Niger Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Niger-Nigeria : Depuis Abuja, la CEDEAO lève une partie des sanctions avec« effet immédiat» contre Niamey
 

Niger-Nigeria : Depuis Abuja, la CEDEAO lève une partie des sanctions avec« effet immédiat» contre Niamey

 
 
 
 1977 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 24 février 2024 - 18:51

Le président du Nigeria de la Cédéao, Bola Tinubu ce samedi à Abuja



Les chefs de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) ont décidé ce samedi de la levée d'une partie des sanctions prises contre le Niger , depuis le putsch qui a précipité le règne de Mohamed Bazoum.


Mise à l' épreuve par le retrait du Niger, du Mali et du Burkina Faso , l'organisation ouest-africaine a pris des mesures fortes ce samedi , lors de sa réunion à huis clos à Abuja , au Nigeria.


Evoquant des raisons humanitaires, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a annoncé la levée de la plupart des sanctions imposées au Niger après le coup d'Etat militaire de juillet dernier.


 

"La Cédéao a décidé de lever avec effet immédiat les plus lourdes sanctions imposées au Niger , a indiqué Omar Alieu Touray, le président de la commission de la Cédéao.


Ainsi , les frontières et l'espace aérien nigérien seront rouverts, les transactions financières entre les pays de la Cédéao et le Niger de nouveau autorisées, et les avoirs de l'État nigérien dégelés, pour des raisons humanitaires.


"Des sanctions individuelles et politiques restent en place", a-t-il ajouté sans plus de détails .


 

La libération immédiate du président nigérien déchu Mohamed Bazoum, détenu avec son épouse par la junte militaire depuis sept mois a été de nouveau réclamé par le Président de la CEDEAO.


La CEDEAO a également levé certaines sanctions à l'encontre de la Guinée qui, selon elle ne s'est pas engagée à respecter un calendrier de retour à un régime démocratique.


Cette décision de la CEDEAO intervient après le retrait sans délai du Niger, du Mali et du Burkina Faso, rassemblés au sein d'une Alliance des États du Sahel (AES) reprochant à l' organisation d' être sous influence d'une puissance étrangère , de s'être éloignée des idéaux de ses pères fondateurs et du panafricanisme.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Etes vous attaché au Fcfa ?
 
4307
Oui
58%  
 
3005
Non
40%  
 
146
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Niger-Nigeria : Depuis Abuja, la CEDEAO lève une partie des sanctions avec« effet immédiat» contre Niamey
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter