Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana-Guinée :  Plan de transition du CNRD présenté à Akufo-Addo, cas de Condé et position de la CEDEAO
 

Ghana-Guinée : Plan de transition du CNRD présenté à Akufo-Addo, cas de Condé et position de la CEDEAO

 
 
 
 4126 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 01 octobre 2021 - 14:40


Akufo-Addo s'entretenant avec la délégation guinéenne (ph)


Des sujets ayant trait à la transition en Guinée, l’organisation des prochaines élections et la libération du Président déchu, Alpha Condé, ont été au centre d’une discussion le 29 septembre dernier à Accra au Ghana entre une délégation militaire de trois membres du Comité National pour la Réconciliation et le Développement (CNRD) et le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, celui qui est par ailleurs le Président en exercice de la CEDEAO.


La délégation de la junte guinéenne a effectué le déplacement à Accra pour informer le Président en exercice de la CEDEAO de la feuille de route qui a été mise en place pour assurer une transition en douceur et un retour à un régime démocratique et constitutionnel en Guinée.


Selon la présidence ghanéenne, la délégation guinéenne a été conduite par le Colonel Sadiba Koulibaly, le numéro 2 du CNRD.


Présentation de la charte de transition


Sur les initiatives prises en Guinée, le Colonel Koulibaly a fait savoir au Président Akufo-Addo que 10 jours de consultations avec les principaux acteurs en Guinée ont abouti à la rédaction et à l'adoption d'une nouvelle Charte de transition qui renforce la détermination des dirigeants militaires à remettre le pouvoir aux civils.


 

Le membre du CNRD a mis l’accent sur le fait que les membres de la transition ne pourront pas se présenter aux élections présidentielles et législatives et qu'un Premier ministre civil dirigera le gouvernement de transition.


Plan de transition du CNRD


Concernant les décisions prises et les sanctions imposées par la CEDEAO à la Guinée, le Colonel Koulibaly a déclaré que le CNRD les a accepté. Il a toutefois appelé la CEDEAO à tenir compte des circonstances particulières qui ont conduit aux événements du 05 septembre 2021.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Concernant le déroulement des élections présidentielles et législatives, dans un délai de six mois prévu par la CEDEAO pour un retour à un régime démocratique, la délégation du CNRD a demandé à la CEDEAO de reconsidérer sa décision car la Guinée n'a pas la capacité de tenir les choses dans le délai indiqué.


 

Pour la conduite de la transition, le Colonel Koulibaly a révélé le CNRD a prévu d’organiser un recensement, d’élaborer le code électoral et d'établir un nouvel organe électoral afin de pouvoir organiser des élections libres et équitables.


Position de la CEDEAO réitérée


Tout en retirant au nom de la CEDEAO la condamnation du coup d'État survenu en Guinée, Akufo-Addo a rappelé que le pouvoir doit être acquis par les élections et non par la force. Il a salué la Charte de transition adoptée en Guinée et a promis la conférence des Chefs d'Etat de la CEDEAO sur l'évolution du processus de transition. Akufo-Addo a insisté sur le maintien du calendrier de la tenue des élections dans un délai de six mois.


Concernant l'arrestation du Président Alpha Condé, le Président en exercice de la CEDEAO a exprimé son inquiétude quant à son maintien en détention, sa sécurité physique et la privation de ses droits fondamentaux.

Suite à l’appel lancé par Akufo-Addo à la délégation du CNRD pour la libération immédiate et inconditionnelle de Condé, le Colonel Koulibaly l’a rassuré que l’ancien Président est en bonne santé, qu’il est bien pris en charge et a accès à son médecin personnel et à son cuisinier.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Ghana-Guinée : Plan de transition du CNRD présenté à Akufo-Addo, cas de Condé et position de la CEDEAO
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Concernant le déroulement des élections présidentielles et législatives, dans un délai de six mois prévu par la CEDEAO pour un retour à un régime démocratique, la délégation du CNRD a demandé à la CEDEAO de reconsidérer sa décision car la Guinée n'a pas la capacité de tenir les choses dans le délai indiqué. Pour la conduite de la transition, le Colonel Koulibaly a révélé le CNRD a prévu d’organiser un recensement, d’élaborer le code électoral et d'établir un nouvel organe électoral afin de pouvoir organiser des élections libres et équitables. Bien dit mais pour clore le débat, il fallait ajouter que la Guinée bien que n’ayant pas de moyens( dans l’immédiat) compte sur ses propres ressources matérielle et financière en ce sens et qu’elle se donne le temps nécessaire à cette fin. En clôturant le débat en ce qui concerne la durée de cette transition ces soient disant chefs d’états médiocres-corrompus voleurs n’auront plus d’arguments pour venir vous emmerder. La cedeao devrait avoir honte d’elle même, si ces clowns avaient un petit sens d’humain.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
La CEDEAO est comparable á une feuille de papier(support) sur laquelle on doit écrire.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement