A
HOME
I
NEWS
        Politique
        Sociéte
        Sport
        Economie
        Culture
        Technologie
        Tribune
        Evenementiel
        Santé
V
VIDEO
M
MUSIC
K
KOACINAUTE
 
 
Côte d'Ivoire
Burkina Faso
Gabon
Congo
Sénégal
Bénin
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burundi
Cameroun
Cap-Vert
Centrafrique
Congo (RDC)
Djibouti
Erythrée
Ethiopie
Gambie
Ghana
Guinée
Guinée Bissau
Guinée Equato
Kenya
Lesotho
Libéria
Madagascar
Malawi
Mali
Mauritanie
Mozambique
Namibie
Niger
Nigeria
Ouganda
Rwanda
Sao Tomé
Sierra Leone
Somalie
Soudan
Swaziland
Tanzanie
Tchad
Togo
Zambie
Zimbabwe
Algérie
Comores
Egypte
Maroc
Tunisie
Libye
Afrique
Soudan du sud
Cedeao
Monde
 
 
Ghana : Comparution des leaders du Togoland, 81 autres arrestations, patrouille dans la région
 
Ghana    Politique
 
 
 
Des membres du groupe indépendantiste (ph)

© koaci.com– Mercredi 08 Mai 2019 – Un tribunal à Accra au Ghana a placé en garde à vue sept personnes appartenant au mouvement séparatiste, Homeland Study Group Foundation (HSGF), lesquelles ont été arrêtées dans la région de la Volta (VR) pour tentative présumée de proclamer l’indépendance.

Ces personnes sont Bisa Akorli, 54 ans, Kofi Dzreke, 39 ans, Thompson Tsigbe, 58 ans, Benjamin Agbadzada, 48 ans, Agbenyega Akudzi, 54 ans, Freemen Blikaku, 36 ans et Nkpe Tsryiri Kudzo, 61 ans. Elles comparaitront à nouveau le 22 mai 2019.

Quant au leader du groupe, Charles Kormi Kudjordjie, 85 ans, il a été libéré sous caution contre une somme de 250 000 Ghana cedis avec deux cautions.

En ce qui concerne le procès qui est ajourné, il est à souligner que les personnes placées en garde à vue sont soupçonnées de trahison, de complicité d’entraînement illégal, de rassemblement illégal et de comportement offensant. A leur comparution, elles ont prié le juge du tribunal de leur accorder une mise en liberté sous caution, car elles s'étaient vues refuser la représentation légale depuis leur arrestation.

A l’encontre des leaders du HSGF, le procureur général, Mme Winifred Sarpong a déclaré que les accusés avaient l'intention de déclarer l'indépendance des régions de l'Oti et de la Volta le 9 mai et que les laisser en liberté sous caution serait dangereuse.

Loin d’Accra où les leaders indépendantes ont comparu, dans la région de la Volta, le Conseil de Sécurité Régional de Volta (REGSEC) a assuré être en état d’alerte face à la menace posée par le HSGF d’aller de l’avant avec son projet visant à proclamer l’indépendance du Western Togoland.

Pendant ce temps, il a été signalé dans la région de la Volta 81 autres personnes ont été arrêtées à la suite d’une opération conjointe menée par des agents de la police et de l’Armée. Selon la police, les personnes interpelées se préparent à manifester ce jeudi en vue de protester contre l’arrestation de leurs dirigeants.

A en croire la police, sur les 81 personnes interpelées, 54 suspects étaient à bord d'un bus en provenance d’Aflao vers Ho, 17 personnes autres près du domicile du leader Kudzordzi et les 10 autres dans les environs de la municipalité de Ho.

Selon le ministre régional et président du REGSEC, Dr Archibald Yao Letsa, qui s’est exprimé sur Onua Fm, une équipe de police et de militaires a été postée aux endroits stratégiques dans les villes et agglomérations de la région pour que la déclaration de l’indépendance soit avortée.

C’est la deuxième fois que des leaders indépendantistes sont arrêtés après une première en 2017.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
 
 
3495
Vue(s)
 
Author : Mensah
 

Chargement...

A voir aussi
Voir+
 
 
 
Vous aimez notre contenu?
 
* Stay connected via our newsletter
 
 
KOACI.COM
l’Info au Coeur de l’Afrique
 
koaci.com Média panafricain indépendant gratuit sur le net. Nous sommes dans 11 pays avec plus de 19 journalistes. Koaci.com c'est l’Info au Coeur de l’Afrique
 
KOACI.COM © Copyright 2008 - 2016 DELLF - All rights reserved
 
  
 
 
 
Contacts | +225 08 85 52 93 - contact@koaci.com