Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Depuis Ferké, Téné Birahima lance le programme de lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord, 12,3 milliards annoncés pour la composante insertion professionnelle
 

Côte d'Ivoire : Depuis Ferké, Téné Birahima lance le programme de lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord, 12,3 milliards annoncés pour la composante insertion professionnelle

 
 
 
 3357 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 07 juillet 2023 - 20:39

Téné Birahima Ouattara dans le Tchologo ce vendredi


Téné Birahima Ouattara, ministre d'Etat, ministre de la Défense, par ailleurs Président du Conseil régional du Tchologo a présidé ce vendredi 7 juillet à Ferké, la cérémonie de lancement officielle de l'édition 2023 du programme de lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord et celle du programme Emploi jeune et développement des compétences (PJDEC ) phase 3 dans la région du Tchologo.


Ce sont 23 mille bénéficiaires qui ont été pris en charge en 2022 sur les dispositifs d'insertion professionnelle à l'endroit des jeunes pour un objectif initial de 22812.


Pour 2023, l'objectif de la composante insertion professionnelle et emploi des jeunes va connaître un bond considérable. Selon le ministre d'Etat, ministre de la Défense, il est prévu pour l'édition 2023, de prendre en charge sur l'ensemble des six régions 30632 bénéficiaires, pour un budget de 12,3 milliards de FCFA.


«L'augmentation du nombre de bénéficiaires à prendre en charge en 2023 exprime la volonté du gouvernement d'intensifier davantage la prise en charge socio-économique et de garantir un meilleur avenir aux braves populations des régions du Nord de notre pays. J'invite donc toutes les composantes, toutes les populations de la région de la Bagoué, du Bounkani, du Folon, du Kabadougou, du Poro et du Tchologo à s'approprier les différents dispositifs qui sont mis en œuvre cette année », a déclaré, Téné Birahima Ouattara.


Les actions réalisées et cours ont permis de réduire le taux de pauvreté, d'accélérer de manière substantielle, les conditions d'accès aux services sociaux de bases. Il s'agit de la Santé, la protection sociale et l'éducation, l’emploi, l'électricité et l'eau potable et surtout d'amplifier les opportunités d'insertion professionnelles et d'emploi pour les populations et spécifiquement pour les jeunes. Toutefois, malgré les efforts du gouvernement, certains défis demeurent pour y arriver à une amélioration durable des conditions de vie de chaque Ivoirienne et de chaque Ivoirien. En effet, les populations frontalières du nord avec le Burkina et le Mali sont confrontées à des situations de fragilité, de vulnérabilité socio-économique.


Pour faire face à ces défis, le gouvernement ivoirien a décidé d'intensifier ses interventions dans les régions frontalières du nord du pays, faisant ainsi de la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent une priorité. Ce sont plus de 265 milliards de FCFA qui ont été investis dans la région de la Bagoué, du Bounkani, du Folon, du Tchologo et du Poro, du Kabadougou en 2022.


« Au terme de l'année, il a été distribué 13mille tables bancs au lieu de 6 mille, 406mille kits scolaires au lieu de 150 mille et 285 mille manuels scolaires au lieu de 191 mille dans les régions frontalières du nord. Au titre de l'accès à l'électricité, il était prévu d’électrifier, 38 localités à la fin décembre 2022, 69 localités ont été électrifiées. En ce qui concerne l'accès à l'eau, à la fin décembre 2022, ce sont 100 forages qui ont été réalisés et 31 pompes installées. Je voudrais signaler que le conseil régional du Tchologo a lui-même réalisé de 2018 à ce jour, plus de 350 mille pompes à motricité humaines. Au titre de l'entretien routier, du désenclavement des territoires au terme de l’année 2022, ce sont 645 km de route en terre qui ont reprofilés et réhabilités et 285 km de route sont en cours de reprofilage etc. », a conclu, le Président du conseil régional.

Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Lancement de la seconde phase du programme de lutte contre les vulnérabilités dans les zones frontalières dans son volet insertion des jeunes a enregistré la présence de plusieurs membres du Gouvernement dont, le ministre de la Communication, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique, a rappelé que ce programme a été lancé au mois de janvier 2022 par Patrick Achi, Premier ministre. L'objectif visait à prendre en charge, 22 912 jeunes pour 9,663 milliards de FCFA. À l'issue de l'atelier bilan qui s'est tenu le 31 mai dernier à Korhogo, les résultats ont révélé que ce sont 23 892 bénéficiaires qui ont été pris en charge, soit un taux de réalisation de 104 %.


« 2105 bénéficiaires formés à travers les formation de reconversion et de formation d'apprentissage, 1535 bénéficiaires pris en charge pour l'obtention des permis de conduire, 1846 bénéficiaires vulnérables pris en charge dans les THIMO, 5759 dans les projets de financement des AGR et 204 accompagnés pour projets de micro et petites entreprises formelles, 6 002 acteurs du secteur informel qui ont subvention individuelle », a expliqué, M. Touré

Lancement des activités 2023 du programme de lutte contre la fragilité dans les zones transfrontalières du Nord porte sur l'insertion professionnelle et l'emploi des jeunes et cristallise l'engagement du PNUD à appuyer le Gouvernement à relever durablement les défis socio-économiques auxquels la jeunesse est confrontée.


Selon Carole Flore, représentante du PNUD, cette année de la jeunesse, le PNUD se tient fermement aux côtés des autorités ivoiriennes dans leur volonté affirmée de responsabiliser et d’autonomiser les jeunes qui constituent 77 % de la population.


Elle a indiqué que cette vision du Gouvernement à faire des jeunes des acteurs incontournables de la stabilité et du développement socio-économique des régions du Nord est louable puisque, les jeunes ne sont pas le problème, ils sont plutôt la solution.


« Notre détermination à accompagner les autorités ivoiriennes est appelée à se renforcer. En 2022-2023, le PNUD avec l'appui de ses partenaires a mobilisé, environ 4,2 milliards de FCFA pour accompagner les efforts du gouvernement à travers deux initiatives majeures qui couvrent la période 2022-2023 », a ajouté, Carole Flore.

Les deux initiatives concernent les cinq régions frontalières du nord de la Côte d'Ivoire, que sont le Bounkani, le Tchologo, le Poro, la Bagoué et le Folon.


La représentante du PNUD a souligné que suite aux interventions de cette institution onusienne, approximativement 4 000 jeunes dont 82 % de femmes ont vu leur capacité de production, de transformation et de commercialisation améliorée.


Au cours de cette double cérémonie de lancement, le PNUD a remis des équipements à des groupements et des associations de Kong et de Ferké, pour une valeur de 163 millions de FCFA composés de kits de production agricole pour accompagner les efforts des populations durant la saison agricole en cours, afin d’améliorer la sécurité alimentaire de leur production.


 

«Aujourd'hui, le PNUD prend l'engagement qu'il sera à côté du Gouvernement sur la question concernant l'autonomisation des jeunes hommes et des jeunes femmes en Côte d'Ivoire », a rassuré, Carole Flore.


Ce vaste programme va forcément impacter positivement les populations et il constitue pour la mairie une réponse efficace de l’Etat de Côte d'Ivoire en matière d'insertion et d'emploi des jeunes. En ma qualité de Premier magistrat de la commune de Ferké, Ouattara Kaweli s'est réjoui du choix porté à sa commune pour le lancement officiel de ce programme social du Gouvernement.


Au nom des populations et particulièrement des jeunes, le maire a traduit sa reconnaissance et son infinie gratitude au ministre d'Etat, ministre de la Défense, au ministre de la Promotion de la jeunesse et de l'insertion professionnelle des jeunes et du service civique.


«Je ne doute pas un seul instant que votre action de ce jour viendra renforcer les différentes mesures sécuritaires déjà déployées afin de préserver davantage la paix et la sécurité dans notre pays. Je réaffirme mon engagement sans faille à accompagner le Gouvernement dans sa ferme volonté de créer les conditions nécessaires pour garantir la quiétude de nos populations », a déclaré, le maire.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
96%  
 
1
Non
0%  
 
151
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Ferké, Téné Birahima lance le programme de lutte contre la fragilité dans les zones frontalières du Nord, 12,3 milliards annoncés pour la composante insertion professionnelle
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter