Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Des fonctionnaires manifestent contre l'élargissement de l'impôt sur leurs indemnités et primes
 

Burkina Faso : Des fonctionnaires manifestent contre l'élargissement de l'impôt sur leurs indemnités et primes

 
 
 
 3861 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 07 mars 2020 - 16:38



Les fonctionnaires du Burkina Faso, ont manifesté ce samedi sur l’ensemble du territoire national, pour s’opposer à l’élargissement de l’impôt sur le traitement des salaires aux indemnités, primes et autres traitements qui leurs sont servis. 


A l’appel d’une quarantaine de syndicats, les travailleurs de la fonction publique, du privé et du parapublic ont battu le pavé dans la ville de Ouagadougou, après s’être mobilisés à la bourse du travail. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Selon le porte-parole des syndicats, Bassolma Bazié, l’application de l’impôt unique sur le traitement et les salaires (IUTS), sur les primes et indemnités opérée aux forceps par le pouvoir et qui est contraire à la revendication de l’UAS (unité d’action syndicale) vise à diviser les travailleurs, et liquider leurs organisations de lutte, opposer les travailleurs du public à ceux du privé et du parapublic, opérer une diminution des salaires conformément aux injonctions du FMI.


Cette mesure a également pour objectif de reléguer au second plan les préoccupations essentielles des populations en général et travailleur en particulier et masquer l’incurie du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dans sa gestion du pouvoir, a-t-il poursuivi. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Pour M. Bassolma Bazié, « ce qui frappe et indigne les travailleurs, et les citoyens de façon générale, c’est que le gouvernement, au moment où il choisit de s’attaquer aux travailleurs, ferme les yeux sur les détournements, les vols, les fraudes et autres malversations qui font perdre à l’état des centaines et des centaines de milliards de franc CFA ».


« Nous appelons les travailleurs sur l’ensemble du territoire à poursuivre les actions sectorielles, à préparer la grève prévue du 16 au 20 mars ponctuée par une marche meeting le mardi 17 mars », a rappelé M. Bazié. 


 

Selon lui, « il est impératif que nous assurions à ces différentes actions un succès éclatant, gage de la satisfaction de nos légitimes revendications ».


Il a par ailleurs invité les travailleurs de tous les secteurs d’activités « à déjouer les manœuvres du pouvoir tendant à les diviser et à développer une solidarité agissante ».


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire : Abobo, les agents de l'OCPV créent leur syndicat et dé...
 
 
Côte d'Ivoire : Abobo, les agents de l'OCPV créent leur syndicat et dénoncent, la prime annuelle de 40 mille FCFA qui leur ait octroyé
Société
 
Ghana : Asamoah Gyan, réponse à des appels à entrer en politique
 
 
Ghana :  Asamoah Gyan, réponse à des appels à entrer en politique
Togo :  Une voiture de bananes chargée de cannabis échoue à Tchalo
Société
Togo : Une voiture de bananes chargée de cannabis échoue à Tchal...
Togo il y a 13 heures
 
Côte d'Ivoire : Accident sur le pont HKB, les responsables de la gestion du pont expliquent et se dédouanent
Société
Côte d'Ivoire : Accident sur le pont HKB, les responsables de la...
Côte d'Ivoire il y a 13 heures
 
Burkina Faso : Affaire Tanwalbougou, huit des 25 personnes interpellées  libérées
Société
Burkina Faso : Affaire Tanwalbougou, huit des 25 personnes interp...
Burkina Faso il y a 15 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : Des fonctionnaires manifestent contre l'élargissement de l'impôt sur leurs indemnités et primes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Alors que chez nous, leurs salaires ont connu un bon notable grace au magnanime Ouattara qui a libéré leurs salaires bloqués depuis le vieux saoulard bédié. Ensuite, puisque les prélèvements sont restés raisonnables et fixes, c'est bel et bien une augmentation fracassante... Des gens vont pleurer Ouattara à chaudes larmes quand il sera parti...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement