Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Malgré la mort de son chef, l'état islamique au grand Sahara n'abandonnera pas sa lutte terroriste, selon le commandant Barkhane
 

Burkina Faso : Malgré la mort de son chef, l'état islamique au grand Sahara n'abandonnera pas sa lutte terroriste, selon le commandant Barkhane

 
 
 
 2959 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 septembre 2021 - 17:33

Le nouveau commandant de la force française Barkhane, le général Laurent Michon (ph)


Le nouveau commandant de la Force Barkhane, Général Laurent Michon a déclaré que malgré la neutralisation par les forces françaises au Mali du chef de l’État Islamique au grand Sahara Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, ce groupe jihadiste n'abandonnera pas sa lutte de prédation. 


« Je confirme la mort de Adnan Abou Walid Al-Sahraoui, dirigeant de l'État islamique au grand Sahel. C'est une vraie satisfaction collective. Je pense d'abord aux populations qui ont été victimes pe'dnat des années au Mali, au Niger et au Burkina », a déclaré le général Laurent Michon, au sortir d’un entretien avec le président Kaboré au palais présidentiel de Ouagadougou. 


« La lutte continue. Nous savons tous que l'eigs va être capable, même s’il est très désorganisé de se reconstituer peu à peu, et n'abandonnera pas sa lutte de prédation, d'exaction et de totalitarisme terroriste et de semer la terreur », a-t-il ajouté. 


« Donc la lutte n'est pas finie, mais C'est une vraie victoire collective dû aux échanges de renseignements, aux différentes actions des différents services et armées des pays et donc nous sommes contents d'avoir mis fin aux nuisances de cet homme malfaisant pour tout le monde », a-t-il insisté. 


 

Sur les rumeurs du recrutement de mercenaires russes par le Mali, le général Michon s’est voulu clair : « La présence de mercenaires est incompatible avec l'engagement actuel de la France au Mali aussi bien dans sa composante militaire que dans d'autres volets ». 


« En tous les cas, si cela s'avérait être une option retenue ça changerait effectivement l'engagement de Barkhane au Mali », a-t-il ajouté. 


Les échanges avec le chef de l’État ont porté sur la transformation de Barkhane, annoncée par Paris. 


 Selon le général Michon, cette transformation est axée sur une coopération accrue avec certains des pays, avec la Force conjointe du G5 Sahel, et avec la MINUSMA.


Pour le nouveau commandant de la Force, les changements fondamentaux de Barkhane vont concerner essentiellement une réarticulation du dispositif au Mali notamment à Tessalit, à Kidal et à Tombouctou et l'engagement de nouveaux partenaires européens au sein de la Force Barkhane à travers notamment la task force TAKUBA.


 

Selon le général Michon, l’engagement de la Force dans la lutte contre les groupes terroristes, Al-Qaida, l’État islamique et leurs franchises demeure intact.


 « Nous continuons ensemble cette lutte, nous continuons ensemble de nous épauler mutuellement », a-t-il déclaré.


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Malgré la mort de son chef, l'état islamique au grand Sahara n'abandonnera pas sa lutte terroriste, selon le commandant Barkhane
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement