Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Fonction Publique, la mise en place d'un système de « pointage biométrique » annoncée
 

Côte d'Ivoire: Fonction Publique, la mise en place d'un système de « pointage biométrique » annoncée

 
 
 
 5984 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 20 septembre 2019 - 16:23

Issa Coulibaly


Invité ce vendredi du quotidien pro-Gouvernemental « Fraternité Matin », le Ministre de la Fonction Publique, le General Issa Coulibaly, a annoncé la mise en place d’un système de « pointage biométrique », comme rapporté par le confrère.


Selon ce dernier, ledit système, permettra d’améliorer la présence des agents à leurs différents postes et par ricochet la performance de l’administration publique.


Issa Coulibaly, exposait devant la presse sur le thème: « Les droits et obligations du fonctionnaire: Enjeux et perspectives pour la redynamisation de l’administration publique ivoirienne ».


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Fonction Publique, la mise en place d'un système de « pointage biométrique » annoncée
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Super... Fabuleux... La modernisation de notre Administration se poursuit. En effet, il faut combattre l'absentéisme sous toutes ses formes ainsi que les fonctionnaires fictifs. On se rappelle le sauvage fainéant bété gbagba et ses hémorroïdes faisaient payer des centaines de fonctionnaires fictifs qui étaient leurs copines, frères et soeurs... Fini cela...On avance...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ROKY
On attend que Koaci aille l'interviewer pour qu'il nous en dise plus sur ce sujet, fort intéressant.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
militantrhdp
Attendons de voir comment ce système va fonctionner
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
militantrhdp
Encore de gros sous pour acheter des appareils qui ne serviront à rien. En attendant d'essayer ce gaspillage, l'État doit continuer à encourager les agents à se perfectionner pour une administration de qualité en payant les effets financiers de régularisation d'avancements administratifs aux promus comme cela s'est fait jusqu'en 2014.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
On n'a pas besoin d'installer un système de pointage electrocution ou biométrique au niveau de la fonction publique dans un pays. Les blancs, le font , surtout dans le secteur privé et non public... Nous devrons copier ce qui est conforme á notre société comparable á une jungle
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
@SRIKA...Où est le mal à vouloir moderniser notre Administration afin de la rendre plus efficace ? Où est le mal à installer un système qui permet de traquer les fonctionnaires fictifs comme les sauvages bétés et assimilés frontistes avaient sous leur régime de fraudeurs et pilleurs ai si que les absentéistes délibquants patentés et payés pour rien ? Enfin, les feux tricolores que tu trouves partout et les aéroports que tu utilises, c'est conforme à ta tradition ou bien ça vient de Toumodi ? Arrête de plaisanter ... Faut pas mélanger torchons et serviettes... On avance...
 
 il y a 2 ans
aze
Pointage biométrique...ce n'est pas la présence qui travaille. A quoi ça sert de vite regrouper les gens pour causer...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter