Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Centres sociaux ivoiriens, bientôt un manuel de procédures opérationnelles
 

Côte d'Ivoire : Centres sociaux ivoiriens, bientôt un manuel de procédures opérationnelles

 
 
 
 1547 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 04 février 2022 - 08:44

 Simple et précis, ce document qui est élaboré dans le but d’harmoniser les procédures utilisées par les professionnels des centres sociaux, a été rédigé lors d'un atelier organisé, le 26 janvier, par la Direction des Actions Sociales à l'endroit des professionnels des deux ministères de tutelle. 


Expertise France avec l’appui financier de la Délégation de l’Union Européenne, à la demande du Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale (MEPS) à travers la participation du Secrétariat d’État ,la coordination de la DAS, en associant le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant (MFFS) a élaboré un manuel de procédures opérationnelles des centres sociaux. 


Le Gouvernement ivoirien s’attachent à poursuivre les efforts d’amélioration de l’offre de services sociaux pour obtenir une meilleure synergie des acteurs afin de consolider, amplifier et rendre visible la démarche auprès d’une population en attente d’aide, d’appui, conseil, accompagnement et faire face aux chocs et crises comme celle de la COVID.


La réglementation récente relative aux centres sociaux a conduit le MEPS ,à travers le Secrétariat d’État chargé de la Protection Sociale et la Direction des Actions Sociale , à solliciter Expertise France pour établir un diagnostic des modalités de fonctionnement organisationnel d’un centre social ; élaborer un manuel de procédures opérationnelles, installer des unités d’éveil de la petite enfance dans les centres sociaux. 


Le centre social en Côte d’Ivoire est le guichet de proximité ouvert à toute personne qui se trouve en situation de pauvreté ou de vulnérabilité ;le promoteur des actions de cohésion sociale ; le pivot du déploiement des programmes sociaux non contributifs et un acteur majeur de l’inclusion productive. 


Ces rôles enfin reconnus et valorisés, justifie d’une information exhaustive des travailleurs sociaux et des agents administratifs des centres sociaux sur le cadre institutionnel de l’exercice de leurs fonctions et sur les différentes pratiques professionnelles à déployer pour l’exercice d’un service public humain et efficace. L’objet de ce manuel est donc d’être un outil opérationnel pour les équipes en place ou futures dans le but de structurer et harmoniser le fonctionnement des différents centres et d’offrir ainsi à la population, la garantie d’un traitement égal sur l’ensemble du territoire national. 


 

L'édition de ce manuel fait suite au diagnostic du fonctionnement organisationnel du centre social diligenté pour apprécier les capacités des centres sociaux à assurer leurs missions et identifier les besoins de renforcement pour améliorer la qualité des services à la population. Ainsi, sur le plan méthodologique, 4 centres situés en secteur périurbain ont été sélectionnés par les Ministères concernés pour être le support de ce diagnostic dont 3 centres sociaux gérés par le MEPS et 1 centre au sein d’un complexe socio-éducatif géré par le MFFE. Ce diagnostic a été conduit sur la base d’entretiens semi directifs avec successivement la direction, l’équipe, et des représentants des usagers.


Selon le rapport dont nous avons reçu copie, l'ensemble des documents présentés dans ce projet de manuel ont été élaborés à partir des conclusions du diagnostic précédemment établi de quatre centres sociaux (Abobo, Anyama, Azaguie et Songon), relevant des deux Ministères, de l’analyse des méthodes et des outils de travail des centres audités, des attentes des professionnels au regard d’outils à créer ou à faire évoluer et à partir d’outils déjà existants, créés centre par centre, ou dans le cadre d’un programme spécifique mais pouvant être partagés et utilisés dans d’autres domaines. 


Le diagnostic a permis de pointer que sur le plan matériel, les locaux dans les 4 centres étudiés sont difficilement compatibles avec un accueil des populations tant du fait de leur implantation que de l’état de leurs locaux. Ils ne permettent pas non plus d’assurer le respect de la confidentialité des échanges avec les usagers, principes intangibles du travail social. La logistique, souvent défaillante est un frein au développement des activités. Sur le plan des moyens, les effectifs sont insuffisants, inférieurs aux normes par service fixées par les arrêtes du 20 décembre 2020 et 25 mars 2021 du MEPS et globalement en diminution ces 2 dernières années. 


Au plan budgétaire ,le budget de fonctionnement alloué aux centres est uniforme en 2021 sans considération ni de la surface de la circonscription, ni de la densité de la population. En ce qui concerne le service rendu, les réponses à la disposition des équipes tant en secours d’urgence, qu’en places d’accueil ou d’hébergement, insuffisantes, nuisent à sa qualité et son efficacité. Ces éléments ne valorisent pas l’image du centre social auprès de la population.


Cliquez pour agrandir l'image  
 



 

Cependant, cette étude a aussi permis de mettre en évidence les atouts de centres sociaux sur lesquels il est possible de s’appuyer pour améliorer l’opérabilité des centres. L’évolution des pratiques professionnelles dans le sens de l’écoute et de l’autonomisation des usagers est observable. Dans le même sens, le développement du travail en équipe et le partenariat avec les acteurs du terrain tendent à pallier les difficultés de fonctionnement relevées. Il convient d’ajouter l’engagement et la créativité des équipes de professionnels qui essaient de remédier aux insuffisances citées ci-dessus tout en s’estimant insuffisamment soutenues reconnues dans leur travail quotidien. 


Le centre social en Côte d’Ivoire, bien reconnu par les usagers, reste un atout important comme porte d’entrée première pour mettre en œuvre et développer des programmes de lutte contre la précarité et la vulnérabilité à condition que leur rôle soit reconnu et leurs moyens d’action améliorés. 


Afin d’arriver à cette meilleure connaissance des centres sociaux , la Secrétaire d’Etat chargée de la Protection Sociale, Madame Clarisse Slaha Kayo MAHI a axé ses futurs actions autour de la valorisation des centres sociaux, leur repositionnement afin de mieux orienter et aider les populations vulnérables.


Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1500 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Centres sociaux ivoiriens, bientôt un manuel de procédures opérationnelles
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter