Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:   Lutte contre le travail des enfants, inauguration d'une école construite par Cargill en partenariat avec le CNS à Yakassé Mé
 

Côte d'Ivoire: Lutte contre le travail des enfants, inauguration d'une école construite par Cargill en partenariat avec le CNS à Yakassé Mé

 
 
 
 1810 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 28 janvier 2022 - 11:50

A l'inauguration de l'école ce jeudi à Yakassé Mé




Dans le cadre du Plan d'Action National de Lutte contre le travail des enfants mené par le Comité National de Surveillance des Actions de Lutte contre la Traite, l'Exploitation et le Travail des Enfants (CNS), Cargill poursuit ses efforts pour renforcer les communautés productrices de cacao en investissant dans l'éducation et la prévention du travail des enfants.


Ils ont inauguré ce jeudi 27 janvier 2022 une école communautaire qui devrait permettre à plus de 300 enfants d'accéder à l'éducation, située près de la coopérative de culture de cacao SOCAAN à Yakassé Mé, dans la région d'Adzopé.


Cette cérémonie d'inauguration était placée sous l'égide de la Première Dame de Côte d'Ivoire Dominique Ouattara, Présidente du CNS et figure de proue du droit des enfants à l'éducation, qui en raison de son calendrier chargé s'est fait représenter son Directeur de cabinet, par ailleurs Secrétaire exécutive du CNS.


Plusieurs représentants des membres du gouvernement ivoirien ont assisté à la remise officielle de l'école aux dirigeants de la communauté locale.


«Des écoles comme celles-ci sont essentielles pour créer des communautés cacaoyères prospères, car c'est là que sera formée la prochaine génération de leaders communautaires, d'entrepreneurs et d'agriculteurs professionnels », a déclaré Lionel Soulard, Directeur Général de Cargill en Afrique de l'Ouest.


Selon lui, en travaillant en partenariat avec le CNS pour un secteur du cacao véritablement durable, les deux parties préservent l'avenir du cacao en améliorant les moyens de subsistance et le bien-être des producteurs de cacao, de leurs familles et de leurs communautés.


Il a annoncé qu'à ce jour, Cargill et ses partenaires ont aidé à obtenir 45 000 certificats de naissance aux enfants pour leur permettre d'aller à l'école.


«Bien que cela puisse sembler une petite chose, ce morceau de papier représente une opportunité pour les enfants celle d'aller à l'école quand ils sont jeunes et celle d'un emploi quand ils sont plus âgés », a expliqué M. Soulard, qui a indiqué que Cargill soutient pleinement cette campagne, qui s'inscrit dans le cadre des efforts continus du CNS pour permettre à tous les enfants d'accéder à l'éducation, et continuera à s'associer aux agences et aux autres parties prenantes pour contribuer à offrir un avenir meilleur aux plus jeunes citoyens de la nation.


Depuis 2014, Cargill a construit 40 écoles en collaboration avec ses partenaires de mise en oeuvre technique ICl et CARE, ses clients, des agences gouvernementales et des coopératives locales de culture du cacao. Onze autres écoles ont été construites en partenariat avec le Conseil du Café-Cacao, cofinancées par les coopératives partenaires de Cargill.


 

En inaugurant cette école, il s'agit de lutter contre le travail des enfants en améliorant leur accès à l'éducation. Patricia Sylvie Yao a déclaré que la Première Dame souhaite marquer son adhésion et son soutien à toutes les initiatives visant à soustraire les enfants du fléau.


Le travail des enfants est une menace persistante pour les droits des enfants et un enjeu majeur pour la durabilité de la chaîne d'approvisionnement du cacao. S'agissant des droits des enfants, la Secrétaire exécutive du CNS estime que le travail des enfants en constitue une violation inacceptable, notamment leur droit à l'éducation, à la santé et à la protection.


Selon elle, faire travailler un enfant affecte son épanouissement physique et mental et hypothèque son avenir et il convient de distinguer les travaux dangereux des travaux légers et socialisant.


Les données sur le travail des enfants dans le pays restent préoccupantes en dépit des efforts de l'Etat de Côte d'Ivoire et de ses partenaires pour éliminer ce fléau. Selon Patricia Sylvie Yao, les dernières estimations de l'Institut national de la statistique ont révélé qu'environ 1,4 million enfants sont astreints au travail dans tous les secteurs d'activités économiques.


«Quant à l'Université de Chicago, qui a mené une étude il n'y a pas longtemps, elle a permis de relever que 790 mille enfants sont victimes du travail dans la production du cacao en Côte d'Ivoire. Par ailleurs le recensement des producteurs et de leurs vergers réalisé du 15 avril 2019 au 31 décembre 2020 par le Conseil Café-cacao a permis de dénombrer plus de 200 mille enfants non encore scolarisés vivant dans les ménages producteurs de cacao. Ces chiffres sont révélateurs de l'ampleur des défis qu'ils nous faut relever pour parvenir à l'élimination du travail des enfants dans le secteur du Cacao dans notre pays », a-t-elle ajouté.


En ce qui concerne la durabilité du cacao, le travail des enfants en représente une menace les plus sérieuses en raison des risques permanents d'embargo qui pèsent sur le cacao ivoirien de la part des pays consommateurs qui accusent le pays d'utiliser les enfants dans la production du cacao. L'union européenne a décidé d'adopter des régiments qui visent à interdire l'importation du cacao et de tout autre produit qui ne respecte pas les normes de durabilité environnementale, sociale et économique de production.


« C'est-à-dire que désormais, s'il est prouvé que le cacao est produit en détruisant la forêt ou en utilisant les enfants, ou si les producteurs ne perçoivent pas un revenu suffisant, notre cacao ne sera pas acheté par l'union européenne. Voici le danger qui plane sur notre cacao et sur notre économie », a précisé, Patricia Sylvie Yao.

Après l'inauguration de l'école communautaire de Yakassé Mé, six autres vont suivre. La Secrétaire exécutive a indiqué que le taux de scolarisation des enfants vivants dans les ménages producteurs de cacao est passé de 58% en 2008 à près de 90% à ce jour.


Selon elle, cette amélioration sensible a été rendue possible grâce aux efforts conjugués du Gouvernement et de ses partenaires, notamment les entreprises du cacao tel que Cargill, les agences du système des nations unies les ONG nationales et internationales et les coopératives de cacao.


 

«Cependant, il nous faut redoubler d'efforts pour atteindre 100% de scolarisation des enfants et par la même occasion éliminer définitivement le travail des enfants dans tous les secteurs d'activités économiques particulièrement dans la production du cacao », a-t-elle conclu.


Ousmane Ouedraogo, PCA de la coopérative SOCAAN qui a cofinancée la construction de cette école de six classes entièrement équipée, comprend un bureau d'instituteurs et un bloc de latrines à 4 cabines.


«Nous planifions à partir de l'année prochaine adjoindre une cantine et peut-être une école maternelle avec l'appui de Cargill et des autorités ici présentes », a-t-il conclu.


Au cours de cette cérémonie Cargill a remis du matériel agricole à cinq coopératives en vue d'accroître leur capacité de production. Ce matériel est composé de 12 tricycles, de 12 broyeuses, de 8 bâches, de 500 chaises.




Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Lutte contre le travail des enfants, inauguration d'une école construite par Cargill en partenariat avec le CNS à Yakassé Mé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter