Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Manaouda désavoué pour sa décision rendant obligatoire le certificat de conformité des produits alimentaires et cosmétiques
 

Cameroun : Manaouda désavoué pour sa décision rendant obligatoire le certificat de conformité des produits alimentaires et cosmétiques

 
 
 
 1713 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 19 septembre 2022 - 09:43

Manaouda Malachie ministre de la Santé publique


Après la publication de sa décision rendant obligatoire, le certificat de conformité sanitaire pour l’importation des produits alimentaires, d’hygiène, cosmétiques et dérivés au Cameroun, Manaouda Malachie le ministre de la Santé publique a été publiquement désavoué par le Premier ministre Joseph Dion Ngute. Une cacophonie qui révèle la discordance au sein de l'équipe gouvernementale concernant les certifications des produits cosmétiques délivrées par l'Agence des normes et de la qualité (Anor).


Dans une correspondance datée du 12 août 2022 dont l'objet portant sur le "contrôle sanitaire des produits d'hygiènes et denrées alimentaires", le Dr Manaouda Malachie ministre de la Santé publique demande à l'Agence des Normes et Qualité (ANOR), de "s'abstenir" de délivrer des documents qui attestent de la qualité des produits destinés à la consommation humaine.


Le garant de la Santé publique exigeait aux importateurs et exportateurs, conformément aux textes en vigueur, la présentation préalable, avant déchargement, du certificat de conformité sanitaire et de l'autorisation de mise à la consommation humaine des produits alimentaires d'hygiènes.


Une décision prise après plusieurs descentes sur le terrain à la suite de la polémique née de l'affaire des boissons éclaircissantes et blanchissantes commercialisées par la députée de l'opposition Nourane Fotsing. 


 

Le ministère de la Santé publique, soutenait qu'il est compétent à effectuer des visites avant de délivrer des autorisations de mise à la consommation humaine.


Un mois après cette exigence, saluée par certains sur les réseaux sociaux, le Premier ministre, a rappelé son ministre de la Santé à l'ordre.


"J’ai l’honneur de vous répercuter les hautes instructions du Premier ministre, vous prescrivant de bien vouloir rapporter votre lettre circulaire N° D36-72/LC/Minsanté/SG/DPS/SDHA du 2 août 2022 relative à l’application des textes fixant les modalités de contrôle des produits alimentaires, d’hygiène, cosmétiques et dérivés aux portes d’entrée du Cameroun", écrit Magloire Séraphin Fouda le secrétaire général des services du Premier ministre.


 

Le PM reproche au ministre de la Santé publique de vouloir interdire la vente de certains produits cosmétiques locaux en laissant prospérer le marché des produits cosmétiques importés d’Europe, d’Asie et du Nigeria.



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Camerou

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Baisse du dollar et du baril et hausse du prix de l'essence, hausse d'impôt déguisée ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire d'arnaque dans le pesage, les activités de Côte d'Ivoire métr...
 
2056
Oui
80%  
 
510
Non
20%  
 
10
Sans avis
0%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Manaouda désavoué pour sa décision rendant obligatoire le certificat de conformité des produits alimentaires et cosmétiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter