Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Au lancement d'une Nouvelle Alliance, des agents des impôts dénoncent un « système de parrainage » et demandent un profil de carrière signé par le Chef de l'Etat
 

Côte d'Ivoire : Au lancement d'une Nouvelle Alliance, des agents des impôts dénoncent un « système de parrainage » et demandent un profil de carrière signé par le Chef de l'Etat

 
 
 
 3731 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 22 mai 2022 - 16:37

le bureau exécutif de l'ANA-DGI présenté à Cocody (Ph KOACI) 


Le mobile de la création est parti d’un constat, le fait que la plupart de certaines administrations bénéficient d’avantages et de statuts particuliers.

 

Des agents de la direction générale des impôts souhaitent aussi bénéficier de ces avantages et statuts particuliers. Pour ce faire, ils viennent de porter sur les fonts baptismaux une alliance qui portera leurs revendications.

 

Hier, samedi 21 mai 2022, à Abidjan-Cocody, des agents de la direction des impôts ont procédé au lancement officiel de l’Alliance Nouvelle des agents de la direction des impôts (ANA-DGI), comme sur place constaté par KOACI.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

Au cours de cette cérémonie, il a été présenté le bureau exécutif de l’ANA-DGI. Michaël Dougrou, secrétaire général de l’ANA-DGI a donné les motivations de la naissance de l’alliance.

 

Il a affirmé que leur leitmotiv, c’est le statut particulier des agents de la direction générale des impôts de Côte d’Ivoire.

 

Pour cela, l’ANA-DGI souhaite marquer une différence avec les différents syndicats des agents des impôts qui existent déjà sur le terrain. Affirmant qu’il n’y a aucune acrimonie avec leur hiérarchie et les autres syndicats, Michaël Dougrou et ses camarades ont fait savoir que leur alliance travaille sur un axe particulier, celui de porter une vision et un système organisationnel particuliers.

 

« On a voulu porter des innovations en portant en mettant l’accent sur deux facteurs principaux que sont le droit et la communication. La grande innovation, c’est que nous irons chercher les informations auprès de non- syndiqués. Nous allons rédiger un livre blanc qui va contenir toutes les préoccupations des agents pour pouvoir répondre au mieux à leurs besoins. », a expliqué le secrétaire général de l’ANA-DGI.

 

Michaël Dougrou précisé que l’axe principal de la communication de son alliance va placer au centre de leurs actions la diplomatie pour atteindre leurs objectifs.

 

« Nous sommes dans une structure qui dépend du ministère de l'Économie et des Finances où il y a beaucoup d’éléments très sensibles, du coup, on ne dit pas qu’on ne va pas utiliser tous les moyens légaux dont nous disposons en tant que syndicat pour agir, mais nous agirons plus dans beaucoup de diplomatie et de communication. Un syndicat ne se crée pas uniquement pour aller à la grève, un syndicat se crée pour régler les problèmes des agents et trouver des solutions durables aux situations des agents », a tenu à préciser Michaël Dougrou, secrétaire général de l’ANA-DGI.

 

Pour implanter leur syndicat, les responsables de l’ANA-DGI affirment qu’ils iront à la rencontre de tous les syndiqués sur l’ensemble du territoire ivoirien, pour pendant deux mois à partir du mois de juillet, implanter la structure.

 

Michaël Dougrou a aussi dénoncé le système de parrainage au sein des services de la direction des impôts de Côte d’Ivoire qui ne permet pas à un agent des impôts quelconque de se frayer un chemin de carrière s’il n’est pas le « bon petit » d’un haut cadre.

 

« Notre administration est faite de telle sorte que lorsque vous ne connaissez personne, vous ne serez jamais rien, il faut le dire haut et fort et que ceux qui doivent l’entendre entendent ça, parce qu’on a des valeurs et des compétences à l’intérieur de la direction des impôts », a-t-il dénoncé.

 

Enfin, l’alliance que dirige Michaël Dougrou entend faire en sorte que le président de la République signe un décret pour leur profil de carrière.




Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

« Le profil de carrière n’est pas appliqué parce qu’il impose la mise en route d’un système dans lequel, il doit avoir des sous-directeurs et des directeurs et le profil de carrière est signé par un directeur général, c’est-à-dire, c’est une décision. Une décision ne peut pas donner force à un sous-directeur ou à un directeur. On va faire simple, nous allons demander aux autorités de faire signer nos profils de carrière par le président de la République, ça va lui donner la possibilité d’être budgétisé et d’être appliqué. Les agents des impôts sont des intellectuels, ils savent qu’un syndicat va négocier et va obtenir des points de revendication et n’ont pas un objectif de résultat. Ce que nous ferons, c’est que sur chaque point de revendication aura une brigade mise en place », a expliqué pour terminer Michaël Dougrou.

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Miss CI 2022, Bebi Philip a-t-il bien fait de s'en prendre aux autorités en public?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les occidentaux tentent-ils d'imposer l'homosexualité dans nos modes...
 
2182
Oui
76%  
 
622
Non
22%  
 
53
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Au lancement d'une Nouvelle Alliance, des agents des impôts dénoncent un « système de parrainage » et demandent un profil de carrière signé par le Chef de l'Etat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter