Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Assemblée nationale, opposition et pouvoir se déchirent sur le débat de l'orientation budgétaire
 

Cameroun : Assemblée nationale, opposition et pouvoir se déchirent sur le débat de l'orientation budgétaire

 
 
 
 1050 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 juillet 2022 - 08:02

Vue de l'hémicycle ce mardi



Les députés de l'opposition reprochent au gouvernement de violer le règlement intérieur de l'assemblée nationale.


Le débat d'orientation budgétaire ne s'est pas déroulé tel que prévu hier mardi 5 juillet 2022.


À peine le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a-t-il entamé son discours qu'il a été interrompu en raison d'une véhémente contestation des députés de l'opposition (Pcrn, SDF et Udc).


Ces derniers étaient très remontés contre l'ouverture d'un débat sur l'orientation budgétaire sans avoir permis aux députés, de prendre connaissance, longtemps à l'avance, du texte sur le budget pour les années 2023, 2024 et 2025.


Ambiance tendue


La tension qui est montée d'un cran mardi à l'hémicycle, est restée palpable pendant plusieurs heures.


Les députés de l'opposition ont refusé de quitter l'hémicycle comme l'exigeait le président Cavaye Yeguié Djibril.


Le président de l'Assemblée nationale les accusant de semer le désordre dans l'hémicycle.


 

Les revendications des députés reposent sur la violation de l'article 11 de la loi du 11 juin 2018 portant régime financier de l'État et autres entités publiques.

  

Ledit article, précise que les documents relatifs au débat d'orientation budgétaire doivent être déposés avant le 1er juillet de chaque année.


"Comme elle est déjà violée, la loi, qu'on nous donne au moins le temps de l'étudier avant de passer au vote", a exigé Koupit Adamou député de l'UDC.


 "C'est une grave violation des textes. On ne peut pas voter ce texte", s'est insurgé Joshua Osih du SDF.


"C'est un mélange de mépris et de condescendance, c'est simplement inacceptable. On ne peut pas nous déposer un document de 170 pages à 10 heures et nous demander de le voter quelques heures après.


La loi oblige de déposer le texte 15 jours avant le début de la session", a déclaré, pour sa part, Cabral Libii du Pcrn. 


Le président de l'Assemblée nationale a exigé aux députés de voter.


Passage en force


Dans la soirée, l'orientation budgétaire présentée par le ministre des Finances Louis Paul Motaze a finalement été adoptée par le parlement.


Le parti au pouvoir étant majoritaire au parlement.


Aucun débat n'a eu lieu, après le blocage des députés d'opposition en mi-journée, qui réclamaient plus de temps pour examiner le texte. 


 

Pour l'opposition, ce passage en force du gouvernement, vise à priver le parlement de sa capacité de contrôle de l'action gouvernementale pour une évaluation efficace de la politique publique. 


Embarras


La contestation des députés de l'opposition a embrassé ceux du parti au pouvoir, comme toujours en pareille circonstance.


Mais, ce n'est pas la première fois que le gouvernement est pris en flagrant délit de violation de la loi.


En 2019, le rapport sur l'exécution du budget, celui sur la situation macroéconomique de l'exercice en cours, avaient été déposés hors délai, suscitant un débat semblable à celui de ce mardi 5 juillet 2022.



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Assemblée nationale, opposition et pouvoir se déchirent sur le débat de l'orientation budgétaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter