Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Dette intérieur, le ministre de l'Economie annonce le payement de 771 milliards de FCFA et rassure les fournisseurs du traitement dans les délais de la dette flottante
 

Côte d'Ivoire: Dette intérieur, le ministre de l'Economie annonce le payement de 771 milliards de FCFA et rassure les fournisseurs du traitement dans les délais de la dette flottante

 
 
 
 6781 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 15 décembre 2019 - 20:22

Le ministre Coulibaly ici ce dimanche aux côté de Konaté à Abidjan


771 milliards de FCFA ont été payés aux fournisseurs depuis le début de l'année à ce jour au secteur privé en terme de dette intérieur.

Adama Coulibaly, ministre de l’Economie et des Finances a donné ce jour cette information aux organisations professionnelles du secteur privé à l’occasion de la réunion du Comité Technique de Concertation ( CTC ) dans le cadre du dialogue Etat / secteur Privé organisé par le Secrétariat exécutif du comité de Concertation État/ secteur privé (SE-CCESP).


Le ministre de l’Economie et des Finances a rassuré le secteur privé de la prise en compte de la dette flottante, c'est-à-dire la dette qui est comprise entre 1 jour et 90 jours.


Selon lui, des efforts sont faits par le Gouvernement pour que cette dette soit traitée dans les délais.


Le sujet relatif à la dette école a été abordé au cours de cette rencontre, car les fondateurs ont des attentes vis à vis de l'État.


Adama Coulibaly a suggéré la constitution d’un groupe de travail qui relira la convention afin de plancher sur les difficultés de cette convention de 2011 qui lie l'État aux fondateurs d'écoles.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


La question de la fiscalité a également été évoquée au cours de la réunion. Le secteur privé a reconnu que le ministère en charge du budget a entrepris des initiatives importantes en engageant avec le secteur privé des discussions sur plusieurs aspects.


Le souhait du ministre est que le dialogue se poursuive de manière à ce que des décisions soient prises et des réponses soient trouvées aux préoccupations du secteur privés qui continue d'être le moteur de la croissance économique du pays.


En réponse au propos tenus par le ministre de l’Economie et des Finances, le Président de la Chambre de commerce et d’industrie a affirmé que les discussions n’avaient pas été rompues entre le secteur privé et l’Etat.


 

«Les discussions n'ont jamais été rompues, puisque nous échangeons avec les différents ministres par apports aux préoccupations du secteur privé. Tout à l'heure le ministre a énuméré un certain nombre de points, mais vous savez nous les hommes d'affaires nous voulons aller plus vite. Concrètement les efforts sont faits ça et là, il faut le reconnaître comme l'a dit tout à l'heure le ministre, » précisé Fama Touré.


Il a néanmoins exhorté le Gouvernement à l’application effective des mesures sur la réforme de la fiscalité.


«Nous souhaitons que les choses s'améliore comme par exemple, le premier ministre a mis en place un comité de réforme fiscale et des mesures ont été prises mais nous attendons effectivement l'application, » a conclu M. Coulibaly.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Dette intérieur, le ministre de l'Economie annonce le payement de 771 milliards de FCFA et rassure les fournisseurs du traitement dans les délais de la dette flottante
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Superbe... Cette injection est salutaire... Car c'est ainsi que l'économie tourne car ses payements deviennent bien de revenus d'agents économiques qui à leur le réinjecteront dans la machine économique...On avance...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
Un crapaud se prend pour un bœuf. Arrête ta fanfaronnade petit insecte nuisible. Ton boss lui o moins peut perorer et jacter quelques vocable d économie car il a un phd, papier hygiénique durable, pour essuyer et lecher anus des blancs. Mais o toi le malheureux semi analphabète, tu as rien et tu deviens griot des fanfaron. Petit hybride déphasé. Voilà ton phd.lol
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter