Tunisie Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Tunisie : Coronavirus, les Tunisiens priés de rester chez eux pour deux semaines supplémentaires
 

Tunisie : Coronavirus, les Tunisiens priés de rester chez eux pour deux semaines supplémentaires

 
 
 
 2962 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 01 avril 2020 - 10:51

Ouvrière confinée



Le confinement, instauré depuis le 22 mars , a été prolongé de deux semaines suite à une décision du président de la République.


Malgré les vives protestations , la présidence tunisienne a annoncé, mardi 31 mars, la prolongation du confinement du pays jusqu’au 20 avril.


 

Avant même le conseil de sécurité ,le chef de l’ Etat tunisien avait lui-même reconnu les difficultés sociales entraînées par ces restrictions drastiques 


Mardi ,plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux travailleurs précaires, ont manifesté dans un quartier populaire de Tunis pour protester contre le confinement et réclamer des aides promises par le gouvernement.


Le gouvernement a annoncé le 21 mars un plan d’aide pour faire face au confinement, dont 150 millions de dinars (50 millions d’euros) qui doivent être versés sous forme de primes directes à des personnes jugées nécessiteuses, entre le 31 mars et le 6 avril


Selon le dernier bulletin épidémiologique , la Tunisie compte, désormais, 32 nouvelles contaminations par le coronavirus (COVID-19), portant le nombre de cas à 394

 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Tunisie : Coronavirus, les Tunisiens priés de rester chez eux pour deux semaines supplémentaires
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
les pays touristiques...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter