Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Port-Bouët, déguerpissement du quartier Toviato, ruse du maire ? Démenti et précisions
 

Côte d'Ivoire : Port-Bouët, déguerpissement du quartier Toviato, ruse du maire ? Démenti et précisions

 
 
 
 3305 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 juin 2022 - 11:35





 

Les habitants de Toviato, un sous-quartier de la commune de Port-Bouët, ont le sommeil trouble depuis quelques jours. La raison, leur quartier figure sur la liste des 54 sites présentant des risques d'inondation et d'éboulement, publiée récemment par le ministère de l'Hydraulique, de l'Assainissement et de la Salubrité (MINHAS). Ces sites en effet, doivent être déguerpis dans le courant de ce mois dans le cadre de l'opération « Pour sauver ma vie, je quitte les zones à risque », initiée par ledit ministère avec à sa tête, le ministre Bouaké Fofana.

Une initiative qui vise à préserver les vies des populations vivant sur ces sites en cette saison des pluies. Cependant, les habitants de Toviato eux, voient plutôt en ce projet, un complot ourdi par le premier magistrat de leur commune, à savoir le député-maire Emmou Sylvestre, pour les chasser de leurs lieux d'habitations. Face à la presse le jeudi 02 juin 2022, ils ont fait savoir leur cri de détresse par la voix de Dao Zoumana, Secrétaire général de l'association des habitants du quartier Toviato.

« Cette conférence vise à éclairer la lanterne de l'opinion sur une ruse en gestation qui pourrait, si rien n'est fait, constituer une injustice à l'égard d'une population sans défense », a déclaré d'entrée le conférencier qui avait à ses côtés, les différents chefs de communautés dudit quartier.

Dans la suite de ses propos, il s'est voulu un peu plus explicite.

« Le maire de la commune de Port-Bouët depuis près de deux ans, ne cesse de procéder par des ruses pour nous chasser de nos terres en vue de les récupérer à des fins personnelles et pécuniaires. Le 28 juin 2021, il a commencé avec une mise en demeure dans laquelle il prétendait abusivement que nos maisons seraient sur l'emprise de pipeline de la Société Ivoirienne de Raffinage (SIR). Le 03 Août 2021, cette fois-ci, il (le maire) nous a intimé l'ordre de quitter nos maisons sous prétexte d'une décision gouvernementale visant à lutter contre l'érosion côtière. Des arguments que nous avons battus en brèche avec des preuves tangibles », a indiqué Dao Zoumana.

A l'en croire, le député-maire Docteur Emmou Sylvestre « ayant échoué à toutes ses différentes tentatives de déguerpissement face à la détermination de la population qui a découvert sa ruse et sa supercherie, profite d'une décision gouvernementale qui vise les quartiers à risque en cette saison de pluie pour proposer l'inscription du nom de notre quartier sur la liste des quartiers à haut risque », accuse-t-il.

Dao Zoumana soutient mordicus que le quartier Toviato ne présente aucun risque d'inondation ou d'éboulement encore moins de glissement quelconque de terrain. Pour lui, le caractère sablonneux de la zone ne permettant pas la rétention des eaux pluviales, l'argument de l'inondation ne saurait tenir.

Par ailleurs, dit-il, Toviato n'est pas installé sur des flancs de collines pouvant provoquer un glissement ou un éboulement quelconque.

« Nous sommes persuadés sans aucun doute que la présence du nom de notre quartier sur la liste des zones à risque est le fait des mains obscures et nos soupçons pèsent énormément sur le maire de la commune », insiste-t-il.

Le secrétaire général de l'association des habitants du quartier Toviato, a par conséquent, invité au nom des populations de ce quartier, les autorités compétentes, notamment le ministère en charge de l'opération à ne pas se fier à un quelconque rapport et à suivre par lui-même et de près, l'évaluation des risques, afin d'éviter des erreurs d'appréciation. Selon ses dires, les populations sont mêmes favorables à l'arrivée d'une équipe technique du ministère en charge du dossier à Toviato, à l'effet de toucher du doigt les réalités de leur quartier qui ne présente aucun risque d'inondation selon lui. Dao Zoumana a même révélé au cours de cette rencontre avec la presse, que le député-maire de Port-Bouët leur en voudrait terriblement parce que leur choix ne s'est pas porté sur lui, lors des municipales passées.        


La réaction de la mairie


24 heures après cette conférence de presse des habitants de Toviato, nous nous sommes rendus à la mairie de Port-Bouët, dans l'optique de rencontrer le député-maire Docteur Emmou Sylvestre, afin d'avoir sa réaction face à toutes ces accusations.

Absent, c'est son Directeur de cabinet, Fulbert Lokougnan qui nous a ouvert les portes de son bureau. Le collaborateur du député-maire Emmou Sylvestre, s'est dit outré par ce qu'il qualifie d'allégations et a expliqué que le projet de déguerpissement des zones à risque n'est nullement du ressort de la mairie, mais du gouvernement.

« Supposons que ce qu'ils disent soient vrais, vous pensez que nous mairie de Port-Bouet avons la capacité d'amener un ministre de la république à s'aligner sur nos mensonges comme ils le disent, et engager l'Etat de Côte d'Ivoire dans un projet de déguerpissement de près de 15000 personnes ? Nous sommes tous nés à Port-Bouet et dans cette commune quand il pleuvait, il était impossible de voir des flaques d'eau dans les rues quelque soit la pluie. Aujourd'hui, Port-Bouët est sous les eaux quand il pleut. L'environnement a considérablement changé. Par ailleurs, ce n'est pas nous mairie qui faisons les analyses pour déterminer les zones à risque, c'est bien l'Office National de la Protection Civile (ONPC) qui est un organe national. C'est le comité interministériel que l'Etat de Côte d'Ivoire a mis en place qui est venu et qui a identifié ces zones en commençant par Abobo jusqu'à Port-Bouët.

Dans toutes les communes d'Abidjan, des zones à risque ont été identifiées par des techniciens en la matière. Les experts nous ont demandé de leur présenter des zones qui pourraient être à risque, on leur a présenté ces zones et ce sont eux experts, qui sont allés faire leurs études et analyses et ils sont revenus par la suite pour nous présenter les types d'actions à mener. De quoi veulent nous accuser les populations de Toviato ? La mairie n'a jamais initié une action de déguerpissement contre un quartier à Port-Bouet », s'est défendu le Directeur de cabinet.

S'agissant des maisons à Toviato qui seraient construites sur des pipelines de la SIR, Fulbert Lokougnan a répondu :

« En son temps, Thomas Camara qui était le Directeur général de la SIR est venu nous voir pour nous expliquer leur projet qu'ils avaient depuis longtemps de déguerpir leurs pipelines. Et pour ce projet, certaines personnes ont même été indemnisées avant même que nous n'arrivions à la mairie. Mais elles ne sont jamais parties. Et comme cela ne s'est pas fait, ils sont revenus à la charge quand nous sommes arrivés, pour nous expliquer la situation. Il y a deux ans en arrière, nous avons eu à gérer trois cas de fuite de carburant dans la zone d'Anleya communément appelé quartier Alladjan. Ce quartier jouxte celui de Toviato, cela veut donc dire que les pipelines de la Sir passent aussi à Toviato. Quand nous avons interpelé la SIR sur ces cas de fuite de carburant, cette société nous a fait savoir que tant que la population ne quittera pas ces zones pour lui permettre de déguerpir ses pipelines, elles seront constamment en danger », a expliqué le Directeur de cabinet du maire Emmou Sylvestre. Notre interlocuteur nous a fait savoir qu'à l'instar de l'opération de déguerpissement du ministère de l'Hydraulique, de l'Assainissement et de la Salubrité, celle de la Sir sur cette zone de Port-Bouët est aussi imminente, car cela y va de la qualité de la prestation de cette société.

« Ici à Port-Bouët, des quartiers comme la SOGEFIHA qui est bien structurée a été cassé, Benogosso a été cassé. Le ministère de l'équipement et de l'entretien routier est en train de casser au niveau d'Anani pour les contre-allées de l'autoroute, est-ce que c'est la mairie ? Vous pensez que nous pouvons bloquer des projets du gouvernement ? Arrêtons de faire la politique partout », a-t-il martelé.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Port-Bouët, déguerpissement du quartier Toviato, ruse du maire ? Démenti et précisions
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter