Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Le régime Biya lâche-t-il la famille du défunt industriel et riche homme d'affaires Victor Fotso ?
 

Cameroun : Le régime Biya lâche-t-il la famille du défunt industriel et riche homme d'affaires Victor Fotso ?

 
 
 
 7834 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 06 août 2020 - 10:34

Fotso Victor (Ph) 


Le fisc camerounais réclame 200 millions FCFA environ 305583,52 euros aux héritiers de l’homme d’affaires Victor Fotso décédé à 94 ans à Paris en France, le 20 mars 2020. 


Le défunt Victor Fotso avait fait un don d’1 milliard FCFA au diocèse de Bafoussam à l’Ouest du pays pour la construction d’une paroisse.


Selon le fisc, les droits d’enregistrement de ce don s’élèvent à 200 millions FCFA relève le directeur général des impôts qui dit s’appuyer sur les dispositions du Code général des Impôts.


Un responsable des impôts contacté par Koaci ce jeudi matin, s’est gardé de se prononcer sur le sujet rappelant toutefois, « qu'une disposition du code général des impôts 2014 (Art 7 -5) permet de déduire des dons faits à certains organismes, du bénéfice net imposable, à concurrence de 0,5% du chiffre d'affaires, si le CA est de 200 milliards F CFA. »


 

Un des proches de la famille Fotso s’est contenté de dire qu’ils étudient la suite à donner à cette affaire. Il n’élude pas la possibilité de renvoyer le fisc vers le bénéficiaire du don qui n’est autre que l’église catholique dans le cas d’espèce.

 

Victor Fotso magnat de la finance et de l’industrie qui a créé le groupe éponyme  a investi dans plusieurs secteurs.

Il a notamment investi dans la finance avec la Commercial Bank of Cameroon (CBC) qui est aujourd’hui présente en Guinée – équatoriale (CBGE), au Tchad (CBT) et en République centrafricaine (CBCA) et à São Tomé-et-Príncipe (COBSTP).

 Son groupe possède également des investissements immobiliers en France. 


Le groupe Fotso est présent dans la distillerie des liqueurs, la fabrication des allumettes, des piles électriques (Pilcam), insecticides, des cahiers (Safcam), la culture des haricots verts.


Cacique du pouvoir


 

Militant du Rdpc au pouvoir, Victor Fotso aura été un fervent soutien du régime Biya dans la région de l’Ouest réputée frondeuse. 

En 1997, il est élu conseiller municipal avant d’être désigné maire de Pete-Bandjoun son village. Au moment de son décès, il venait d’être réélu à la tête du conseil municipal pour un nouveau mandat à l’issue du double scrutin du 9 février dernier.


Ami fidèle du président Biya, le patron du groupe Fotso ne s’était jamais publiquement offusqué de la double condamnation à vie de son fils dans le cadre de l’opération épervier pour corruption et malversations financières lorsqu’il dirigeait la Camair.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Cameroun : Décès de l'homme d'affaires et industriel Victor Fotso
Victor Fotso (Ph)Victor Fotso homme d’affaires et industriel camerounais est décédé ce jour à Paris capitale française.Âgé de 93 ans, Victor...
Cameroun | Politique      il y a 2 ans
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo qui se fait enrôler sur la liste électorale, provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le pouvoir se plante-t-il en misant sur Blé Goudé ?
 
2120
Oui
60%  
 
1264
Non
36%  
 
138
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : Le régime Biya lâche-t-il la famille du défunt industriel et riche homme d'affaires Victor Fotso ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
Corruption partout.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter