Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Depuis Attécoubé, Lorougnon appelle à  la mobilisation et martèle «le temps de la peur est terminé et nous devons faire face à  nos responsabilités»
 

Côte d'Ivoire: Depuis Attécoubé, Lorougnon appelle à  la mobilisation et martèle «le temps de la peur est terminé et nous devons faire face à  nos responsabilités»

 
 
 
 10560 Vues
 
  14 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 07 juillet 2019 - 19:20

Lorougnon dimanche à  Attécoubé (Ph KOACI)

© koaci.com - Dimanche 7 Juillet 2019 - Marie Odette Lorougnon, a depuis Attécoubé ce dimanche 7 juillet 2019 appelé les ivoiriens à  la mobilisation face aux agissements du pouvoir d’Abidjan.

Comme constaté sur place par KOACI, dans la commune populaire d’Attécoubé, ce jour, la vice-présidente du front populaire ivoirien (FPI, Gbagbo ou rien) a affirmé que l’heure n’est plus aux tergiversations.

Pour elle, le temps de la peur est terminé et que les Ivoiriens doivent faire face à  leurs responsabilités.

«L’heure n’est pas aux tergiversations. Nous devons lutter pour notre pays pour que la Côte d’Ivoire soit aux mains des ivoiriens. La Côte d’Ivoire doit revenir aux ivoiriens et nous n’avons pas peur des mots. Le temps de la peur est terminé et nous devons faire face à  nos responsabilités. Je demande aux ivoiriens de ne pas louvoyer avec cette lutte que nous sommes en train de mener c’est une lutte de libération », a-t-elle affirmé.

Évoquant le problème du coût de la nouvelle carte nationale d’identité (CNI), l’ancienne députée d’Attécoubé a affirmé que la nationalité ivoirienne est aujourd’hui bradée par les tenants du pouvoir.

« Il y a un gouvernement qui est venu par la force et qui pense qu’il peut fabriquer de nouveaux ivoiriens et il pense qu’il peut mettre les ivoiriens de côté donc ils bradent la nationalité. Notre nationalité est bradée aujourd’hui. Certains ont peur du mot étranger, on ne doit pas avoir peur du mot étranger. Notre pays marche sur la tête et nous devons nous lever pour dire non. Monsieur Ouattara n’est pas arrivé sur un terrain vierge, il ne peut pas fabriquer des nationaux c’est pourquoi nous devons nous lever », a-t-elle fait savoir.

Enfin, Marie Odette Lorougnon soutenant le retour de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé en Côte d’Ivoire a dit aux populations d’Attécoubé qu’elle et le FPI vont se battre pour le retour de l’ancien président ivoirien dans son pays.

«Il faut que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé rentrent en Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo combat pour la Côte d’Ivoire et pour l’Afrique entière c’est pour ça qu’on veut l’empêcher de rentrer dans son pays, mais il viendra. C’est la politique de ceux qui ont peur et qui lui ont fait assez de mal et qui ne peuvent pas le regarder dans les yeux aujourd’hui et qui ne veulent pas qu’il rentre dans son pays, mais nous allons nous battre pour qu’il rentre », a-t-elle conclu.

Jean Chrésus
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Guinée Equatoriale: A un mois de la Présidentielle, le premier ministr...
 
 
Guinée Equatoriale: A un mois de la Présidentielle, le premier ministre dénonce un projet de coup d' Etat
Politique
 
Ghana: Akufo-Addo décèle un mal dans la CEDEAO et prône un correctif
 
 
Ghana:  Akufo-Addo décèle un mal dans la CEDEAO et prône un correctif
Côte d'Ivoire: Les Amis de Laurent Gbagbo demandent l'intervention de l'ONU dans son procès
Politique
Côte d'Ivoire: Les Amis de Laurent Gbagbo demandent l'interventio...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: Depuis Paris, Soro catégorique, sa décision d'être candidat à la présidentielle de 2020 est définitive
Politique
Côte d'Ivoire: Depuis Paris, Soro catégorique, sa décision d'être...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: Tokyo, Dominique Ouattara échange avec l'épouse du PM du Japon et visite le centre national hospitalier de la médecine globale de Tokyo
Politique
Côte d'Ivoire: Tokyo, Dominique Ouattara échange avec l'épouse du...
Côte d'Ivoire il y a 5 heures
 
 
 
 
  14 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Depuis Attécoubé, Lorougnon appelle à  la mobilisation et martèle «le temps de la peur est terminé et nous devons faire face à  nos responsabilités»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
OULAI DE BEOUE zea
Le réveil petit a petit, ça commence a donné de la voix. Ouattara voulant étouffé tout contestation a sa dictature risque de ne pas terminé ce mandat. Les ivoiriens sont imprévisible dans la décision commune, une fois la balle dans leur camp l'adversaire pert tout contrôle. On attend la désobéissance civil sur l'ensemble du territoire, la RCI ne se limite pas seulement à  Abidjan.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
sifflez péééééééééééé et nous on sort pour trainer ce cancer mossi par les testicules jusque dans son burkina poussiéreux
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Vas y la 1er plaisantins met tes enfants aussi devant tchrrr
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
YAIRAILON
N'IMPORTE QUOI. LES MÊMES DISCOURS DEPUIS 2011,RIEN DU VENT. PLACE AUX JEUNES GÉNÉRATIONS. ON EST FATIGUÉ DE CE TRIO CONFLICTUEL:BÉDIÉ, ADO ET GBAGBO.LA CÔTE D'IVOIRE A BESOIN DE RENOUVELLEMENT DE SES DIRIGEANTS POLITIQUES POUR RENTRER DANS LA MONDIALISATION TECHNOLOGIQUE ET L'ÉMERGENCE.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zott
Bonne déclaration madame Lorougnon du FPI. L’Ivoirien n’est jamais solidaire. Il ne se sent jamais concerné tant que ce n’est dans sa cour que le problème se passe... Mais cette fois-ci il s’agit de notre pays à  nous tous. Tous les Ivoiriens intelligents doivent se sentir concernés. Nous devons nous révolter contre ce régime. Fixons un jour pour le soulèvement de tous les Ivoiriens. Et chaque parti politique galvanise ses militants pour qu’ils participent aux soulèvements.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Merci Maman, la crapule de Sindou va nous sentir bientôt.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Regardez ses narines on dirait un masque de Halloween... Oui, le temps de l'impunité est aussi terminé. Il est temps qu'on vous montre que nul n'est au-dessus de la loi. Après quand on veut vous questioner vous fuyez ou vous pissez sur vous comme le cafard ignare gbagba l'a fait en 2011.... On observe... Vous ne fiirai pas le pays cette fois quand vous vommencerez les troubles...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Eburnyman
qui te parle de peur?, on a simplement compris que vous êtes des plaisantins, le Mr est venu on le voit presque pas, il travail seulement, là  ou vous la rameniez sans rien foutre, lui il travail sans faire attention a vos jérémiades, citez nous un seul pays ou la carte d'identité est gratuite, on parle de carte d'identité et pas des badges qui ont été confectionnés de votre temps, "on met les nationaux de coté", donc les nationaux là  c'est vous?, quel est le bilan que vous, "nationaux" avez laissé a ce pays, bande de forains.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Les gens n ont pas peur juste qu ils ne vous trouvent pas meilleurs sinon depuis ils auraient ete dans les rues mais vous ne leur proposez rien d'autres que se battre pour que vous reveniez au pouvoir pas pour toutes les erreurs du régime actuel.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
c'est vraiment dommage de voir des ivoiriens qui ont si peur d'aller aux élections. tout ce tohu bohu explique leur position de boycott du dialogue.sinon en réalité si ces gens étaient soucieux de l'avenir des ivoiriens ils n'allaient jamais boycotter le dialogue sur la CEI . pourquoi pense t on que le pouvoir est dictatorial et pas l'opposition .une opposition qui veut tout avoir , qui veut que ses propositions soient retenues , que le pouvoir soit a leur disposition. quand on voit les appels qui lancent chaque ce n'est pas à  la population civile que cela s'adresse mais bien à  l'armée. imaginons un instant que le régime parte quel sera le visage de cette cote d'ivoire avec le fpi , le pdci , la raci, et autres qui pullulent le paysage politique ? cette opposition joue à  se faire peur sinon elle sait que elle ne peut pas dégommer le chef d’état par la rue. quand on défie un régime , il faut accepter que le régime réagisse et quand c'est comme cette opposition n'a que pour seul mot" harcèlement ".l'opposition en cote d'ivoire à  des droits mais de devoir .ils peuvent se permettre d'insulter , de préparer un coup contre la république , mais pour l’opposition , le régime n'a pas le droit de réagir,; c'est ça on appelle opposition , c'est du n’importe quoi .
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Attention !!! «propos virulents», susceptibles d'engendrer un soulèvement populaire!!!! Mdrrr.........On s'étonne que dans cette grande démocratie sous le boucher de sindou, ceux qui ont combattu le tyran GBAGBO en tuant, violant et égorgeant des milliers de pauvres innocents, soient ceux la qui refusent aujourd'hui les critiques, aux autres, la liberté d'expression, les médias d'État à  l'opposition, encouragent la «ségrégation ethnique» ou le rattrapage (la formalisation de l'hideuse charte du nord si chère à  nos frères nordistes qui, déjà  au temps de FHB estimaient, être des victimes ou des laissés pour compte des politiques socioéconomiques et politiques. L'éternelle victimisation!!). Le pire, à  lire ces nombreux cancres, suiveurs et moutons du rdr, c'est comme si le bonheur d'un peuple devrait se limiter qu'aux seuls ponts et routes (dramane ouattara reconstruit ce qu'il a contribué durant plus d'une décennie à  détruire avec ses coups d'état et rébellion. Je n'en ai donc aucune émotion particulière puisque la CI n'est pas né sous cet imposteur). Quelle médiocrité! Il ne faut décidemment pas grande chose à  ces moutons de Panurge pour les rendre heureux. Il n'y a vraiment donc aucune différence entre la vision du bonheur de ces pauvres d'esprit et la vision matérialiste du bonheur prônée par les prostituées et les kpoclés.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tiesso
Vieille peau j'espère que tu vas pas frailla comme le vieillard Bamba. Qu'as-tu fait des 10 années de pouvoir que tu as fait au parlement ivoirien. As-tu proposé de loi pour améliorer les conditions de vie des ivoiriens ? Toi qui aime tant tes concitoyens, toi qui plus ivoiriens que les ivoiriens.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Energence2020
YAIRAILON on va tourner la page de ce trio infernal comme tu le dis lorsqu'on aura fait le solde de tout compte du régime Ouattara. Si on l'a fait pour Bedie, Gbagbo et leur régime, pourquoi devrons nous faire l'économie de cet exercice au tour de Ouattara? De la même manière Bedie et Gbagbo ont fui et ont été mis à  nu par leurs opposants et adversaires de même Ouattara et sa bande devront subir le même sort. Et ainsi on aura bouclé la boucle.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gisnook
Au lieu de tenir de tels propos, le FPI doit dénoncer la politique néolibérale du régime qui n'a aucunement bénéficié aux étrangers sur notre sol. Le FPI doit mettre en avant un programme socialiste capable d'offrir un travail et un logement à  chaque personne sur notre territoire, étrangers ou nationaux. C'est seulement comme cela qu'on ôtera à  ce régime sa base de soutien et qu'on assurera une victoire sans heurts du FPI autour d'un programme de réconciliation, Ivoiriens et étrangers tous unis contre le néolibéralisme qui appauvrit les pauvres et enrichit les riches.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement