Côte d'Ivoire Environement
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lutte contre l'érosion côtière, démarrage des travaux de stabilisation du cordon sableux de Grand-Lahou d'un coût total 33 milliards FCFA
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre l'érosion côtière, démarrage des travaux de stabilisation du cordon sableux de Grand-Lahou d'un coût total 33 milliards FCFA

 
 
 
 3790 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 01 mai 2024 - 14:19

Le projet d'investissement pour la résilience des zones côtières en Afrique de l'Ouest (WACA-RESIP) est né d'une volonté politique régionale. En 2010-2011, l'UEMOA (Union économique et monétaire ouest africaine) a pris l'initiative de rechercher des solutions idoines et pérennes au problème de l'érosion côtière qui menace l'ensemble des pays de l'Afrique de l'Ouest.


Débuté en 2018, ce projet d'une durée de 5 ans devrait prendre fin en 2023 et le montant de réalisation était de 30 millions de dollars USD, soit 15,8 milliards de FCFA.


L'une des missions majeures du projet WACA est la protection du cordon sableux, afin de ralentir la migration de l'embouchure. Le rapport à mi-parcours dudit projet a recommandé la prorogation du projet WACA au 30 décembre 2025 pour permettre la réalisation complète des grands travaux. Du coup, son financement est passé de 15,8 milliards de FCFA à 33 milliards de FCFA.


La première activité majeure est la stabilisation du cordon sableux de Grand-Lahou qui a été confiée à une entreprise belge recrutée après appel d'offre pour réaliser l'ouvrage de stabilisation du cordon sableux.


Au cours d'une rencontre d'informations et d'échanges avec la presse, le Professeur Kassi Jean-Baptiste, Coordonnateur du projet WACA a annoncé que l'entreprise a démarré les travaux depuis le mois de mars 2024 par les sondages bathymétriques et études et a ajouté que la durée des travaux est de 11 mois.


Selon lui, la cérémonie de lancement des travaux est prévue dans le mois de mai 2024. «Le coût des travaux s'élève à 33 milliards de FCFA et est financé par la Banque mondiale et la coopération espagnole », a ajouté, le Coordonnateur.


La 2ᵉ activité majeure du projet WACA est la mise en œuvre des Activités génératrices de revenus (AGR), la restauration des Mangroves et la création de forêts communautaires.


 

Le Professeur Kassi Jean-Baptiste a indiqué que sont au total, 1219 personnes dont 702 femmes qui ont été identifiées pour bénéficier des AGR dans le cadre du projet WACA pour un financement de plus de 500 millions de FCFA.


La remise officielle des équipements aux bénéficiaires d'AGR est prévue pour le 13 mai 2024 à l'école de pêche de Grand-Lahou. Les secteurs d'activités couverts par les AGR sont, l'agriculture, l'élevage, le commerce et les services.


L’objectif du projet WACA est de renforcer la résilience des communautés et des zones ciblées de la zone côtière ouest africaine. Pour la Côte d'Ivoire, la zone cible est le département de Grand-Lahou.


En attendant la réalisation du cordon sableux, le WACA a élaboré et validé en juin 2022, un plan d'aménagement et de gestion intégrée du littoral ivoirien (PAGIL). Le PAGIL est un document de planification territorial destiné aux administrations et collectivités territoriales privilégiant une approche d'intervention cohérente, intégrée et inclusive d'utilisation de la zone côtière.


Le projet a également contribué à l'élaboration et à la validation de trois décrets d'application de la loi sur le littoral, à savoir le décret approuvant le plan d'aménagement et de gestion intégrée du littoral (article 26 de la loi du littoral), le décret déterminant les règles et les procédures d'application des instruments de protection et de gestion de la zone côtière (article 7 de la loi du littoral) et le décret listant les aires à protéger (article 46 de la loi du littoral).


Le projet a renforcé les capacités des structures nationales de collectes de données (SODEXAM et le Centre de recherche océanique) à travers l'acquisition d'équipements et de logiciels au profit de ces structures. Enfin, il a contribué à mettre en place un réseau des communes du littoral de Côte d'Ivoire (RecCol-CI). La présidence de ce Réseau est assurée par la mairie de San-Pedro. Par ailleurs, du matériel informatique et mobiliers de bureau seront également remis aux différentes mairies en vue de renforcer leurs capacités.


 

« Le RecCol-CI va aider à la préservation de l'environnement et des ressources naturelles à travers des actions d'aménagement, de protection et de gestion intégrée du littoral », a insisté, le Coordonnateur.


Notons que trois autres pays (Ghana, Gambie et Guinée-Bissau) ont intégré le projet WACA portant le nombre de pays ouest africains bénéficiant du projet à neuf.


Cette lutte intégrée permet d'adresser de façon continue la problématique pour une Afrique de l'Ouest plus résiliente à l'érosion côtière.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre l'érosion côtière, démarrage des travaux de stabilisation du cordon sableux de Grand-Lahou d'un coût total 33 milliards FCFA
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter