Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Italie : Sergio Mattarella et Alassane Ouattara abordent plusieurs questions transversales dont l'immigration clandestine
 

Côte d'Ivoire-Italie : Sergio Mattarella et Alassane Ouattara abordent plusieurs questions transversales dont l'immigration clandestine

 
 
 
 4306 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 avril 2024 - 16:10

Sérgio Mattarella et Alassane Ouattara à Abidjan



Arrivé dans la soirée du mardi 2 avril à Abidjan dans le cadre d’une visite officielle, qu'il effectue en Côte d'Ivoire du 2 au 4 avril 2024, Sérgio Mattarella, président de la République italienne, accompagné d’une forte délégation a été reçu en audience par son homologue ivoirien, le président Alassane Ouattara, en fin de matinée au Petit palais de la présidence de Côte d'Ivoire.


Après environ deux heures d'entretien, les deux présidents se sont adressés à la presse qui, à l'occasion a effectué massivement le déplacement du petit palais de la présidence ivoirienne.


La Côte d'Ivoire et l'Italie entretiennent des liens d'amitié depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1961. Alassane Ouattara a annoncé qu'au cours des échanges avec son homologue Sérgio Mattarella, plusieurs points ont été abordés, notamment dans les domaines économiques et politiques.


Le chef de l'Etat ivoirien a confié à la presse que le volume des échanges commerciaux bilatéraux globaux entre la Côte d'Ivoire et l'Italie est en constante hausse. Selon lui, il est passé de 483 millions d'euros en 2021 à plus de 595 millions d'euros en 2022, soit une hausse de plus de 23%.


Environ 80 entreprises italiennes sont installées en Côte d'Ivoire et à ce sujet, les deux chefs d'État se sont félicités de la fructueuse collaboration avec le groupe ENI qui a récemment fait la découverte avec PETROCI d'importants gisements de pétrole et de gaz pour des investissements de 9 et 6 milliards de dollars respectivement pour Baleine et Calao. C'est-à-dire 9 milliards de dollars pour baleine et 6 milliards de dollars pour calao.


Alassane Ouattara encourage les entreprises italiennes à s'intéresser également à la transformation du cacao et de l'anacarde et tout en insistant sur la transformation du cacao car, les Italiens sont de gros mangeurs de chocolat.


Le Président ivoirien et son hôte ont échangé sur les changements anticonstitutionnels dans plusieurs pays de l'Afrique de l'Ouest, des attaques de groupes armés terroristes et bien évidemment sur la crise en Ukraine et la situation à Gaza.


Pour Alassane Ouattara, il est nécessaire de trouver urgemment une solution à ces crises et de permettre surtout pour Gaza, l'accès humanitaire dans cette enclave. 


Ci-joint le discours intégral du Président de la République de Côte d'Ivoire.


« Monsieur le président je suis très heureux de vous accueillir en Côte d'Ivoire à l'occasion de la visite officielle que vous effectuez dans notre pays.


Je vous souhaite à vous-mêmes ainsi qu'à l’importance délégation qui vous accompagne le traditionnel « Akwaba » En terre ivoirienne. Akwaba veut dire bienvenue monsieur le Président. Je voudrais vous réitérer mes remerciements pour l’accueil chaleureux et le dejeuner que vous nous avez offert la Première Dame et à ma délégation à Rome


La Côte d'Ivoire et l'Italie entretiennent des liens d'amitié depuis l'établissement des relations diplomatiques entre nos deux pays en 1961. C'est-à-dire quelques mois seulement après l'indépendance de la Côte d'Ivoire. Cette visite nous offre donc l'opportunité d’échanger sur des sujets d'intérêt commun en vue de raffermir davantage, les liens qui unissent nos deux pays. Monsieur le Président, nous avons passé en revue la coopération entre nos deux pays et nous nous sommes félicités du dynamisme et du renforcement de nos relations au cours de ces dernières années. 


En effet, le volume des échanges commerciaux bilatéraux globaux est en constante hausse. Il est passé de 483 millions d'euros en 2021 à plus de 595 millions d'euros en 2022, soit une hausse de plus de 23%. L'implantation d'environ 80 entreprises italiennes en Côte d'Ivoire et à cet égard, nous nous sommes félicités de la fructueuse collaboration avec le groupe ENI qui a récemment fait la découverte avec PETROCI d'important, gisement de pétrole et de gaz pour des investissements de 9 et 6 milliards de dollars respectivement pour Baleine et Calao. C'est-à-dire, 9 milliards de dollars pour Baleine et 6 milliards de dollars pour Calao. Nous encourageons les entreprises italiennes à s'intéresser également à la transformation du cacao et de l'anacarde et tout à l'heure, j'ai beaucoup insisté sur la transformation du cacao car je sais que les Italiens sont de gros mangeurs de chocolat. 


Président, au cours de nos échanges j'ai salué la ferme volonté du gouvernement italien dirigé par le Président du conseil à Madame Georgia Meloni de donner un nouvel élan à la coopération avec le continent africain.


 

Il s'est tenu en janvier 2024, le premier sommet Italie Afrique au cours duquel le plan Matei, un plan d'investissement opérationnel d'un montant global de 5,5 milliards d'euros a été lancé dans les domaines prioritaires de l'Education, de la Formation professionnelle, de la Santé, l'Economie, l'Energie, l'Eau, la Sécurité alimentaire et les infrastructures, et notre pays était représenté par le vice-président Tiémoko Meyliet Koné que vous venez de rencontrer. 


Je me réjouis que la Côte d'Ivoire ait été sélectionnée pour le volet santé comprenant les femmes, les enfants et les personnes vulnérables. Nous avons aussi évoqué les questions liées à la lutte contre la migration irrégulière ainsi que le choix porté sur la Côte d'Ivoire pour être parmi les pays bénéficiaires, du programme 2023-2025, de flux légaux d'entrée, en Italie pour des travailleurs étrangers. Je vous ai réaffirmé la disponibilité de la Côte d'Ivoire à continuer à œuvrer dans le cadre de l'accord signé entre les deux ministres en charge de la sécurité à lutter contre la migration irrégulière en direction de l'Italie. 


Nous avons également évoqué la situation politique en Côte d'Ivoire qui est apaisée. La situation sécuritaire est calme sur l'ensemble du territoire et notre pays continue d'enregistrer des performances économiques solides avec des perspectives encourageantes pour 2024 et 2025. Nous voulons donc que notre jeunesse bénéficie de toute cette embellie et c'est ce qui nous a amené à mettre en place un programme jeunesse pour la période 2023-2025. 


En ce qui concerne la situation sous-régionale et mondiale. Nous avons noté que la situation est préoccupante dans notre sous-région et dans le monde, du fait des changements climatiques mais également au plan politique, les changements anticonstitutionnels dans plusieurs pays de l'Afrique de l'Ouest des attaques de groupes armés terroristes et bien évidemment de la crise en Ukraine et de la situation à Gaza. Il est nécessaire de trouver urgemment une solution à ces crises et de permettre surtout pour Gaza l'accès humanitaire dans cette enclave ». 


 


En prenant la parole à son tour, Sérgio Mattarella, président de la République italienne, a réaffirmé que son pays considère la Côte d'Ivoire Comme un partenaire important à cause du développement de la coopération qui lie l'Italie à la Côte d'Ivoire.


Il a remercié le président Ouattara de la contribution de la Côte d'Ivoire à l'économie italienne. Et a pris l'engagement de faire en sorte que les flux entre les deux pays qui sont plutôt désorganisés soient davantage organisés et s'effectuent de manière légale. Le Président italien a dit s'opposer également à la traite des êtres humains et au trafic des êtres humains.


Tout en appréciant la position de la Côte d'Ivoire vis-à-vis de l'agression de l'Ukraine par la Russie qui est pleinement conforme aux valeurs et aux principes des Nations Unies, Sérgio Mattarella a néanmoins déploré la situation au Moyen-Orient. Selon lui, le 7 octobre dernier a été un jour de honte pour le monde entier. Le jour où le Hamas a attaqué des citoyens sans défense, personnes âgées et femmes enfants et puis également toutes les souffrances qui se sont produites par la suite dans la bande de Gaza.


«Et je voulais aussi renouveler à Monsieur le Président et à tout le peuple ivoirien nos félicitations pour avoir remporté la Coupe d'Afrique. La victoire des Éléphants qui était un grand succès non seulement dans le domaine sportif mais également sur le plan de l'organisation.


Ci-joint les propos du Président de la République de l'Italie livré par l'interprète à la presse.


«Je vous remercie beaucoup de l'accueil que vous avez réservé à moi et à ma délégation. Je me souviens avec un grand plaisir des entretiens que nous avons eus à Rome l'an dernier et où nous sommes tombés entièrement d'accord sur tout une série d'évaluations et de points de vue.


Les relations entre la Côte d'Ivoire et l'Italie sont excellentes en raison de l'amitié qui existe entre nos deux pays et également du fait que nous partageons les mêmes valeurs fondamentales qui sont celles de la paix, de la solidarité et du dialogue entre les pays. Nous avons exprimé également notre engagement en vue de la stabilité et du développement du continent africain et de l'Afrique de l'Ouest, notamment. 


L'Italie est présente en Côte d'Ivoire dès son indépendance et la collaboration et le dialogue entre nos deux pays n’ont cessé de se développer et ce, de plus en plus car l'Italie considère la Côte d'Ivoire comme étant un partenaire important. 


Comme monsieur le président Ouattara l'a évoqué, la Côte d'Ivoire a connu non seulement une démocratie et une stabilité, mais c'est également une grande croissance économique. 


 

Il y a de nombreuses entreprises italiennes qui travaillent ici qui œuvrent ici en Côte d'Ivoire et nous avons envisagé la possibilité de simuler la présence d'autres entreprises italiennes en collaboration également avec les entreprises locales, notamment dans le secteur de la production de cacao parce que c'est une production fondamentale pour la Côte d'Ivoire.


Nous avons également une collaboration dans le domaine énergétique avec nos deux sociétés respectives ENI et PETROCI qui ont découvert deux gisements importants qui ont fait que la Côte d'Ivoire devienne un pays protagoniste dans le domaine énergétique. La découverte de deux gisements Baleines et Calao a été d'une très grande importance. Vous l'avez dit, mais nous envisageons de collaborer également dans d'autres domaines. 


Nous avons parlé avec le président Ouattara d'apprendre de renforcer notre collaboration également dans le domaine culturel dans le domaine des universités également de l'échange de jeunes. 


Je remercie le président Ouattara de la contribution de la Côte d'Ivoire à l'économie italienne. Et ce matin, nous avons également parlé de la manière de faire en sorte que ces flux qui sont plutôt désorganisés soient davantage organisés et s'effectuent de manière légale. Justement également pour nous opposer à la traite d'êtres humains et au trafic d'êtres humains. 


Et j'ai également remercié le président Ouattara de la collaboration entre nos deux pays justement dans le domaine d’immigration. J'ai également remercié le Président Ouattara pour son appréciation du plan Mattei créé dans le but de travailler en commun accord pour développer le continent africain. Et nous comptons beaucoup sur la collaboration de la Côte d'Ivoire, monsieur le Président pour concevoir décider et mettre en oeuvre des initiatives des actions dans le domaine de la formation par exemple et dans d'autres domaines dont nous avons parlés. 


Et ce, parce que nous sommes convaincus d'un avenir commun entre l'Afrique et l'Europe d'un partenariat qui doit être concret qui doit être égalitaire qui doit être basé sur le respect mutuel. 


Nous avons parlé également monsieur le Président de ceux qui nous entourent c'est à dire de ce qui se passe dans le monde et également en Afrique de l'Ouest. Nous avons exprimé notre souci mutuel vis-à-vis de la détérioration sur le plan politique et sécuritaire au Sahel de la situation au Sahel qui ne cesse de s'aggraver qui est d'autant plus grave que la coopération régionale a été affectée et c'est affaibli.


Nous reconnaissons le rôle de la Côte d'Ivoire en faveur de la stabilité dans la région et nous soutenons l'action de la Côte d'Ivoire et de la CEDEAO qui est très importante dans ce domaine. Justement pour renforcer la stabilité dans la région.


Ce qui nous unis également monsieur le Président, c'est notre lutte contre le terrorisme djihadiste qui met en danger la coexistence paisible entre nos peuples. La Côte d'Ivoire est pour, l'Italie et l'Europe, un partenaire majeur. L'Italie souhaite contribuer aux activités de l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme qui a son siège ici en Côte d'Ivoire. Également, je voudrais souligner notre détermination à lutter contre la piraterie et les trafics dans le golfe de Guinée. 


Nous avons également parlé de la crise en Europe et au Moyen-Orient et nous avons beaucoup apprécié la position de la Côte d'Ivoire vis-à-vis de l'agression de l'Ukraine par la Russie. Position de la Côte d'Ivoire qui est pleinement conforme aux valeurs et aux principes des Nations Unies. 


Nous avons également parlé monsieur le Président, de notre souci par rapport à la situation au Moyen-Orient le 7 octobre dernier a été un jour de honte pour le monde entier. Le jour où le Hamas a attaqué des citoyens sans défense personnes âgées et femmes enfants et puis également toutes les souffrances qui se sont produites par la suite dans la bande de Gaza. Ce sont autant d'obstacles aux perspectives de sécurité de l'État d'Israël et également de la possibilité de créer un État palestinien selon la formule deux états pour deux peuples. 


Et nous partageons les mêmes valeurs qui sont celles de la lutte contre le terrorisme et nous essayons de protéger les populations et les valeurs qui nous unissent. 


Et je voulais aussi renouveler à Monsieur le Président et à tout le peuple ivoirien nos félicitations pour avoir remporté la Coupe d'Afrique. La victoire des éléphants qui était un grand succès non seulement dans le domaine sportif mais également sur le plan de l'organisation ». 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Italie : Sergio Mattarella et Alassane Ouattara abordent plusieurs questions transversales dont l'immigration clandestine
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter