Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Prise en charge des mères Kangourou, une unité de soins de plus de 300 millions de FCFA offerte par la France et l'UNICEF à l'Etat ivoirien
 

Côte d'Ivoire : Prise en charge des mères Kangourou, une unité de soins de plus de 300 millions de FCFA offerte par la France et l'UNICEF à l'Etat ivoirien

 
 
 
 2582 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 29 février 2024 - 21:33


Le ministre ivoirien de la Santé, de l'hygiène publique et de la couverture maladie universelle, Pierre N'Gou Dimba a reçu ce jeudi 29 février 2024 les clés du centre national de référence de l'unité en soins Mères Kangourou des mains de Jean-Christophe Belliard, Ambassadeur de France en Côte d'Ivoire.


Une cérémonie qui marque l'ouverture officielle de cette unité de soins spécialisés dans la prise en charge des nouveau-nés.


D'un coût estimé à environ 300 millions de FCFA, l'infrastructure contribuera à l'amélioration de la qualité des soins des nouveau-nés, notamment les prématurés et les bébés de faible poids à la naissance.


Financé par le fonds français Muskoka, elle a également bénéficié de l'appui technique et financier de l'UNICEF dans sa mise en œuvre. 

"Ce centre que nous inaugurons aujourd'hui est d'une capacité d'accueil de 25 lits, d'une salle de formation entièrement construite et équipée grâce aux fonds français Muskoka et au fonds réguliers de l'Unicef à hauteur de 300 millions de FCFA. c'est un centre de référence en prise en charge des prématurés et de formation nationale à vocation sous régional pour les pays francophones ", a expliqué Gilles Fagninou, directeur régional de l'Unicef pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. 


 

Pour lui, la clé de l'amélioration de la qualité de soins des bébés prématurés et de petits poids à la naissance se trouve dans la mise en place de l'unité soins mère Kangourou.

"Pour maintenir la tendance et améliorer la qualité des soins, à travers nos structures de santé et dans nos communautés, des solutions simples, et efficaces sont disponibles et à portée de main. Il s'agit entre autres, des soins mère Kangourou", a-t-il insisté.


Pour Jean-Christophe Belliard, Ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, le bien-être des populations est une priorité de son pays. "Pour sa nouvelle stratégie de la santé mondiale, la France met l'accent sur le bien-être de femmes et des enfants", a relevé Jean-Christophe Belliard, Ambassadeur de France en Côte d'Ivoire.


Pour le ministre de la Santé, le constat est clair. Avec la mise en place des unités de soins mère Kangourou, le taux de mortalité maternelle et infantile a considérablement baissé.

"Nous notons une amélioration des indicateurs de santé de la mère et l'enfant grâce à la contribution de tous", s'est réjoui Pierre N'Gou avant de faire le point de la situation au niveau national. "Oui la mortalité maternelle est passée de 614 À 385 pour 100.000 naissances vivantes de 2012 à 2021. Et la mortalité infento-juvenile est passée de 108 à 74 pour 1000 naissances vivantes. Et la mortalité néonatale de 38 à 30 pour 1000 naissances vivantes. Ces efforts constants, comprennent le renforcement en bloc opératoire de proximité de notre système, la disponibilité des poches de sang en quantité suffisante et à des prix harmonisés fixés à 3.000 FCFA pour toutes les couches de la population aussi bien dans le public que dans le privé. La gratuité des kits d'accouchement et de césarienne, la gratuité des vaccins pour les enfants de 0 à 23 mois.


Toutes ces actions ont contribué à améliorer de façon significative les indicateurs de santé de la mère et de l'enfant", a indiqué Pierre Demba pour qui, il faut tout de même multiplier les efforts pour reculer davantage les taux de mortalité dans la prise en charge des nouveau-nés.

"Cependant, les données restent encore élevées au regard des chiffres des objectifs du développement durable et les causes de ces décès des nouveau-nés sont dominées par la prématurité, l'asphyxie et les infections. En réponse à cette situation, des stratégies et interventions à hauts impacts sont en cours dans la réalisation des ODD3. 


 

Depuis 2019, notre pays a adopté cette stratégie et a ouvert 15 unités soins mère Kangourou à Abidjan et à l'intérieur du pays. La mise en œuvre de ces soins mère Kangourou a permis de prendre en charge de 4 278 enfants prématurés de petits poids de naissance avec un taux de succès de 91 %.


Face à ces résultats encourageants, l'unité de soins mère Kangourou de Treichville a été mise en place pour servir de centre sous-régional et national de formation pour la prise en charge des prématurés et des petits poids de naissance. Ce centre de référence en soins mère Kangourou de Treichville équipé par l'Unicef à travers le fonds français Muskoka se veut un centre de formation à vocation National et sous régional pouvant accueillir plus de 100 auditeurs et prendre en charge par an, plus de 1300 enfants prématurés et les petits poids de naissance. "J'exhorte donc le personnel de santé à avoir une notion de vocation internationale de cette unité et à utiliser les équipements et matériels mis à leur disposition avec respect et professionnalisme", a-t-il conclu.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Prise en charge des mères Kangourou, une unité de soins de plus de 300 millions de FCFA offerte par la France et l'UNICEF à l'Etat ivoirien
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter