Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Compétitivité des entreprises, les cadres des sociétés invités à s'intéresser aux formations continues pour améliorer leurs performances
 

Côte d'Ivoire : Compétitivité des entreprises, les cadres des sociétés invités à s'intéresser aux formations continues pour améliorer leurs performances

 
 
 
 1822 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 11 juin 2024 - 21:32




Dans un monde en constante mutation, il est de plus en plus question pour les acteurs du monde des entreprises d’être bien formés pour mieux répondre aux exigences des nouvelles réalités des marchés. De fait, il est important pour les cadres des entreprises d’être de manière perpétuelle en contact avec la for mation, pour ne pas être déconnectés des réalités présentes. 


C’est pour encourager les entreprises à faire sienne cette exigence qu’un forum dédié à la promotion de la formation continue des cadres des entreprises dénommé « Forum Executive Education », a ouvert ses portes, ce mardi 11 juin 2024 à Abidjan. Cette initiative qui porte la marque de Lucien Agbia, bien connu dans le milieu des entreprises et du business ivoirien, est placée sous le thème ; « Construire des cadres performants pour une économie performante ». 


En sa qualité de directeur dudit Forum, Lucien Agbia s’est voulu explicite sur le bien-fondé de cette initiative. « De plus en plus notre monde est en mutation rapide et il est question aujourd’hui, de former les cadres, les dirigeants et même les membres des conseils d’administration des entreprises, parce que ce sont eux qui conduisent les entreprises. Les stratégies deviennent de plus en plus difficiles à mettre en œuvre, les prévisions deviennent difficiles, le monde bouge sous l’effet de nombreux paramètres. Il y a deux ans c’était la Covid-19, on a dû changer tous nos mondes de fonctionnement et certaines prévisions étaient devenues fausses dès le lendemain. Aujourd’hui ce sont les changements climatiques et tous les modes de fonctionnement en entreprise doivent en tenir compte. Il y a la transition énergétique, on parle désormais d’intelligence artificielle etc. Tout ceci fait qu’un cadre devient obsolète très rapidement. On ne peut plus se contenter de séminaires courts de deux ou trois jours. Il faut maintenant envisager des formations longues et régulières, pour qu’ils puissent appréhender le monde dans lequel on est, et qu’ils puissent appréhender ce qu’il faut pour son entreprise », a expliqué Lucien Agbia.


L’objectif à terme selon le directeur du forum, c’est d’avoir des cadres compétents pour l’économie ivoirienne. « Aujourd’hui nous sommes obligés de penser le futur. Mais le futur est bousculé par beaucoup d’événements que nous ne maitrisons pas. Ce qu’il nous faut, c’est de savoir ce qu’on a comme offre, à qui cela peut s’adresser, à quelle catégorie d’entreprise, à quel niveau de coût ou de capital on peut y faire face et qui peut aider à supporter ces coûts, quelle est la stratégie que développe l’entreprise par rapport à la formation de ses cadres et en fin de compte, qu’est-ce qu’elle attend ? Comment compte-elle résister ? les enjeux sont nombreux et nous allons en parler chaque année autour de ce forum », a-t-il ajouté.


 

Il a profité de la tribune de ce forum, pour faire cette adresse aux entreprises. « Les entreprises sont obligées de se former et comme elles sont obligées de se former, il est bon pour elles de connaitre l’Etat des lieux, savoir les formations disponibles, la caractéristique de chacune de ces formations. Car selon la caractéristique, elle sera adaptée à l’organisation et au fonctionnement d’une entreprise particulière. C’est un pour cela que nous organisons ce forum. Il faut que les entreprises s’imprègnent de l’Etat des lieux, de tout ce qui est disponible comme programme de formation et de s’intéresser à ce qui leur est nécessaire par rapport à leurs activités. Nous demandons aussi aux grandes écoles de venir faire connaitre ce qu’elles proposent comme formation », a-t-il poursuivi.    


Invité en tant que conférencier lors de ce forum pour édifier les participants sur le thème central à savoir : « Construire des cadres performants pour une économie performante », Koné Mamadou, directeur des relations travail dans une entreprise de la place, a lui aussi insisté sur la nécessité de la formation des cadres. « Il est important de former les cadres, mais pas seulement sur les aspects techniques, car sur ces aspects, ils ont déjà une certaine expertise. Aujourd’hui, là où on attend plus les cadres, c’est plus sur le leadership et les comportements. Malheureusement, les entreprises, c’est un peu le maillon faible en matière de formation des cadres. Pourtant un cadre bien formé sur les aspects du leadership, l’intelligence émotionnelle, naturellement ce cadre là apporte une valeur ajoutée à l’entreprise », a-t-il renchéri.


Au cours de son exposé, il a édifié l’assistance sur le modèle de formation dénommé « 70-20-10 », qui, explique-t-il « est un modèle beaucoup utilisé par les grandes organisations. Il consiste à amener les cadres à travailler l’expérience sur le terrain et sur cet aspect, 70% de la formation y est consacré. 20% sont consacrés au coaching, à l’interaction avec les mentors qui ont un peu plus d’expérience qu’eux et les 10%, ce sont les formations en classe, en ligne et autres ? ces trois aspects permettent de renforcer les compétences des cadres », a-t-il expliqué.


S’agissant du cas spécifique de la Côte d’Ivoire, le conférencier s’est montré quelque peu mitigé en ce qui concerne l’implication des entreprises dans la formation de leurs cadres. « En Côte d’Ivoire, ça dépend des objectifs visés par chacune des entreprises. Si elles visent de grandes performances, elles vont former leurs cadres. Mais beaucoup d’entreprises pêchent encore par la non formation de leurs cadres et c’est dommage. La formation classique est certes importante, mais elle ne suffit plus », s’est-il exprimé. 


Principal partenaire de ce forum, Martin Frigola DG de MDE Business School, s’est réjoui de l’organisation de ce forum qui selon lui, incarne parfaitement la vision et les aspirations de sa structure. « Depuis 2003, nous nous sommes engagés à être bien plus qu'une simple institution académique : Nous nous sommes donnés pour mission de transformer le paysage économique et social de l'Afrique à travers la formation de leaders compétents, éthiques, résolument tournés vers l'excellence et engagés au service de toute la société. Fort de deux décennies d'existence, MDE Business School se réjouit d’avoir formé plus de 5 000 cadres et dirigeants issus d'organisations publiques et privées, non seulement en Côte d'Ivoire, mais également à travers toute l'Afrique francophone », a-t-il indiqué.


La cérémonie d’ouverture a vu la présence du sous-directeur de la promotion de la formation professionnelle continue, au ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, et de l’apprentissage, Biaflé François, représentant le ministre Koffi N’guessan.   


 

Wassimagnon





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Compétitivité des entreprises, les cadres des sociétés invités à s'intéresser aux formations continues pour améliorer leurs performances
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter