Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Niger : Bazoum renversé par un coup d'Etat, l'ex-patronne de l'ONUCI invite la CEDEAO à en tirer  les conséquences en allégeant les sanctions démesurées contre son pays
 

Côte d'Ivoire-Niger : Bazoum renversé par un coup d'Etat, l'ex-patronne de l'ONUCI invite la CEDEAO à en tirer les conséquences en allégeant les sanctions démesurées contre son pays

 
 
 
 7866 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 15 décembre 2023 - 10:48

Mindaoudou , ex-patronne de l’ONUCI et Alassane Ouattara 


Le sommet de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tenu le 10 décembre 2023 au Nigeria a reconnu que le gouvernement de Mohamed Bazoum au Niger a été renversé par un coup d’Etat militaire dirigé par le Général Abdourahmane Tchiani, le 26 juillet dernier.


Une volte-face de la communauté sous régionale qui avait toujours clamé le retour à l’ordre constitutionnel en remettant le président déchu dans ses fonctions.


La reconnaissance du coup d’Etat par la CEDEAO suscite des réactions dont celle de Madame Aïchatou Mindaoudou Souleymane, ex-patronne de l’Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).


 

Ce vendredi 15 decembre 2023, l’ex-cheffe de la diplomatie nigérienne, demande à la conférence des chefs d’Etats de l’organisation d’en tirer toutes les conséquences en allégeant les sanctions démesurées prononcées contre le Niger afin de mettre un terme à la punition collective infligée au peuple nigérien.


« Elle doit, de ce fait, conformer l’étendue de ses sanctions à la réalité, c’est-à-dire au coup d’Etat tombant sous le coup des dispositions de l’article 45 du Protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance de 2001 », relève Mindaoudou, avant de poursuivre.


« À présent, conformément à l’alinéa 3 de l’article 45 dudit Protocole, elle devrait suivre, encourager et soutenir tout effort du Niger en vue d’un retour à la vie constitutionnelle normale. »


Reste désormais à savoir si la CEDEAO qui reconnaitre le coup d’Etat contre le président Bazoum et par conséquent suspend le Niger de l’ensemble de ses organes de décision, jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel, allègera dans les prochains ses sanctions jugées inhumaines et non sociales par certains observateurs de la vie politique africaine dans la sous-région.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Niger : Bazoum renversé par un coup d'Etat, l'ex-patronne de l'ONUCI invite la CEDEAO à en tirer les conséquences en allégeant les sanctions démesurées contre son pays
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Il y a trop de d'irresponsables parmi les subsahariens et subsahariennes. Mme Mindaoudou, quand les impérialistes se servaient de vous dans le cadre de l'ONUCI pour enfoncer la Côte d'Ivoire,..., vous n'aviez pas saisi la DÉMESURE de ce qui était infligé à cette pauvre CIV ??? Vous n'avez jamais pensé que les impérialistes allaient un jour se retourner contre vos pays respectifs ?? "ces gens là n'ont pas d'amis, ils n'ont que des INTÉRÊTS". Malgré tout, nous on vous soutient !!
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter