Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Parlement, immobilisme et confiscation du pouvoir par la gérontocratie, «transition générationnelle», le grand bluff de Biya
 

Cameroun: Parlement, immobilisme et confiscation du pouvoir par la gérontocratie, «transition générationnelle», le grand bluff de Biya

 
 
 
 2165 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 mars 2021 - 07:32

Cavaye, Niat et Paul Biya (Ph)


Jeudi 18 mars 2021, Cavaye Yeguie Djibril 81 ans a été réélu président de l’Assemblée nationale du Cameroun.

Il rempile pour la 29eme fois au poste qu’il occupe depuis 1992. 


Le président sortant de l’Assemblée nationale a été réélu par 147 voix pour et 15 bulletins nuls.


Au terme de son choix sans surprise, le candidat du Rdpc au pouvoir a adressé sa «profonde» gratitude, à Paul Biya, Président de la République du Cameroun, et président national du parti au pouvoir, pour lui avoir «accordé l’investiture.»


Cavaye, cumule une quarantaine d’année comme député. Il est en effet entré à l’Assemblée nationale du Cameroun oriental en 1970.

Les membres du bureau sont majoritairement du Rdpc. parmi ceux-ci, figure un député du SDF, de l’Undp, du Pcrn et de l’UDC.

Du côté du Sénat, Niat Njifenji Marcel, 87 ans, a été reconduit à la tête de la chambre haute, par 85 voix pour et 8 bulletins nuls.

La réélection de Niat Njifenji Marcel intervient alors que le président du Senat est en convalescence. 


Une vidéo publiée sur les réseaux sociaux le montre fatigué et faible. Dans cette vidéo, le président du Sénat peine à se déplacer. En difficulté il est soutenu par des proches.


 

Niat Njifenji Marcel, avait interrompu ses soins médicaux en Europe pour rejoindre le Cameroun à la veille de la convocation de la session de mars 2021.


Statut quo


L’investiture de ces deux hommes respectivement de 81 et 87 ans à la tête des différentes chambres du parlement camerounais est la volonté du président Biya.  


Paul Biya 88 ans, totalise 38 années, 4 mois et 13 jours à la tête de l’Etat. Il est l’artisan de la conservation du pouvoir. 

Dans son message à la jeunesse du 10 février dernier, le chef de l’Etat camerounais a évoqué la « transition générationnelle » donnant de l’espoir à la jeunesse.


 

Ce matin, avec la reconduction des deux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, c’est la froideur et la déception. La presse dénonce l’immobilisme et la confiscation du pouvoir par la gérontocratie




Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun: Parlement, immobilisme et confiscation du pouvoir par la gérontocratie, «transition générationnelle», le grand bluff de Biya
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Khanel
Pauvre Cameroun.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement