Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali: IBK se rend au village de  Ogossagou après le massacre d'au moins 160 peuls
 

Mali: IBK se rend au village de Ogossagou après le massacre d'au moins 160 peuls

 
 
 
 4217 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 mars 2019 - 10:02

IBK à  Ogossagou (ph)-

© Koaci.com- Mardi 26 Mars 2019-Le chef de l' Etat malien s 'est rendu en personne sur les lieux du massacre qui s'est déroulé dimanche dans le village de Ogossagou, dans le centre du Mali.

Au moins 160 villageois Peuls ont été tués samedi par de présumés chasseurs dogons, leurs maisons incendiées. Le chef et le grand marabout du village font partis des victimes . Reste que désolation et consternation au village Ogossagou.

C'est dans ce sombre décor que l' hélicoptère du Président IBK s'est posé dans ce village où il a été accueilli par quelques notables rescapés.

Après s’être recueilli devant les trois fosses communes, IBK a visité la maison incendiée de l’imam et grand marabout du Village, la maison incendiée du défunt chef du village et d’autres sites sinistrés tout en présentant ses condoléances , en larmes , aux familles des victimes.

Dans les heures qui ont suivi l' horreur , le numéro un malien a convoqué un conseil des ministres extraordinaire qui a abouti à  la dissolution du groupe armé de chasseurs dogons Dan Na Ambassagou, et à  des limogeages au sommet de la hiérarchie militaire marqué par les départ des chefs des corps armées de terre et de l'air.

Une action jugée insuffisante par plusieurs observateurs qui s'interrogent sur la capacité du pouvoir en place à  désarmer une milice armée .

"Prendre un décret est un acte, mais le faire appliquer dans le contexte actuel au centre du Mali est autre chose, Je doute que l’État ait les moyens de désarmer cette milice dans le Centre, surtout que les facteurs qui ont poussé à  la création de cette milice sont toujours là ”" a estimé brahim Maïga, chercheur à  l’Institut d’études de sécurité de Bamako,

Après sa visite , le Président Ibrahim Boubacar Keita a demandé au nouveau chef de l’armée de s’assurer qu’un tel drame ne se reproduise plus.


KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Le métro d'Abidjan, une dépense "utile"?
 
2821
Oui
64%  
 
1502
Non
34%  
 
115
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement