Abidjan.




Jean Chrésus, Abidjan



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Etes vous attaché au Fcfa ?
 
4307
Oui
58%  
 
3005
Non
40%  
 
146
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les requêtes de Gbagbo et des 350 jeunes pour son inscription sur la liste électorale rejetées ? Les révélations de Katinan qui accusent un superviseur de la CEI
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Sangys
Appartement c'est une affaire de Kone - Kone!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter