Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : L'Union européenne s'imprègne de la situation sécuritaire
 

Burkina Faso : L'Union européenne s'imprègne de la situation sécuritaire

 
 
 
 2533 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 06 novembre 2021 - 06:54


La Représentante spéciale de l’Union européenne pour le Sahel, Emanuela Del Re séjourné au Burkina Faso dans le cadre d'une tournée d'information sur la situation sécuritaire sous régionale.


Elle a échangé avec le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré sur la question sécuritaire, en vue de mieux comprendre la situation au Burkina Faso et dans la sous-région.


« Le but de cette visite est qu’on a besoin de parler, de discuter de choses, de mieux comprendre la situation, et rencontrer un homme comme le président Kaboré, un homme de vision, c'est vraiment très important pour nous », a déclaré Emanuela Del Re, à sa sortie d'audience avec le chef de l'état burkinabè.


La Représentante spéciale de l’Union européenne pour le Sahel, dit avoir reçu d’importantes informations du chef de l’Etat.


 

« J’ai appris beaucoup de choses sur la sécurité pas seulement au Burkina Faso mais aussi dans la sous-région. J’ai appris beaucoup de choses sur le développement humain qui est vraiment une préoccupation importante pour le président et pour l’Union européenne. J'ai appris beaucoup de choses sur le plan économique et sur le rôle que la diaspora peut jouer dans ce pays », a-t-elle précisé.


Pour Emanuela Del Re, l’Union européenne et le Burkina Faso sont des « partenaires naturels » et elle entend poursuivre la collaboration avec notre pays pour répondre aux attentes actuelles des populations.


« Dans la vision du président Kaboré, il y a l’idée vraiment de commencer à travailler encore plus pour la population, pour rendre ce pays encore plus présent sur le plan global », a-t-elle conclu.


Avant Mme Emanuela Del Re, le président Kaboré a échangé plus tôt avec le président du conseil national de la transition (CNT) du Mali, le colonel Malick Diaw.


 

Au cours de cette audience, le chef de l'Etat et son hôte ont passé en revue la coopération bilatérale entre les deux pays et les questions sous régionales.


«Notre entretien a porté sur le processus de transition politique au Mali et la coopération bilatérale entre nos deux pays», a écrit Roch Marc Christian Kaboré.


Boa. Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso : L'Union européenne s'imprègne de la situation sécuritaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Je vais mettre bout à bout les phrases alignées dans la déclaration de cette représentante des "pompiers pyromanes": 1) « Le but de cette visite est qu’on a besoin de parler, de discuter de choses, de mieux comprendre la situation, et rencontrer un homme comme le président Kaboré, un homme de vision, c'est vraiment très important pour nous » 2) « J’ai appris beaucoup de choses sur la sécurité pas seulement au Burkina Faso mais aussi dans la sous-région. J’ai appris beaucoup de choses sur le développement humain qui est vraiment une préoccupation importante pour le président et pour l’Union européenne. J'ai appris beaucoup de choses sur le plan économique et sur le rôle que la diaspora peut jouer dans ce pays » 3) "l’Union européenne et le Burkina Faso sont des « partenaires naturels » et elle entend poursuivre la collaboration avec notre pays pour répondre aux attentes actuelles des populations". 4) « Dans la vision du président Kaboré, il y a l’idée vraiment de commencer à travailler encore plus pour la population, pour rendre ce pays encore plus présent sur le plan global » 5) «Notre entretien a porté sur le processus de transition politique au Mali et la coopération bilatérale entre nos deux pays», Quelqu'un de sérieux peut-il résumer le contenu réel de cette rencontre ?????????? L'extrême vacuité des propos tenus devant la presse montre que cette femme n'a pas le courage de dire ce qu'elle est venue chercher au Burkina. Nous les nègres avons un énorme problème qui finira par nous emporter tous. Notre incapacité à savoir dire NON, même quand notre existence est en jeu. Quand on est pas courageux, inutile de chercher à assumer des postes de responsabilité. Ce n'est pas le pays de T. SANKARA ça...quelle honte !!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter