Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Université, la FESCI s'oppose-t-elle réellement à la suppression du tronc commun en Médecine ?
 

Côte d'Ivoire : Université, la FESCI s'oppose-t-elle réellement à la suppression du tronc commun en Médecine ?

 
 
 
 13060 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 11 septembre 2023 - 11:30

Allah Saint Clair, SG de la FESCI (Ph) 


Le ministre de l'Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique, Adama Diawara, a informé l’opinion en août dernier à l’ouverture des Journées de l'Orientation des Bacheliers (JOB 2023) que le Tronc Commun des Sciences de la Santé a été supprimé. 


Désormais, pour être orienté dans une des facultés des sciences de la santé, le bachelier doit avoir obtenu au BAC les notes minimales suivantes : « 12/20 » en mathématiques, en Physique-Chimie et en SVT.

 

Les nouveaux bacheliers sont accueillis à l'Université Félix Houphouët Boigny de Cocody (UFHB) pour les filières « Médecine, Odontostomatologie, Pharmacie » et l'Université Alassane Ouattara (UAO) de Bouaké pour la filière « Médecine ».


Pour la filière Pharmacie à l'Université Félix Houphouët Boigny on a « 200 places disponibles en L1 avec 160 nouveaux bacheliers parmi les plus méritants ayant demandé la filière et respectant les critères, dont 10 % au maximum de non nationaux et 60 meilleurs du Tronc Commun 2023 ayant obtenu le Bac 2022 et ayant échoué au concours EPSS.

Pour celle en Médecine dans la même université, ce sont « 300 places disponibles en L1 avec 240 nouveaux bacheliers parmi les plus méritants ayant demandé la filière et respectant les critères, dont 10 % au maximum de non nationaux et 60 meilleurs du Tronc Commun 2023 ayant obtenu le Bac 2022 et ayant échoué au concours EPSS.»

Pour la filière Odontostomatologie, (UFHB), « 50 places disponibles en L1 avec 40 nouveaux bacheliers parmi les plus méritants ayant demandé la filière et respectant les critères, dont 10 % au maximum de non nationaux et 10 meilleurs du Tronc Commun 2023 ayant obtenu le Bac 2022 et ayant échoué au concours EPSS.»


 

Quant à l'Université Alassane Ouattara de Bouaké, ce sont « 250 places disponibles en L1 avec 200 nouveaux bacheliers parmi les plus méritants ayant demandé la filière et respectant les critères, dont 10 % au maximum de non nationaux et 50 meilleurs du Tronc Commun 2023 ayant obtenu le Bac 2022 et ayant échoué au concours EPSS.»


Une décision du Ministre Adama Diawara qui selon nos informations serait contesté par le syndicat de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI).


« La FESCI dit non à la suppression du Tronc Commun en Médecine », peut-on lire ce lundi 11 septembre 2023 sur la page officielle du Bureau Exécutif National (BEN) du puissant syndicat estudiantin.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Etes vous attaché au Fcfa ?
 
4307
Oui
58%  
 
3005
Non
40%  
 
146
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Université, la FESCI s'oppose-t-elle réellement à la suppression du tronc commun en Médecine ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter