Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko prône l'apaisement : « Quel que soit le niveau de contradiction, nous ne devons jamais cesser de dialoguer »
 

Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko prône l'apaisement : « Quel que soit le niveau de contradiction, nous ne devons jamais cesser de dialoguer »

 
 
 
 4468 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 19 octobre 2020 - 09:42

Hamed Bakayoko 


Comme nous le redoutions dans un précédent article, la rencontre annoncée le week-end entre le Premier Ministre et l’opposition majoritaire a accouché d’une souris.


Les représentants du PDCI, du FPI, de EDS, etc, n'ont pas pris part à la rencontre. Mais Hamed Bakayoko ne baisse pas quand même les bras . Il continue de prôner l’apaisement pour une paix durable dans le pays.

Le chef du gouvernement invite ces derniers à reprendre leur place dans le dialogue politique.


« En tant que Premier Ministre, j'ai accepté cette rencontre en vue d'approfondir la concertation entre le gouvernement et l'opposition. Quel que soit le niveau de contradiction, nous ne devons jamais cesser de dialoguer. C'est pourquoi, j'invite l'opposition à revenir dans le jeu politique. J'appelle les candidats qui appellent à la désobéissance civile et au boycott de l'élection présidentielle prochaine à revenir à la raison », a insisté Hamed Bakayoko.


 

« Tout en les invitant à retirer leur mot d'ordre, le Premier Ministre a assuré que le gouvernement est prêt à dialoguer à tout moment. " Le gouvernement reste disposé au dialogue et continuera de tendre la main à l'opposition « , a soutenu le Chef du gouvernement.


Selon lui, le gouvernement veille à ce que le pays demeure en paix. « La Côte d'Ivoire est en paix. Elle avance. Les Ivoiriens veulent la paix et le progrès. Ils veulent prendre leur part dans la dynamique de croissance du pays. Aujourd'hui, les réalisations sont visibles sur l'ensemble du territoire », a-t-il expliqué.


Les partis présents à cette rencontre entre autres, le RHDP, Concorde, ont exprimé leur satisfaction pour avoir été associés à ces échanges.


« Dans leur ensemble, les partis présents ont exprimé leur désapprobation face aux appels à la désobéissance civile et invité le gouvernement à plus de fermeté et de vigilance face à ces actes », a rapporté le ministre de l'administration du Territoire et de la Décentralisation, Sidiki Diakité, à l'issue de la rencontre.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Hamed Bakayoko prône l'apaisement : « Quel que soit le niveau de contradiction, nous ne devons jamais cesser de dialoguer »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Bon vous aurez une fois de plus decide de ne pas donner l ensemble de ce qu a dit le premier ministre , dommage. Mais le chef de l etat sortant dit qu il n y a rien a negocier, que veux donc le premier ministre? Zadi Djedje et Doumbia Major ne lui suffise pas comme opposition? Ou c etait juste pour porter personnellement ses menaces? Le chef de l etat sortant a deja tout dit, tant pis pour l opposition lui avance vers ce qu il a prepare depuis 2018, bon gre mal gre. Au fait pour l equilibre pourquoi vous ne couvrez pas la campagne de KKB ou ca ne vous interesse pas? Pardon ca n interesse pas les lecteurs Lol....Pauvre Bertin
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
Le matin, tu convies l'opposition à "dialoguer", et en début d'après-midi, tu tiens un discours guerrier fait de menaces. Quelle est cette forme de duplicité, ou bien tu souffres de troubles bipolaires ? Dans tous les cas, même le nouveau-né ne croit plus un mot de ce que ton patron et toi vous dîtes.
 
 il y a 1 mois
Mesmin Konin
@Pourfendeur, laisse les se distraire seuls,les la crise post electorale aura debute parceque les urnes pleines et les scores sont deja prepares par Kuibiert donc l opposition est deja passee a autre chose. Qui ira perdre son temps a ecouter les menaces a peine voilee de Bakayoko Hamed pour qui le costume est trop grand ?
 
 il y a 1 mois
Symbioz
N'importe quoi... dao dit pas de négociation... toi tu nous racontes quoi...??? Ce pseudo premier ministre sans un gouvernement a lui a perdu toutes crédibilité en jouant au dur lors de ses derniers discours... on a plus rien a se dire... comme dirait le dictateur on va se dire quoi... nous avons une certitude le 31 pas d'élection.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Hélas c'est ce que le président Gbagbo souhaitait. Mais c'était mal vous connaître. Vous n'avez pas voulu laisser une chance à la paix en acceptant le recomptage des voix. Et vlan! 3000 morts que vous avez fait tuer de vos propres mains. Et dire que c'est parceque le président Gbagbo n'a pas voulu laisser le pouvoir que vous avez tuer. Wattra tu vas goutter la prison aussi
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Tu parles de dialogue dans la journée et tu envoies des microbes la nuit casser, bruler, blesser, tuer. Gandjaman là. Votre chute est bien proche. Tampiri
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Et vous, vous parlez de dialogue et lancer un boycott actif par tous les moyens y compris la violence... Pauvre animal sauvage frontiste comme tes biaieuls de cette tribu...
 
 il y a 1 mois
Lom
Guikahué ne peut pas s'asseoir à la même table de négociation que lui. Quand même!!! Ce loubard qui demandait l'autorisation de dramane dans la marahoué pour attaquer les chefs de l'opposition, autorisation qu'il a d'ailleurs obtenue,avec la violence à Bonoua, à Bongouanou où la résidence de Affi a été incendiée par le rhdp, veut dialoguer avec qui? Continuer le massacre et la violence sur l'opposition, DIEU EST GRAND. Le pays sera liberé.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ils ne sont pas venus à la rencontre pourtant le vieux con bédié appelait l'ONU au secours et voulait le dialogue en partant au Ghana... S'ils croient qu'ils ont l'apanage de la violence, ils vont comprendre tôt ou tard... On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement