Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Des avocats dénoncent le blocage de l'appareil judiciaire
 

Burkina Faso : Des avocats dénoncent le blocage de l'appareil judiciaire

 
 
 
 3121 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 29 avril 2019 - 17:18



© koaci.com -- Lundi 29 Avril 2019-- Les avocats du Burkina Faso ont marché du tribunal e grande instance au ministère de la Justice pour dénoncer blocage de l’appareil judicaire burkinabè depuis plusieurs mois.

Depuis le mois d’octobre 2018, un conflit oppose le corps de la garde de sécurité pénitentiaire (GSP) à  l’etat d’une part et le corps des greffiers à  l’etat, d’autre part à  indiqué le bà¢tonnier des avocats, Me Paulin Salambéré.

Ce conflit a entraîné un blocage de l’appareil judiciaire et occasionné différentes situations dramatiques

«808 détenus prévenus attendent d’être jugés, 1640 inculpés détenus dont les dossiers sont en instruction et 3641 condamnés emprisonnés et dont l’application des peines est entravée par les dysfonctionnements», a indiqué le bà¢tonnier Salambéré.

depuis plusieurs mois, il est impossible de déférer dans les 24 parquets, le maintien de certaines personnes dans des unités de police judiciaire en dépit de l’expiration manifeste des délais de garde à  vue et ce en raison de l’impossibilité de les déférer, la non tenue des audiences de flagrant délit et de celles de citations directes, a-t-il cité

Il a aussi souligné l’impossibilité d’effectuer les interrogatoires dans les cabinets des juges d’instruction compte tenu de l’impossibilité de déférer les personnes soupçonnées et d’extraire les inculpés détenus, le maintien en détention de personnes prévenues concernées par des procédures de flagrants délits et d’inculpés depuis des mois, allant parfois au-delà  de douze mois, et le gel subséquent de plaintes dans les unités de police judiciaire.

«Il appartient à  l’Etat de prendre toutes les dispositions, notamment juridiques, matérielles et managériales pour garantir et rendre efficace aux Burkinabè, une justice fonctionnelle et permanente», a-t-il exhorté.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Gbagbo et Blé Goudé vont-ils faire les yeux doux à Ouattara juste pour leur retour au Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Avant son départ, Alassane Outtara doit-il accepter de discuter avec...
 
2120
Oui
58%  
 
1428
Non
39%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement