Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Attaques contre Bédié, les élus et cadres de la Marahoué se désolidarisent du Sénateur Allomo et l'invite à se ressaisir pendant qu'il est temps
 

Côte d'Ivoire : Attaques contre Bédié, les élus et cadres de la Marahoué se désolidarisent du Sénateur Allomo et l'invite à se ressaisir pendant qu'il est temps

 
 
 
 10964 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 02 juin 2020 - 17:49

Allomo Paulin et Henri Konan Bédié (ph montage KOACI)


Le lundi 25 mai 2020, à travers un article de presse paru dans plusieurs journaux, Allomo Paulin, Sénateur ressortissant du village de Bozi dans le département de Bouaflé, Région de la Marahoué s'est attaqué au Henri Konan Bédié, Président de PDCI-RDA, ancien Chef de l’Etat de Côte d'Ivoire.


Plus d'une semaine après la sortie de leur fils, dans une déclaration en notre possession signée des Élus et Cadres de la Marahoué, Délégués départementaux et communaux du PDCI-RDA, ils rappellent au sénateur Allomo Paulin, «la spécificité de la Marahoué dans le contexte démocratique en Côte d'Ivoire et l’invite à se ressaisir. »


«Il faut rappeler à Monsieur Allomo Paulin que dans notre région et malgré les divergences d’opinion et d’orientation politiques des uns et des autres, la pondération et l’esprit fraternel ont toujours guidé les acteurs locaux de la vie politique, administrative, économique, culturelle et de développement. Cette inclinaison est l’un des précieux héritages légués par nos devanciers dont le plus illustre est feu le Président Charles Koffi Diby. Elle repose en partie sur la spécificité du peuplement de notre région composée d’autochtones et allochtones Ayaou, Gouro, Yaouré, Moré, Krou, Akan, Malinké, etc…Ce brassage multi ethnique et culturel est un atout pour notre région et en fait sa fierté. Ainsi ne dit-on pas que « Quand c’est beau, c’est la Marahoué et c’est chez nous » ? » déclarent les élus et cadres, Délégués départementaux et communaux du PDCI-RDA.


Ils estiment que le contenu du pamphlet à l’ordre du jour du sénateur n’est pas digne d’un cadre sérieux de la Marahoué et encore moins du septuagénaire qu’il est.


«Avec vous, vieillesse ne semble pas rimer avec sagesse. Et c’est regrettable, » ajoutent les élus et cadres de la Marahoué.


Selon eux dans sa volonté de critiquer le Président de leur grand parti d’avant-garde, leur fils «soutient des énormités et faire porter le chapeau du coup d’Etat de 1999 au Président Henri Konan Bédié, c’est faire preuve d’une mauvaise foi manifeste. »


«Pour votre gouverne, l’histoire de la Côte d’Ivoire nous enseigne que le Père de la Nation a, lui-même, essuyé plusieurs tentatives de coups d’État menées par quelques ambitieux et jaloux, adeptes du « ôtes-toi que je m’y mette ». Le Président Henri Konan Bédié ne fut point responsable de la situation, mais bel et bien victime, » expliquent, les signataires.


 

Dans son «pamphlet », Allomo Paulin reproche aussi au Président du PDCI-RDA de n’avoir pas « usé de toutes ses capacités pour ne pas quitter le RHDP », alors même qu’il est devenu « une coquille vide ».

«Toute personne sensée comprend à travers ces affirmations contradictoires les soucis de Monsieur Allomo Paulin : pourquoi le départ d’une « coquille vide » peut-il autant inquiéter ? À la vérité, la résistance victorieuse du PDCI-RDA menacée de disparition programmée, a provoqué chez Monsieur Allomo Paulin une pantophobie qu’il devrait chercher à résoudre au lieu de s’en prendre à un grand Homme d'État, Homme de Paix incontestable, le Président Henri Konan Bédié, » répondent, les cadres à leur frère.


Selon eux, le sénateur a accusé, le Président Henri Konan Bédié d'avoir implosé le PDCI et favorisé la création du RDR, de l’UDPCI, du MFA.etc. Sur ce point, les élus et cadres rappellent à la mémoire de leur frère septuagénaire, que le PDCI-RDA est un parti de synthèse de 1960 à 1990. Et que le Père de la Nation a lui-même prévu et expérimenté le phénomène de désapparentement du Parti par d’autres sensibilités qui ne se retrouvaient plus dans les idéaux du PDCI pour des raisons qui leur sont propres.


«Malgré ces départs, le PDCI-RDA a conservé sa vitalité sur le terrain au point de continuer à inquiéter ses adversaires. Telle est la vérité, » insistent, les signataires.


Ils trouvent ridicule que M. Allomo demande au Président du PDCI-RDA d'aider le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, cet arrière-petit-fils du patriarche Gon Péléforo Coulibaly au lieu de chercher plutôt à le combattre. Et il affirme que dans son naufrage, Bédié veut entraîner toute la communauté Baoulé avec lui.


Les élus et cadres demandent au sénateurs de donner les preuves de ces graves accusations portées contre notre Président.


«Cher frère ALLOMO Paulin, qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? Quel problème avez-vous avec le PDCI-RDA, ce parti qui vous a nourri, et son Président Henri Konan BÉDIÉ au point de tenir des affirmations aussi graves ? » s'interrogent, les parents du sénateur qui ne sont pas solidaires des propos tenus par ce dernier.


Afin de ne pas rompre l’harmonie qui a toujours régné entre les cadres de leur belle région, toutes tendances confondues, ils ont rappelé à l’ordre, celui qu'ils appellent le septuagénaire.


Le collectif des Délégués Départementaux et Communaux du PDCI-RDA de la Région de la Marahoué trouvent «inacceptables les propos maladroits ainsi que les graves accusations portées contre le Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA. »


 

«Il est bon de rappeler à Monsieur Allomo Paulin, à toutes fins utiles, que le Président Henri Konan Bédié est juridiquement protégé contre les outrages à sa personne en sa qualité d’ancien chef d’État.

Aussi, et sans préjuger des suites judiciaires que les conseils du Président sont en droit de réserver à sa sortie hasardeuse, il est invité à se ressaisir sans délai, » mentionnent les délégués dans leur déclaration.


Les premiers responsables locaux du PDCI-RDA dans la Région annoncent qu'ils ne sauraient tolérer plus longtemps qu’un frère, fut-il du parti au pouvoir, foule au pied les principes élémentaires des valeurs africaines qu’il ne peut méconnaître, vu son grand âge.


«En effet, Monsieur Allomo Paulin qui est sensible au respect que lui portent ses frères que nous sommes (le mérite-t-il encore ?), est mal placé pour porter atteinte à l’honorabilité d’un Chef exceptionnel comme le Président Henri Konan Bédié. C’est pourquoi les Préfets du Président Henri Konan Bédié que nous sommes dans notre Région lui disons « ÇA SUFFIT. OUI, ÇA SUFFIT VRAIMENT ! », » martèlent, les élus et cadres.


Ils précisent enfin à M. Allomo que le Peuple Baoulé ne l’a aucunement mandaté pour défendre ses intérêts, ni pour parler en son nom et l’invite à mettre immédiatement fin à ses déclarations tribalistes et moyenâgeuses, au risque de se voir réserver à l’avenir une suite appropriée.


«Monsieur Allomo Paulin serait-il obligé d’insulter son bienfaiteur de toujours, pour justifier son degré de militantisme dans sa nouvelle aventure ?

Monsieur Allomo Paulin, tes frères de la Marahoué te souhaitent le meilleur dans ta nouvelle « famille » ; et surtout te demandent de penser ensemble à la cohésion entre les fils et filles de cette belle Région de notre pays ; et d’œuvrer au développement de celle-ci, plutôt que de t’engager dans des entreprises solitaires, sans lendemain, discréditant notre solidarité fraternelle légendaire. En espérant avoir été compris et très bien compris, » déclarent, les cadres et élus de la Marahoué en guise de conclusion.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Nom du Vice-Président Duncan pas dans la liste du faire-part de décès de Gon, omission?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Préssenti, Patrick Achi ferait-il un bon premier ministre?
 
3536
Oui
75%  
 
1042
Non
22%  
 
164
Sans Avis
3%  
 

0%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement