Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Journées de la Fonction Publique 2024, le Ministre Adama Coulibaly : « Il ne faut pas déshumaniser l'administration, l'homme doit être au centre »
 

Côte d'Ivoire : Journées de la Fonction Publique 2024, le Ministre Adama Coulibaly : « Il ne faut pas déshumaniser l'administration, l'homme doit être au centre »

 
 
 
 1819 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 25 juin 2024 - 07:59

Le Ministre Adama Coulibaly recevant une daba en guise de cadeau de la part de sa collègue Anne Ouloto lundi à Abidjan (Ph KOACI) 


La quatrième édition des journées de la Fonction Publique (JFP) 2024 s’est ouverte le lundi 24 juin au Palais de la culture de Treichville d’Abidjan avec la Conférence inaugurale animée par le Ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly.


C’était en présence du ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto.


 « Performance du service Public dans un contexte de modernisation de l’administration publique » est le thème choisi pour ladite conférence inaugurale des JFP sur lequel a exposé le ministre Adama Coulibaly


L’émissaire du gouvernement a articulé sa communication sur quatre points essentiels. Il s’agit pour le premier point, de faire la liaison entre la performance du service public et de la modernisation de l’administration, le deuxième point porte sur les initiatives de modernisation entreprises par l’administration publique en général et particulièrement l’administration financière, le troisième axe concerne les impacts des réformes et le dernier vient conclure l’exposé.


Il a indiqué que de thème est important, évocateur et d’actualité car il est au cœur de l’action du gouvernement et également le 6ème pilier prioritaire du PND 2021-2026. 


Sur le premier axe, le ministre a fait savoir que la modernisation de l’administration publique vise essentiellement à promouvoir la bonne gouvernance et la transparence à travers des réformes significatives matérialisées par la digitalisation des actes administratifs et des textes subséquents. 


Précisant qu’il s’agit également d’œuvrer à la déconcentration du service sur toute l’étendue du territoire national, à la construction, à la réhabilitation et à l’équipement de locaux dédiés aux services administratifs tout en adoptant des pratiques répondant aux standards internationaux.

Concernant la performance du service public, selon lui, elle renvoie à la capacité de l’Administration publique à réunir les moyens à les mettre en œuvre en terme d’accompagnement et de mise en place des réformes et actions en les utilisant de la meilleure façon possible pour atteindre les résultats crédibles et durables. 


 

Non sans préciser que les facteurs utilisés pour mesurer cette performance de l’administration publique sont entre autres, la réduction et le respect des délais de traitement des dossiers, la qualité du travail fourni ainsi que l’évaluation périodique des agents. 


A l’en croire, ces deux concepts sont étroitement liés et s’entremêlent avec le choix ultime d’améliorer de façon continue l’administration publique. Ainsi « Le gouvernement a fait de la modernisation de l’administration publique un axe prioritaire de son action et de son PND 2021-2026 », a-t-il confié. 


Le ministre a noté qu’en droite ligne avec la vision du Chef de l’Etat, des efforts importants ont été déployés en vue d’assurer la modernisation de l’administration publique et améliorer la qualité du service offert. 


En sus, il est revenu sur quelques réformes entreprises par le gouvernement relatives aux solutions digitales telles que le Système Intégré de Gestion des Fonctionnaires et Agents de l’État (SIGFAE), l’application e-démarches administratives (e-da), l’instauration des journées portes ouvertes de la fonction Publique. Et a profité de cette tribune pour encourager les différentes administrations publiques pour se faire certifier.


Les conditions de travail des fonctionnaires, a-t-il rappelé (le déblocage des avancements de 2015, le 13ème mois (prime Ado) sont salutaires.


S’agissant de l’administration financière, l’émissaire du gouvernement s’est satisfait de la fiabilité du Budget de l’Etat avec le budget programme et la mise en place des plateformes comme TrésorPay, TrésorMoney, e-fournisseurs, e-marché. « L’administration financière met un point d’honneur sur la satisfaction des usagers ».


Les efforts de modernisation, a confié le ministre des Finances et du Budget ont contribué notamment, à la maîtrise et la fiabilité des statistiques, à la réduction des risques de perte de documents et des échanges papiers entre les administrations elles-mêmes et entre les administrations et les usagers clients, la réduction du coût de l’archivage, l’augmentation de la productivité et l’amélioration de la confiance entre administration et usager.


Pour conclure, le ministre a affirmé que la planification stratégique constitue un moyen efficace, pour répondre surtout à la variation et à l’apparition de nouvelles attentes des usagers, en lien avec les évolutions observées. 


 

Toutefois, il a relevé que le Fonctionnaire ou l’agent de l’Etat devrait être au centre de ces réformes. « Il ne faut pas déshumaniser l’administration, l’homme doit être au centre ».


Aussi, face au risque de cybercriminalité et cybersécurité, le ministre a invité à travailler à sécuriser davantage les documents et signatures administratifs.


Pour sa part, la ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto a félicité le ministre Adama Coulibaly pour la qualité de son intervention. Et a exhorté les fonctionnaires et agents de l’Etat à travailler pour faire rayonner l’administration.


Notons que ces journées de la Fonction Publiques qui vont durer quatre jours, seront meublées par des panels et des cérémonies de décoration des meilleurs fonctionnaires et agents de l’Etat.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Journées de la Fonction Publique 2024, le Ministre Adama Coulibaly : « Il ne faut pas déshumaniser l'administration, l'homme doit être au centre »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter