Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouaké, pour faire l'état des lieux de la filière riz, plusieurs acteurs prennent part à un atelier diagnostic
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, pour faire l'état des lieux de la filière riz, plusieurs acteurs prennent part à un atelier diagnostic

 
 
 
 1064 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 août 2019 - 17:00

Des participants à l'atelier diagnostic de l'OIA Mercredi à Bouaké (ph KOACI) 



Visant à faire un état de la fonctionnalité de l'interprofession du riz; identifier les acquis, forces, faiblesses, opportunités et menaces de l'interprofession; identifier les différentes potentialités et les principaux goulots d'étranglement relatifs aux différents collèges de l'interprofession du riz, etc..., un atelier diagnostic de l'organisation de l'interprofession de la filière Riz (OIA), a été initié par le Programme d'Appui au Développement des Filières (PADFA) ce Jeudi 22 Août dans la salle de conférence d'un hôtel de Bouaké comme constaté sur place par KOACI.


Réunissant 86 participants de différentes structures impliquées dans cette filière, le PADFA, outre l'atelier du ministère de l'agriculture et du développement rural à travers sa direction générale de la planification, des statistiques et des projets, a bénéficié du financement du FIDA, l'OFID, le Gouvernement et les bénéficiaires directs pour un montant total de 43,8 milliards fcfa, avec pour résultats attendus au terme de l'atelier diagnostic, l'état de la fonctionnalité de l'interprofession du riz qui sera fait; les acquis, forces, faiblesses, opportunités et menaces de l'interprofession du riz sont identifiés; l'identification des différentes potentialités et les principaux goulots d'étranglement relatifs aux différents collèges de l'interprofession du riz; la proposition des mesures correctives pour la dynamisation ou redynamisation de l'interprofession; l'identification des besoins par acteur de la filière Riz et enfin la proposition d'un plan d'action de redynamisation de l'interprofession.


 

Sa mise en œuvre est prévue sur sept ans et ciblera 32 500 ménages ruraux soit 180 000 personnes. Le programme comprend trois composantes qui sont la valorisation des produits agricoles, l'amélioration de l'offre des produits agricoles et la coordination et gestion du programme.


« Nous sommes une jeune organisation (...) Le riz pour être compétitif, il faut un outil de production approprié. C'est à dire les aménagements. Si on n'a pas d'aménagement pour une maîtrise parfaite de l'eau, il est difficile de parler de qualité, de compétitivité et d'aller vers l'autosuffisance alimentaire (...) En ce qui nous concerne ici, il faut qu'on arrive à aménager des terres qui soient propices à la production du riz. Que ce soit dans la partie Nord, Centre, Ouest et Sud, il faut y arriver. Nous avons pour mission et devoir de susciter cette volonté auprès de l'état pour qu'on arrive à avoir les outils de production (...) La terre ivoirienne est autosuffisante en production de riz. Partout où vous passez si vous faites du riz, ça pousse. Quelque soit la spéculation que vous jeter, ça pousse. Même dans votre cour à la maison, ça pousse. Le riz pousse partout...» a indiqué l'expert en la matière Pierre Zoro Bi, président de l'interprofession de la filière Riz. 


Démarré ce Jeudi, l'atelier diagnostic de l'organisation de l'interprofession de la filière Riz prendra fin demain Vendredi 23 Août par la restitution des travaux de groupe effectués en atelier ce jour.


T.K.Emile


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008