Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Décès de Mamadou Koné, Alassane Ouattara perd un « ami sincère et loyal »
 

Côte d'Ivoire : Décès de Mamadou Koné, Alassane Ouattara perd un « ami sincère et loyal »

 
 
 
 3835 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 avril 2024 - 08:37

Mamadou Koné entouré des couples Koné et Ouattara en 2022 à Abidjan


Comme nous le relayions dans un précédent article, l’ex-président du Conseil constitutionnel, Mamadou Koné, est décédé le lundi 08 avril 2024 des suites d’une longue maladie.


Son décès a affecté le président de la République, Alassane Ouattara, qui l’avait nommé Président du Conseil supérieur de la magistrature, après son départ du Conseil constitutionnel.


Le Chef de l’Etat l’a exprimé à travers son compte officiel. Il a souligné qu’il perd un ami sincère et loyal.


« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le décès, ce lundi 8 avril 2024, du Président du Conseil Supérieur de la Magistrature, M. Koné Mamadou, ancien Président du Conseil constitutionnel et ancien Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme », a écrit M. Ouattara, avant de poursuivre.


« Avec la disparition du Président Koné Mamadou, la Côte d’Ivoire perd aujourd’hui un homme d’exception et de grande valeur. Je perds un ami sincère et loyal. »


 

Enfin, le Chef de l’Etat présente ses condoléances les plus émues à son épouse, à ses enfants, à sa famille ainsi qu'à la grande famille de la Magistrature. « Que son âme repose en paix ! », a-t-il conclu.


Ministre ivoirien de la Justice entre décembre 2005 et décembre 2010 sous Laurent Gbagbo au compte des Forces Nouvelles (ex-rébellion).


Ce magistrat hors hiérarchie, Groupe A échelon unique, était précédemment en poste au Conseil constitutionnel qu’il a présidé de 2015 à 2023.


Le Président Koné Mamadou est l`un des magistrats les plus qualifiés de la Côte d’Ivoire. Après une maitrise en Droit obtenu en 1978 à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, il part continuer ses études en France. 


Il sort diplômé et Major de l’Ecole Nationale de la Magistrature de Paris en 1980.


 

Quand il revient en Côte d’Ivoire, il gravit tous les échelons avant d’être nommé Garde des Sceaux, ministre de la Justice en 2005.


Mais avant de prendre en mains, les rênes de ce département ministériel, il en a été le directeur de cabinet de Faustin Kouamé sous le Président Henri Konan Bédié (1993-1999).


 Un poste qu’il va occuper lors de la transition militaire qui fait suite au coup d'État du général Robert Guéï le 24 décembre 1999, puis de 2003 à 2004 après les Accords de Marcoussis (janvier 2003).


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Décès de Mamadou Koné, Alassane Ouattara perd un « ami sincère et loyal »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter