Libéria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Liberia : Le CDC dément des allégations de conflits et exclusion de George Weah du parti
 

Liberia : Le CDC dément des allégations de conflits et exclusion de George Weah du parti

 
 
 
 2581 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 08 décembre 2023 - 10:58

George Weah et Mulbah K. Morlu, le président national du CDC (ph)


Le parti sortant au pouvoir au Liberia, la Coalition pour le Changement Démocratique (CDC), a rejeté les allégations de conflits internes au sein du parti mais aussi des rumeurs faisant état d’un projet d’exclusion du Président George Weah.


Dans une mise point rendue publique le 06 décembre à Monrovia, le président national du CDC, Mulbah K. Morlu, est monté au créneau et a déclaré que le parti reste uni et inébranlable derrière le Président George Weah.


Dans sa déclaration, Morlu a dénoncé des publications et insinuations qui laissent croire que le CDC est divisé et que l'une des factions a choisi d'évincer le Président Weah du parti. Contre des rumeurs de « réunion secrète » qualifiées de fausses, il a réaffirmé l’engagement du parti en faveur de la transparence.


Le bureau du Comité exécutif national du CDC, par l'intermédiaire de son président Morlu, a adopté une position ferme à l'égard de ses détracteurs, affirmant que le CDC est resté uni pendant les campagnes et a respecté les résultats des élections. Il a promis que le parti continuera à faire preuve de force, de proactivité et d'unité institutionnelle pour relever les défis, voire les affronter si nécessaire.


 

Lors d'une conférence de presse tenue au cours de la semaine, Morlu a déclaré « le CDC n'a pas besoin d'une réunion secrète pour discuter ou divulguer une position sur les récentes questions électorales. Ceux qui propagent ce mensonge ne savent peut-être pas que notre position officielle en tant que parti a été clairement et publiquement communiquée récemment, et qu'elle unit le CDC au Président Weah ».


Après cette clarification, le président national du CDC a mis en garde le nouveau gouvernement contre la chasse aux sorcières … et la mauvaise gouvernance. En essayant de démonter un plan de communication monté contre le parti, Morlu a d’abord assuré que les adversaires du CDC ont tellement peur du CDC au point « qu'ils s'efforcent de créer une fausse crise au sein du CDC » avant d’ajouter que le parti reste absolument uni autour du leadership de George M. Weah.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

La réaction du CDC est motivée par le fait qu’il y a eu des spéculations selon lesquelles le CDC prévoit de suspendre le leader politique du parti, le Président George Weah. Il se révèle que certains caciques du CDC ne sont pas d’accord avec Weah sur sa décision anticipe d'accepter les résultats de la présidentielle.


Ces derniers jours, certaines personnes prétendent que le parti CDC est déstabilisé, que divers groupes se forment au plus haut niveau et que le Président Weah, qui est le porte-flambeau, est sous le feu des critiques pour démissionner ou à défaut être éjecté du parti.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com -


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : La présence militaire française est-elle un atout pour l'attractivité du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le franco-ivoirien Emerse Faé confirmé entraineur des éléphants, bonn...
 
6607
Oui
89%  
 
710
Non
10%  
 
112
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Liberia : Le CDC dément des allégations de conflits et exclusion de George Weah du parti
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter