Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Scrutin présidentiel, recalé, Serge Franck Djibré évoque une erreur administrative du Conseil Constitutionnel sur son cas
 

Côte d'Ivoire : Scrutin présidentiel, recalé, Serge Franck Djibré évoque une erreur administrative du Conseil Constitutionnel sur son cas

 
 
 
 3176 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 16 septembre 2020 - 13:35

Serge Franck Aimé Djibré devant la presse (Ph KOACI)


Le candidat du mouvement citoyen "1000 volontaires pour changer la Côte d’Ivoire", Serge Djibré Franck Aimé et son directeur de campagne  étaient face à la presse à Cocody, comme constaté sur place par KOACI.


Ils contestent la décision du Conseil Constitutionnel rendu lundi, rejetant sa candidature tout en évoquant une "erreur administrative".


Le lundi 14 septembre 2020 le Conseil Constitutionnel chapeauté par le Magistrat Koné Mamadou a rendu public la liste des candidats retenus au scrutin présidentiel d’octobre prochain. 


Sur les 44 candidats à la candidature, seul quatre candidats ont été autorisés pour la course au prochain scrutin présidentiel par le Conseil Constitutionnel


Parmi les dossiers ajournés se trouve celui du candidat Serge Franck Aimé Djibré. Il récuse cette décision livrée par Koné Mamadou, il dit avoir exercé un recours contre le rejet de sa candidature.  


 

« Nous allons poser un recours,  en sommes nous plaidons l’erreur administrative sur notre cas, beaucoup d’erreurs ont été notifiés entre le prénom qui a sauté les dates qui ne sont pas conformes, le chiffre du 17 transformé en 09 donc toutes ces questions pour nous relèvent d’une erreur administrative, d’erreur matérielle qui peuvent être rattraper par le conseil constitutionnel des notification de notre part. C’est ce que nous avons fait... », a dénoncé le candidat lors de cette conférence de presse qu’il a co-animé avec son directeur de campagne M. Serges Amissa.


Lui et son directeur campagne ont expliqué qu’il y a eu trois erreurs majeures sur son cas. Il s’agit d’une erreur sur son nom, il a fait savoir qu’il a été mentionné dans son dossier  Franck Aimé Djibré au lieu de Djibré Serge Franck Aimé. 


Il dit avoir déposé son dossier le 31 août 2020 alors que le Conseil mentionne la date 27 août 2020 comme date de dépôt de son dossier, ce qui n’est pas vrai selon lui.  


La troisième erreur concerne dira-t-il la question des parrainages. Sur ce sujet le candidat dit avoir réuni tous les parrainages exigés soit dans 17 régions, mais là encore il révèle  que le Conseil constitutionnel dit qu’il n’a validé des parrainages dans seulement  9 régions ce qu’il conteste. Concernant le parrainage le candidat dit qu’il n’a pas été saisi par le Conseil constitutionnel concernant l’insuffisance de ses parrainages comme il l’a fait pour des candidats qui n’ont pas pu réunir le parrainage nécessaire.  


 

«Nous sentons spolier, victime d’un déni de justice, ce qui a été dit ne reflète pas la vérité. », dira pour sa part le directeur de campagne du candidat. 


Ceux-ci disent attendre la réponse à leur recours avant d’appeler leurs militants au calme à ne pas se laisser abattre par cette décision.  


Jean Chresus



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement