Logo Koaci
 
 
 
Côte d'Ivoire : Prétendu malaise à l'Assemblée nationale, les précisions d'Amadou Soumahoro
 
Bureau de l'Assemblée nationale et le prétendu communiqué du parlement CEDEAO

Click to enlarge
Côte d'Ivoire : Prétendu malaise à l'Assemblée nationale, les précisions d'Amadou Soumahoro

© koaci.com--Mardi 14 Mai 2019-- Depuis quelques jours, un courrier de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) publié par certains médias Search médias et sur internet fait cas d’un refus de l’institution sous régionale d’accéder à la demande du président de l’Assemblée nationale ivoirienne concernant le remplacement de deux députés Search députés au sein du parlement à Abuja.

Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’ivoire, dans un communiqué parvenu à KOACI a apporté des précisions sur ce supposé malaise.

Pour lui, c’est conformément aux dispositions des textes réglementaires régissant le Parlement de la CEDEAO Search CEDEAO que l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a déféré à cette exigence en désignant ses députés Search députés devant siéger lors de la Prochaine législature.

Le communiqué précise qu’au nombre des députés Search députés désignés, figurent des députés Search députés dont le mandat au Parlement de la CEDEAO Search CEDEAO est renouvelé, « c’est le cas de 5 députés, et des députés Search députés nouvellement désignés, 2 en l’occurrence, en remplacement de deux anciens membres de ce Parle-ment, ceci en parfaite conformité avec les dispositions régissant aussi bien l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire que le Parlement de la CEDEAO Search CEDEAO ».

Selon Amadou Soumahoro, le courrier de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire a été acheminé à Abuja deux mois plus tôt et que lui et le président du parlement de la CEDEAO Search CEDEAO se sont par-lés et se sont compris.

En tout état de cause, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne précise dans son communiqué que le courrier réponse de la CEDEAO Search CEDEAO qui circule dans la presse et les réseaux sociaux, qui lui serait adressé n’est jamais arrivé à son institution.

« Pour l’Assemblée Nationale ce courrier n’existe pas. Le registre du service Search service courrier en fait foi.
L’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire est la deuxième Institution de notre pays, le Parlement de la CEDEAO Search CEDEAO est une institution importante de la sous-région. A ce niveau de représentation, il existe des canaux officiels Search canaux officiels de transmission de correspondance.

L’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire demande aux médias Search médias de faire preuve d'équité, de responsabilité et de professionnalisme dans la recherche et dans le traitement de l'information, afin d'éviter de telles allégations qui ternissent l'image de nos institutions et de notre pays, la Côte d'Ivoire », a précisé Amadou Soumahoro.



 
 
Jean Chrésus
 
 
10243 Visit(s)    4 Comment(s)   Add : 14/05/2019
  3 Vote(s)
 
 
 
 
 
 
 
 
Comments
To comment on this content please login
 
See his contributions SRIKA BLAH
 
Reconnais ton ERREUR au lieu de te justifier...Malheureusement, un "CIMETIÈRE" ne reconnait JAMAIS ses erreurs de vouloir attirer et de confisquer les cadavres.
 
 
 
See his contributions Kloklodeh
 
Tous du foutou couché destiné à la poubelle
 
 
 
See his contributions LE DEBOULONNEUR
 
Monsieur Cimetière laisse nous admirer la splendeur des tombes carrelés et des caveaux marbrés. Ne nous soumet pas à la puanteur de leur contenu! Ton silence est d'or dans des occasions comme celle là de grande humiliation de notre institution.
 
 
 
See his contributions ATTOS
 
Messieurs du RDR-unifié, à part vos ouailles, qui pensez-vous distraitre dans ce pays par vos propos tronqués au regard de l'humilliation que le parlement de la CEDEAO vous a administrée dans votre entêtement à arracher votre soit-disant "tabouret" à tout citoyen qui n'aurait p...
Messieurs du RDR-unifié, à part vos ouailles, qui pensez-vous distraitre dans ce pays par vos propos tronqués au regard de l'humilliation que le parlement de la CEDEAO vous a administrée dans votre entêtement à arracher votre soit-disant "tabouret" à tout citoyen qui n'aurait pas adhéré à votre "machin". Pardon, arrêtez de nous faire rire!
 
 
Read more
 
 
 
 
 

Chargement...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Newsletter
 
 
Stay connected via our newsletter
 
Subscribe
Unsubscribe
 
 
Ok"
 
 
L'Application KOACI
 
 
 
 
 
 
Connection    |
      | Register
 
 
 
Deja registered !
Login