Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, depuis Bondoukou, Simone Gbagbo «L'arbitre des élections n'est pas souverain»
 

Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, depuis Bondoukou, Simone Gbagbo «L'arbitre des élections n'est pas souverain»

 
 
 
 6625 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 05 mai 2024 - 10:48

Simone Gbagbo depuis Bondoukou (Ph KOACI)



Le Mouvement des générations capables (MGC) de Simone Gbagbo s'est réuni dans la ville de Bondoukou pour célébrer la fête des libertés.


Au cours de cette mobilisation du parti de l'ancienne première dame de Côte d'Ivoire qui a connu son apothéose hier samedi 4 mai 2024, il s'agissait pour le MGC de célébrer la deuxième édition de la Fête des Libertés à Bondoukou.


Sous les auspices de la présidente du Mouvement des Générations Capables, Simone Ehivet Gbagbo, un appel retentissant à l'unité et à la réforme électorale a ébranlé les consciences.


La rhétorique enflammée de la présidente du MGC a fait écho à travers la région du Zanzan et au-delà, soulignant avec conviction les défis politiques inévitables qui guettent la nation ivoirienne.


 

"L'arbitre des élections n'est pas souverain", a-t-elle affirmé avec fermeté, pointant du doigt le système électoral actuel et appelant à une Commission Électorale Indépendante (CEI) dépourvue d'ingérences partisanes.


Dans un climat de consensus émergent, les représentants de divers partis politiques, y compris le PDCI-RDA, le FPI, le RPP et le MFA, ont manifesté leur soutien à cette initiative. Georges Ezaley, vice-président du PDCI-RDA, a exprimé la volonté de son parti de travailler en étroite collaboration avec le MGC pour façonner un avenir politique plus équitable et transparent.


L'appel à l'union lancé par Simone Ehivet Gbagbo a été reçu avec enthousiasme par la société civile, représentée par des figures telles que Boga Sako Gervais de la FIDHOP. Soulignant l'importance cruciale de la participation citoyenne dans la démocratie, il a plaidé pour la mise en place d'institutions crédibles et d'un gouvernement plus responsable, afin de répondre aux besoins urgents de la population.


La convergence des voix politiques et civiles a créé un élan formidable en faveur d'un changement systémique. Charles Blé Goudé, président du COJEP, a illustré cette dynamique en exhortant à une coopération étroite entre les acteurs politiques et la société civile. Cette vision collective de l'avenir de la Côte d'Ivoire a été renforcée par la présence de représentants d'organisations telles que le Mouvement Engagement Citoyen de Côte d'Ivoire (ICONE ) du regretté Jean Yves Digbopieu, témoignant ainsi de la diversité des forces engagées dans ce mouvement de transformation.


Au-delà des enjeux politiques, la présidente Simone Ehivet Gbagbo a souligné l'importance cruciale de la revitalisation de l'économie agricole pour la reconstruction nationale. Sous le thème évocateur "Dynamisation de l'économie agricole et Libertés", elle a appelé à une prise de conscience collective sur la nécessité de transformer les produits locaux afin de briser le cycle de la pauvreté et de l'exploitation.


 

Ensemble, dans un esprit de solidarité et de détermination, les acteurs politiques, la société civile et les citoyens se sont engagés à poursuivre le combat pour une Côte d'Ivoire plus juste, prospère et libre.




Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, depuis Bondoukou, Simone Gbagbo «L'arbitre des élections n'est pas souverain»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Okapi
Très désolé, Simone Ehivet. Quel est le projet de société de ton "parti"? Cette stratégie (malhonnête) présage déjà, comme d'habitude, les futures contestations des résultats des élections. D'ailleurs, le FPI subdivisé (mué partiellement) en PPA-CI, COJEP, MGC et l'autre de Mamadou, a toujours contesté les résultats, avec des malheureuses crises connues. Rien que de bruits inutiles pour dire que tu es là aussi. Au fait, que vaut ton parti MGC en CIV ? Il ne pèse rien au pays. À part les membres de ta clique, qui te calcule même en CIV ? Pour le reste, malgré la grâce présidentielle et l'amnistie, les ivoiriens n'ont pas oublié vos crimes et votre (avec ton ex-mari) gestion calamiteuse et chaotique du pays. Va te reposer.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Ayiii @koaci !! Où est donc passé mon post d'hier sur l'intervention de Simone Gbagbo ?? Je vois que article a disparu et remplacé par celui du nullard et naïf @Okapi...d'accord, j'ai compris. J'ai dû dire des choses qui dérangent @koaci et ses alliés tapis dans l'ombre.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Je ne vais pas reposter mon intervention d'hier car, j'ai mis le doigt sur quelque chose de très sérieux et le webmaster ne l'a pas censuré d'emblé, parce qu'il n'a pas perçu le fond de mon intervention. On a tapé sur ses doigts, il a censuré à postériori...ok !!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Voici la dernière phrase de mon post d'hier : « Il faut que ce pouvoir "très majoritaire" accepte les dépouillements en direct, bureau/bureau et devant les caméras du monde entier, sans violences,... et on verra "qui a mis l'eau dans coco" ».
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter