Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pulchérie Gbalet licenciée de son travail au BNETD, ses avocats dénoncent une décision qui viole le code du travail
 

Côte d'Ivoire : Pulchérie Gbalet licenciée de son travail au BNETD, ses avocats dénoncent une décision qui viole le code du travail

 
 
 
 9057 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 25 septembre 2020 - 14:30

Pulchérie Gbalet présidente de l'ACI (Ph KOACI)


Pulchérie Gbalet, présidente de Alternative Citoyenne Ivoirienne (ACI) séjourne à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA) pour avoir appelé dans la rues des Ivoiriens pour manifester contre un troisième mandat de Ouattara.


Ces manifestations de rues ont été accompagnées par des violences qui ont fait au moins une vingtaine de morts.


Alors qu'elle a été placée sous mandat de dépôt à la MACA, et qu'une procédure de licenciement était en cours, la concernant, Pulchérie Gbalet a été licenciée de son poste au Bureau National d'Études Techniques et de Développement (BNETD).


 

Cette information a été donnée à la presse par ses avocats, au siège de l'ACI à Cocody, comme constaté sur place par KOACI.


« Suite à une demande d’autorisation de licenciement de dame GBALET Pulchérie Edith, alors en détention et dont copie ne lui a jamais été notifié par le BNETD, l’Inspecteur du Travail d’Abobo-Adjamé, agissant par intérim de l’Inspecteur du Travail de Cocody, a rendu, par courrier N° 644 MEPS/DGT/DIT/S-C en date du 11 septembre 2020, une décision portant autorisation de licenciement de notre cliente », a fait remarquer le collectif des avocats de Pulchérie Gbalet.


Les avocats de Pulchérie Gbalet ont dénoncé cette décision de la direction du BNETD qui diront-ils en plus de «violer » le code du travail, «viole » les droits de leur cliente.


« Un prétendu non-respect des instructions de service, dans le cadre de la gestion du renforcement de la route Dimbokro-Bocanda-Anada ; une supposée non transmission, dans les délais prescrits des comptes rendus des réunions de séances de consultation publique », ont précisé les avocats de la présidente de l'ACI.


Jean Chrésus



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Ouattara a enfin réussi à mettre en place la sécurité sociale pour tous, un exploit?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso : 34 ans et pas Mossi, le capitaine Traoré pourra-t-il tenir longtemps ?
 
1625
Oui
42%  
 
2139
Non
55%  
 
142
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pulchérie Gbalet licenciée de son travail au BNETD, ses avocats dénoncent une décision qui viole le code du travail
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Une militante active du fpi pro-gbagba encagoulée qui se dit de la société civile... Pouaaaaaahhhhh... Faites-moi rire... Tout employé partout a des obligations... Sans exception...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
Qui a envie de te faire rire avec tes dents jaunes????
 
 il y a 2 ans
Zezeto
Pulcherie tu vois maintenant?
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
.....comment ces gens sont idiots
 
 il y a 2 ans
Zezeto
...tout à fait. L'idiotie même!!!. Tu laisses ton pain quotidien et tu t'embarques dans des histoires qui te dépassent simplement parce que c'est eux qui t'ont trouve du travail après de pénibles études au département de sociologie. Tu étais obligée? Seplou et sa bande ils s'en tapent de cette nouvelle. Bédie non plus. Les gens sont vraiment idiots parfois.
 
 il y a 2 ans
Batuta
Tiens! Je ne savais pas que la BNETD était la société privée d'oeil de bouc et de mollets dodus! Bandécons!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter