Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : La réconciliation ne peut pas se faire uniquement au sommet selon l'ancien président Kaboré
 

Burkina Faso : La réconciliation ne peut pas se faire uniquement au sommet selon l'ancien président Kaboré

 
 
 
 4650 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 08 juillet 2022 - 19:30



L'ancien président Roch Marc Christian Kaboré, empêché par des manifestants d'assister à la rencontre avec les anciens chefs d'état, a estimé la réconciliation voulue par le président Paul Henri Sandaogo Damiba, né peut se faire uniquement au sommet. 


Ayant convoqué la presse à son domicile privé, il a d'abord expliqué les raisons de son absence à la dite rencontre. 


 « Ce matin, me préparant pour aller à la réunion, je me suis retrouvé dans la situation où devant la porte il y'avait des personnes mobilisées et me demandant et exigeznt6que je n'aille pas à cette rencontre. C'est pour cela que je n'y ai pas participé», a déclaré l'ex président. 


Il a cependant précisé sur le président Damiba et lui se sont entretenus au fur et à mesure sur la situation, rappelant que le "principe n'est pas qu'on ne veut pas participer à une telle ou telle réunion". 


Selon l'ancien president Kaboré, c'est le 30 juin dernier qu'il a reçu une lettre l'invitation à participer à la rencontre des chefs d'état. 


« La lettre qui m’a été envoyée ne posait pas spécifiquement en tant que tel un point sur la discussion de la réconciliation nationale. Elle posait un point sur la situation nationale de façon générale. », a-t-il précisé. 


 

 « Nous on ne peut pas s'asseoir entre chef d'état pour dire que le verdict qu'on a prononcé (contre Compaoré) est dissout et annulé. Ce n'est pas de notre ressort », a-t-il indiqué. 


Selon M. Kaboré, « la réconciliation nationale, il est évident, ne peut pas être seulement une réconciliation au sommet. Il est évident que nous ne pouvons pas faire la réconciliation en dehors du peuple burkinabè » . 


« En tant qu’ancien Chef d’Etat, je suis soucieux de la situation du pays et je suis engagé à apporter ma contribution tant que je le peux à aider à ce que le pays puisse sortir de l’ensemble de ses difficultés », a-t-il dit. 


Il a alors rappelé avoir initié un forum national sur la réconciliation qui était prévue en janvier dernier avant d'être reporté. 


Le processus se poursuit avec les nouvelles autorités et le forum sera organisé dans quelques mois.


En rappel, le président Damiba à rencontré au Palais de Kosyam les anciens chefs d’Etat du Burkina Faso, Jean-Baptiste Ouedraogo et Blaise Compaoré


Il s'est agi selon le président Damiba de dialoguer pour rechercher une meilleure cohésion sociale afin de lutter contre le terrorisme. 


 

 « L'initiative de la rencontre avec leurs excellences les anciens Chefs d’Etat poursuit un et unique objectif qui est la recherche de la cohésion sociale au regard de la situation difficile que traverse notre patrie », a-t-il déclaré à la'fin de la rencontre. 


. « En plus des efforts qui sont fournis par les forces engagées et l’ensemble de la population contre le terrorisme, il nous est paru opportun d’examiner avec nos prédécesseurs, les meilleures conditions qui pourront créer et forger une solide cohésion entre Burkinabè », a indiqué le Président du Faso.


« Le processus n’est pas fait pour consacrer l’impunité mais pour contribuer à la recherche de solutions pour un Burkina Faso de paix et de cohésion », a-t-il indiqué.


Il a par ailleurs assuré que « des dispositions seront d’ores et déjà prises pour poursuivre en bilatéral les concertations avec les anciens Chefs d’Etat qui n’ont pas pu participer à la présente rencontre ». 


Outre Roch Kaboré, il s'agit notamment de Michel Kafando, absent pour des raisons de santé, et Yacouba Isaac Zida, pour des raisons administratives au Canada où il vit en exil. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Résolution de la crise des soldats au Mali, la stratégie d'Alassane Ouattara vous paraît-elle bonne ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Revirement de situation, après Amon Tanoh et Mabri Toikeuse place au...
 
2133
Oui
39%  
 
3227
Non
59%  
 
154
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : La réconciliation ne peut pas se faire uniquement au sommet selon l'ancien président Kaboré
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter