Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Entre 200 et 250 permis à points ont à ce jour, un solde nul, leurs propriétaires invités à les déposer au risque de se les voir retirés
 

Côte d'Ivoire : Entre 200 et 250 permis à points ont à ce jour, un solde nul, leurs propriétaires invités à les déposer au risque de se les voir retirés

 
 
 
 6823 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 16 avril 2024 - 21:14

Etienne Kouakou


Mise en œuvre le 1er mars 2023, le permis à points fait partie des nombreuses réformes entreprises par le gouvernement à travers le ministère des Transports, dans l’optique de juguler l’épineuse question de l’incivisme et l’insécurité routière. Un peu plus d’un an après la mise en exécution de cette initiative, Etienne Kouakou, Conseiller Technique chargé de la Coordination des Actions de sécurité routière au ministère des Transports, a levé ce mardi 16 avril 2024, un coin de voile sur le bilan du permis à points. 


Du haut de la tribune du Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), à la faveur de son rendez-vous hebdomadaire dénommé « Tout Savoir Sur… », le Conseiller Technique du Ministre Amadou Koné a fait savoir que « tout ce qui concerne le permis à point, est dans un premier temps lié à des données à caractère personnel des individus. De fait, nous donnons des grands chiffres sans entrer dans les détails, parce que c’est personnel », a-t-il expliqué, avant de dresser un bilan succinct du permis à points un an après son entrée en vigueur.


« De façon globale, nous avons aujourd’hui à peu près 8000 cas de permis qui ont perdu entre 2 et 7 points. Nous avons autour de 200 à 250 permis qui ont un solde nul et pour lesquels des notifications ont été faites à leurs propriétaires, pour qu’ils déposent ces permis. Auquel cas, dans un contrôle routier avec les équipements dont nous disposons, nous allons les leur retirer pour qu’ils aillent reconstituer leurs points. C’est l’occasion de dire que quand vous avez perdu des points, il y a la possibilité de les récupérer. Donc quand vous avez une notification qui vous dit que vous avez perdu un certain nombre de points, vous pouvez déjà entrer en contact avec les services compétents du ministère des transports, notamment l’OSER, la Direction générale des transports terrestres ou encore tout autre service du ministère des transports et ils vont vous orienter vers le centre de récupération des points qui est aujourd’hui assuré par l’Office de sécurité routière (OSER), pour que vous participiez à une séance de stage de récupération des points », a détaillé l’invité du CICG.


Poursuivant, il a fait noter que « le stage de récupération des points se fait sur un total maximum de 4 sur le total de 12 points et cela se fait une seule fois par an. Donc quand vous avez perdu beaucoup de points et qu’il vous en reste 4, il faut vous dépêcher d’aller faire un stage de récupération de 4 points et cela va vous ramener à 8 points. Ce qui n’est déjà pas mauvais pour la suite de votre permis pour l’année », a-t-il indiqué. 


 

Pour le reste de son grand oral qui a eu pour thème : « Lutte contre l’incivisme et l’insécurité sur les routes », le Conseiller Technique Etienne Kouakou a abordé plusieurs autres questions, notamment l’Etat de l’accidentalité en Côte d’Ivoire. A l’en croire, selon les statistiques officielles fournies par l’OSER, « environ 90% des accidents de la circulation sont dus à l’homme, 5% sont imputables au mauvais état des véhicules et 5% à la route et son environnement. Les piétons et les usagers des 2-3 roues représentent 70% des victimes et plus de 60% des tués », a-t-il indiqué.


Des accidents qui sont provoqués dans la plupart des cas par des cas d’incivisme, matérialisés par les excès de vitesses, le non-port du casque de sécurité, le non-port de la ceinture de sécurité, l’usage du téléphone en situation de conduite et le non-respect des règles de priorité. 


Il a révélé par ailleurs, que « outre les aspects sociaux, les accidents de la route coûtent à notre pays, environ 3% du PIB ». Un chiffre qui, selon lui, est de la Banque Mondiale. Pour résorber cette situation, le gouvernement selon Etienne Kouakou, a adopté plusieurs stratégies en vue de réduire de 25% les victimes des accidents de la circulation en 2025. 


« Les résultats des efforts entrepris par le gouvernement donnent des raisons d’espérer l’atteinte de cet objectif. En effet, nous constatons une baisse des indicateurs d’accidentalité entre 2022 et 2023. Il y a moins de 20% au niveau des tués par rapport à 2019 et moins de 12% au niveau des blessés, toujours par rapport à 2019 ». 


 

Ces progrès, estime le conseiller technique, sont les résultats des réformes majeures comme « le déploiement de la vidéoverbalisation, la mise en œuvre du permis à points, les activités de la commission de retrait et de suspension du permis de conduire et l’instauration des semaines nationales de sécurité routière. « Ces réformes majeures permettent d’observer dans la circulation, une légère amélioration du comportement des usagers de la route à savoir, la réduction de la vitesse moyenne des automobilistes de 80 km/h en 2022, le port de la ceinture de sécurité plus observé dans la circulation, le respect des feux rouges et le port du casque pour les conducteurs de 2 roues sur les axes structurants ». 


« Ces actions seront renforcées dans l’optique de l’atteinte de l’objectif qui est de réduire le nombre des victimes sur les routes. Il faut que la peur du gendarme revienne », a-t-il annoncé.


     

     

Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoires pharmaceautiques ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Investissements chinois et libanais, danger sur le blanchiment d'arge...
 
4231
Oui
77%  
 
1024
Non
19%  
 
218
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Entre 200 et 250 permis à points ont à ce jour, un solde nul, leurs propriétaires invités à les déposer au risque de se les voir retirés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter