Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : 6e Congrès du FPI, RHDP, PDCI et UDPCI répondent à l'invitation du « stratège » Affi N'Guessan
 

Côte d'Ivoire : 6e Congrès du FPI, RHDP, PDCI et UDPCI répondent à l'invitation du « stratège » Affi N'Guessan

 
 
 
 9325 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 13 novembre 2021 - 18:12

Affi ici remerciant Méambly (de dos) ce samedi à Abidjan (ph KOACI)



« Stratégie », de toute son allocution survenue après les interminables interventions d’un et d’autres, parfois dans une ambiance de concert quand Beynaud ou Yalley chantaient sur l’estrade face à un public en délire, c’est le terme qui fut le plus employé et que nous retenons.


Pascal Affi N’Guessan, au-delà d’avoir relevé le défi d’arracher à Laurent Gbagbo son parti, a réussi le pari de réunir ce samedi à Abidjan, le RHDP, le PDCI et l’UDPCI. Ils ont tous répondu favorablement à l’invitation du 6e congrès extraordinaire du Front Populaire Ivoirien (FPI) qui s’est tenu au palais des sports de Treichville.


Affi, Bictogo, Ezaley et Claverie

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Comme annoncé hier, le parti au pouvoir fut bel et bien représenté par deux de ses plus fortes personnalités, Adama Bictogo et Evariste Méambly.


 

Côté PDCI, si Bédié n’a pu faire le déplacement, c’est Ezaley qui fut chargé de le représenter.


Compagnon du mort-né CNT de la présidentielle d’octobre 2021, Mabri Toikeuse était également présent.


Si Pascal Affi N’Guessan fort d’entre autres, ses soutiens remarqués venus du Niger et du Tchad, n’a pas provoqué un tremblement de terre politique dans ses annonces, notons néanmoins qu’il voit une « libération » et une « double victoire, idéologique et stratégique » dans ce qu’il qualifie de « rupture imposée » avec Laurent Gbagbo,


Cliquez pour agrandir l'image  
 


L’ancien président éclipsé sur le spectre festif de ce nouvel élan, occasion pour le secrétaire exécutif du RHDP d’y voir « une dynamique de rapprochement ». Si stratégie fut le leitmotiv d’Affi, le « rapprochement » fut clairement celui exprimé du pouvoir.


 

Pour rappel, le FPI aux allures d'opposition, se réclame de l'internationale socialiste et prône des valeurs d'humanisme. Pour information, l'ancien premier ministre soucieux de bonne communication, avait sa compagne, Angéline Kili, à ses côtés.


Faire valoir ou complice de Ouattara pour certains, habille politicien pour d’autres, bientôt nommé ou pas, une chose est sûre, Pascal Affi N’Guessan sorti de l’eau, mène sa barque et restructure le parti en vue des prochaines échéances électorales, dans un contexte dégagé remarquablement pacifié.



La rédaction de KOACI


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 6e Congrès du FPI, RHDP, PDCI et UDPCI répondent à l'invitation du « stratège » Affi N'Guessan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Très bon article qui résume parfaitement la situation dans laquelle est affi. Il est contraint à la stratégie vue qu'il s'est lancé avec ce pari d'être un bon stratège. Qui vivra verra. Par ailleurs félicitations encore à koaci pour le scoop de bictogo et meambly, quand vous avez écrit hier qu'ils seraient là peu y ont cru je suis sûr. Affi bientôt ministre d'Etat? A suivre...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Depuis 30 ans, nos partis politiques majeurs ou mineurs, tentent d'accéder au pouvoir ou conquièrent le pouvoir en adoptant une stratégie d'alliance, surtout avec certains partis politiques, jadis des "ennemis" : on a vu hier l'alliance rdr-fpi dans les années 1990, rdr-pdci en 2005, aujourd'hui PPA-CI (ex fpi)-pdci. Donc, si on a une alliance rdr + enveloppe vide, cela est de l'ordre normal du ballet politique ivoien, avec des "partenariats" parfois contre-nature. Il n'y a que "La rédaction de koaci" qui découvre cela, d'autant plus que sans une probable alliance, avec le rdr, "l'enveloppe vide" ne peut espérer avoir, même un poste ministériel, a plus forte raison être à la magistrature suprême.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
J’ai regardé et écouté attentivement l’intervention d’une quarantaine de minutes d’AFFI lors de son fameux congrès. J’ai relevé 4 choses interdépendantes et qui sont de mon point de vue essentielles compte tenu du contexte et des événements mondiaux du moment. 1) Il se dit de gauche, 2) Il est humaniste, 3) Qu’il est pour le travail 4) Qu’il est pour l’économie sociale de marché... -Quelques préalables pour bien comprendre la portée et le sens de mon analyse. Pas besoin d’être un savant pour comprendre que les vrais enjeux du nouveau monde globalisé, sont des enjeux d’ordre économique et financier. Si les humains se font des guerres, si l’Afrique est agressée de façon récurrente, c’est pour des raisons économiques et qu’on veut la dépouiller grâce à des mécanismes monétaires. Si certains d’entre nous s’engagent en politique au sens noble du terme, c’est pour se mettre au service et défendre les intérêts économiques et financiers du peuple dont ils sont issus. -Je voudrais également rappeler à AFFI que l’Intelligence au sens courant est l’ensemble des processus mentaux qui permettent de comprendre, d’apprendre ou de s’adapter à des situations nouvelles. On ne fait pas de la politique pour encourager le statu quo qui vous est défavorable... -Il me semble avoir déjà reproché à AFFI que les positionnements obsolètes (humanistes de gauche) n’ont aucun sens lorsqu’on se réfère à l’histoire récente de l’Afrique et de la côte d’Ivoire en particulier. Dans la crise que traverse la CI, la gauche humaniste dans le monde et en France n’a rien fait pour aider la CI. Pire, on a même exclu le FPI de l’international socialiste. -Pour ce qui est du travail, je voudrais faire comprendre à AFFI (ingénieur qui ne comprend pas bien l’économie) que le travail n’a de sens que si le bénéficiaire final est celui qui a fourni l’effort. Pendant l’esclavage ou le travail forcé, le travailleur n’a aucune fierté à produire pour autrui. -Le message le plus lourd de sens, c’est le 4ème, celui de l’économie social de MARCHÉ. En déclarant qu’il est pour « l’économie social de marché », AFFI envoie un message subliminal aux exploiteurs sempiternels de l’Afrique, qu’il fait le choix d’un système qui ne remettra pas en cause les intérêts des exploiteurs. Ces derniers diront, que le marché est : pur et parfait, qu’il est transparent, neutre. Sur ce marché, les prix du café/cacao sont fixés de façon libre. Comment peut-il faire comprendre à ses parents du Moronou, qu'il fait le choix d'un système qu'il ne maitrise pas et qui fait la part belle aux ennemis de l'Afrique et qui permet de prendre quasi gratuitement le café et le cacao qu’ils produisent à la sueur de leur front ? Lui qui est pour l’économie de marché, comment peut-il voter pour une monnaie l’ECO à parité fixe ? Sur le marché des capitaux, les parités des monnaies devraient varier en fonction de la loi de l’offre et de la demande…Il ne s'agit pas de sauter sur sa chaise comme un Cabris qu'on est pour le marché, et qu'on ne fait rien pour contrecarrer ses effets pervers. Si les pays producteurs de pétrole ne s'étaient pas organisés dans l'OPEP et se contentaient de dire qu'ils sont pour le "marché", l'occident allait continuer de pomper leur pétrole gratuitement... -Mr AFFI, vous êtes inintelligent sur le plan comportemental car, vous faites des choix irrationnels incohérents, incompréhensibles pour le peuple Ivoirien que vous prétendez défendre…
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Quant aux problèmes du "terrorisme" et des armées d'occupation du continent, ce sont des instrumentalisations pour continuer de piller l'Afrique. J'écoutais un jour un opposant Nigérien qui disait aux pro-fcfa, savez vous comment les Africains qui deviennent "terroristes" sont payés ?? Il suffit de faire fonctionner la planche à billets et distribuer ces billets à nos désoeuvrés (puisque nous n'imprimons pas notre propre monnaie) pour qu'ils commettent des crimes gratuits. Ces "terroristes" ne sont pas payés en euros ou en dollars. -Les alliances entre différents partis politiques d'un même pays peuvent exister, mais pas au détriment des intérêts supérieurs de la nation. On ne fait pas des alliances de partis en Allemagne contre les intérêts du peuple Allemand...Il n' y a qu'en Afrique qu'on trouve des comportements contre-nature qui frise la bêtise humaine...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter