Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Digitalisation des services publics, quatre ministères reçoivent des plateformes numériques pour davantage booster leurs performances
 

Côte d'Ivoire : Digitalisation des services publics, quatre ministères reçoivent des plateformes numériques pour davantage booster leurs performances

 
 
 
 1450 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 19 juin 2024 - 05:59


Le Projet d'Amélioration de la Gouvernance pour la Délivrance des Services de base aux citoyens (PAGDS), dans le cadre de sa mission de soutien à l'État au niveau des réformes des secteurs économiques clés et l'amélioration de la gouvernance économique, a mis un accent particulier sur la digitalisation des procédures, du recouvrement des recettes et de l'exécution des dépenses publiques.


Ainsi, plusieurs outils digitaux ont été conçus, dont quatre ont fait l'objet de remise officielle aux Ministères bénéficiaires, de même que la présentation des principaux résultats obtenus pour l'ensemble des activités


Les plateformes remises ce mardi 18 juin sont, DOB-CONNECT, pour le suivi électronique des résultats des élèves et la lutte contre l'échec scolaire, le SYSTEME D'INFORMATION HOSPITALIER (SIH), pour la digitalisation du circuit du patient dans les hôpitaux et le paiement électronique des actes de santé en vue d'une meilleure gouvernance des Etablissements de santé, E-TRIB-COM, pour le traitement électronique des actes juridiques et la facilitation de la délivrance du Registre du Commerce et du Crédit Mobilier et enfin, TrésorPay et TrésorMoney.


Cette cérémonie de présentation des résultats du PAGDS et de remise officielle des Plateformes digitales s'est tenue au 20ème étage de l'Immeuble SCIAM sis à Abidjan-Plateau et était placée sous la Co-présidence de Adama Coulibaly, ministre des Finances et du Budget ; Jean Sansan Kambilé, Garde des Sceaux,ministre de la Justice et des Droits de l'Homme ; Pierre N'Gou Dimba, ministre de la Santé, de l'Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle ; Professeur Mariatou Koné, ministre de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation ; et en présence de Marie-Chantal Uwanyiligira, Directrice des Opérations de la Banque mondiale.


Adama Coulibaly au cours de cette rencontre, a rappelé que les engagements de la Banque mondiale en Côte d’Ivoire se bonifient d’année en année, au regard du volume des ressources estimées, à ce jour, à un peu plus de 5000 milliards de FCFA. S'agissant du portefeuille de la Banque mondiale, il a indiqué qu'il intègre 54 projets couvrant tous les secteurs de développement.


 

Le Projet d’Amélioration de la Gouvernance pour la Délivrance des Services de base aux citoyens, (PAGDS), s’inscrit dans ce cadre et a pour objectif de relever les défis clés en matière de gouvernance. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Dans ce sens, un accent particulier est mis sur la délivrance des services aux populations, ainsi que sur la conduite de réformes visant à améliorer le cadre institutionnel et opérationnel des institutions étatiques. Les objectifs spécifiques assignés au PAGDS résident dans le renforcement de la mobilisation des ressources publiques, l’inclusion financière et les éléments clés de la gestion des ressources publiques, avec une attention particulière portée sur les secteurs de l’éducation, de la santé et des contrats routiers », a ajouté, le ministre des Finances et du Budget. 


D’un montant initial de 85 millions de dollars US, le projet a obtenu, grâce aux résultats probants enregistrés, un financement additionnel de 110 millions de dollars, portant le financement global à 195 millions de dollars US. En termes de performance, le PAGDS, est à ce jour à un taux de décaissement de 75,7% sur financement initial, et 53% sur financement additionnel. 


Selon Adama Coulibaly, le taux de décaissement global est actuellement de 63% et atteindra au moins 70% d’ici fin juin 2024; en tenant compte des décaissements en cours.


 

«Aussi, depuis sa création, le projet a réalisé d’énormes progrès et permis d’enregistrer d’importants acquis, notamment en termes d’appui à la mise en place et à l’opérationnalisation de différentes plateformes électroniques dont celles qui nous rassemblent ce jour », a-t-il ajouté.


La présente cérémonie marque, le point de départ de plusieurs campagnes de communication et de sensibilisation de proximité et multimédia de projets phares réalisés dans le cadre du PAGDS, avec l’appui, bien entendu, de la Banque mondiale. Elle permet donc de donner le ton, en mettant en lumière des résultats probants en vue, entre autres, de mettre en relief les efforts du Gouvernement dans la mise en œuvre des réformes, de témoigner au Bailleur de fonds la bonne utilisation des ressources et d’optimiser l’appropriation des outils par la population cible.


La qualité de la collaboration de la Banque mondiale a permis au PAGDS d’atteindre des résultats globalement satisfaisants dont la mise en œuvre de ces outils.


Toutefois, comme l'a indiqué, M. Coulibaly, de nombreux défis restent à relever dont l’extension et le renforcement de certaines de ces plateformes, en vue d’améliorer la couverture nationale, le financement conséquent du schéma directeur de réforme des Finances Publiques, le renforcement de la gouvernance dans d’autres secteurs, tels que la lutte contre la corruption, l’accroissement de la mobilisation des recettes intérieures, ainsi que le renforcement du contrôle citoyen et de la Gouvernance locale.


«Il nous appartient donc de maintenir le cap, en continuant d’accompagner la mise en œuvre de ce projet stratégique, eu égard à ses interventions dans plusieurs secteurs clés du développement de notre pays ». C'est sur cet appel que le ministre a mis fin à son intervention, en réitérant les remerciements du Gouvernement ivoirien à l’endroit de la Banque mondiale, pour l’appui constant apporté à la Côte d’Ivoire, à travers différents projets dont le Projet d’Amélioration de la Gouvernance pour la Délivrance des Services de base aux citoyens.



Depuis le démarrage effectif des activités du PAGDS, le 1er janvier 2020, les responsables ont travaillé d’arrache-pied conformément aux instructions de la Banque mondiale et aux indicateurs de performance liés au Portefeuille de la Banque. L'objectif du Projet étant de soutenir les réformes des secteurs économiques clés, et l'amélioration de la gouvernance économique, Madeleine Yao, Coordonnateur du PAGDS, a rappelé qu’un accent particulier a été mis sur la digitalisation des procédures, de recouvrement des recettes et l’exécution des dépenses publiques.


Mis en vigueur depuis le 24 juin 2019, la date de clôture initiale était fixée au 31 décembre 2023. Cependant, compte tenu des résultats globalement satisfaisants, le PAGDS a été prorogé jusqu’en décembre 2025 par un financement additionnel ; cela a accru de toute évidence le champ d’intervention du Projet avec la prise en compte de nouveaux axes d’intervention tels que, la mobilisation des recettes intérieures avec la Douane et les Impôts, et l’amélioration de la gestion des ressources de santé.


Selon Madeleine Yao, il s’agit d'outils innovants conçus dans le cadre de l'appui aux différentes structures, et qui visent principalement à optimiser la collecte des ressources, à rationaliser les dépenses et favoriser l’amélioration de la délivrance des services aux populations (le DOB CONNECT, le SIH, ETRIBCOM et TrésorPay et TrésorMoney).


Elle a annoncé qu'après la cérémonie, une grande campagne de communication et de sensibilisation sur ces différentes Plateformes sera initiée. Cette campagne d'envergure vise à vulgariser ces outils et à renforcer leurs taux d’utilisation par les populations bénéficiaires.


«Il nous faut absolument vulgariser ces plateformes et amener les bénéficiaires et les usagers à s'en approprier. Aux noms de Madame et Messieurs les Ministres, je mets en mission nos différents Points focaux et Services de Communications pour la réussite de cette campagne », a-t-elle conclu.


 

Face aux performances réalisées grâce au PAGDS, Marie-Chantal Uwanyiligira, Directrice des Opérations de la Banque mondiale a annoncé que ce genre de programme doit être porté à échelle. « Il va falloir qu'on mette ce programme à échelle ».


La Directrice des opérations de la Banque mondiale s'est réjouie du lancement prochain d'un programme dans le domaine du digital à hauteur de 250 millions de dollars et qui, entre autres, va soutenir la plupart de ces plateformes qui seront portées à échelle.


"Il faut pouvoir démocratiser vraiment l'accès aux services, parce que c'est à ce moment-là, qu'on sent la présence de l'État dans nos vies. La digitalisation n'est pas une fin en soi, mais c'est un moyen qui permet, à l'état de nous rendre des services, d'assurer une transparence et d'assurer l'effectivité. Je viens d'un pays le Rwanda où je peux obtenir mon passeport dans la gare, dans la station d'essence, parce qu’on a pu démocratiser ce service grâce au digital. Je suis sûre que la Côte d'Ivoire, ira plus loin et fera mieux », a expliqué, Marie-Chantal Uwanyiligira, Directrice des Opérations de la Banque mondiale.


Cliquez pour agrandir l'image  
 




Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Digitalisation des services publics, quatre ministères reçoivent des plateformes numériques pour davantage booster leurs performances
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter