Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao :  Après les pressions, Akufo-Addo brise le silence sur les violences au Nigeria et appelle au dialogue
 

Cedeao : Après les pressions, Akufo-Addo brise le silence sur les violences au Nigeria et appelle au dialogue

 
 
 
 4972 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 22 octobre 2020 - 11:01


Buhari et Akufo-Addo (ph)


Le Président ghanéen Nana Akufo-Addo, celui qui par ailleurs le Président en exercice de la CEDEAO, a appelé le gouvernement du Nigéria et les manifestants de « EndSARS » à recourir au dialogue pour résoudre les problèmes liés aux brutalités policières au Nigéria.


Comme une réponse voilée aux nombreux appels qui lui ont été adressés par ses compatriotes ghanéens mais aussi des nigérians ordinaires et des stars, Akufo-Addo a pris sur lui de publier hier mercredi sur son compte Twitter qu'il s’est entretenu avec le Président nigérian Muhammadu Buhari sur la question et qu'il est déterminé à répondre aux préoccupations des manifestants au Nigeria.


Le tweet publié par Akufo-Addo pour freiner la pression des internautes fait lire que « Je me joins à toutes les personnes bien intentionnées pour appeler au calme et au recours au dialogue pour résoudre l'impasse EndSARS au Nigéria. J'ai parlé avec le Président Buhari, qui s'est engagé à cette fin, et a entamé les processus qui mèneront à la réforme ».


 

Tout en condamnant les violences qui se sont produites à Lagos le mardi dernier avec des pertes en vie humaine, le Président de la CEDEAO a fait observer aux nigérians que « la violence, qu'elle soit de la part de la police ou des manifestants, ne peut pas être la solution ».


Appel de la Commission de la CEDEAO aux forces de sécurité nigérianes


La Commission de la CEDEAO a appelé les forces de sécurité au Nigéria à faire preuve de retenue dans leur sortie contre les manifestants qui sont dans la rue pour dénoncer les brutalités policières.Cet appel intervient suite à l’exhortation lancée par le Président de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, aux nigérians pour trouver au mouen du dialogue une solution au problème au Nigeria.


Dans sa déclaration, la Commission de la CEDEAO dit noter « avec inquiétude que les manifestations de la jeunesse nigériane appelant à la réforme de la police, en particulier la dissolution de la Brigade spéciale anti-vols (SRAS) de la police nigériane, accusée d'inconduite par les manifestants, sont devenues violentes ».


La déclaration signée par le président de la Commission de la CEDEAO, Jean Claude Brou, dit reconnaitre le droit des citoyens à la liberté d'expression, de réunion pacifique et de manifestations et aussi qu’elle est d'avis que ces droits doivent être exercés de manière non violente.


 

La Commission de la CEDEAO lance un appel au gouvernement du Nigéria, aux jeunes et la société civile « à poursuivre d'urgence le dialogue pour une résolution rapide et amiable des violences et à maintenir l'image du Nigéria en tant que bastion de la loi et de l'ordre ».


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cedeao : Après les pressions, Akufo-Addo brise le silence sur les violences au Nigeria et appelle au dialogue
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
KPAKOUE
Monsieur le Président NANAN ADDO, brusquement vous savez ce que c'est que le dialogue quand c'est le Nigéria!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement